Gatineau s’anglicise? Surtout, n’en parlez pas…

Corruption fiscale, vol et fraude identitaire à grande échelle.

Pierre Allard

Pierre Allard

« Dans une cinquantaine d’années, quand un centre-ville de Gatineau largement unilingue anglais, au mieux bilingual, sonnera le glas du français dans la quatrième ville du Québec, il sera bien trop tard pour poser les questions qui auraient pu faire la différence au moment opportun.

Et pourtant, aujourd’hui, en 2021, tout le monde qui se donne la peine d’ouvrir les yeux sait pertinemment que l’anglicisation s’accélère depuis l’époque, il y a 50 ans, où le gouvernement fédéral a exproprié une tranche du vieux Hull francophone pour y ériger ses tours où l’on travaille et l’on communique surtout en anglais.

Les constructeurs d’habitation gatinois font aussi leur part. Ils salivent à l’idée d’attirer les Ontariens, majoritairement anglophones (mais faut surtout pas le dire), désormais séduits par les avantages financiers de traverser la rivière des Outaouais. Une économie de centaines de milliers de dollars à l’achat d’une maison, des garderies pas cher, des écoles et des services mur à mur en anglais.

Les plus récentes données de la Chambre immobilière de l’Outaouais, rendues publiques par le quotidien Le Droit, révèlent qu’au cours de la dernière année, de 28 à 34% des transactions immobilières à Gatineau ont été faites par des Ontariens (voir bit.ly/3vZIVZZ). Avant, c’était entre 4 et 6%… Pour la plupart de ces gens, c’est comme changer de quartier. Québec? Ontario? Au quotidien, pour eux, il n’y aura pas grand différence. » (Pierre Allard)

Note d’Impératif français : « Yours to discover » – Un très nombre d’Ontariens déménageant au Québec pour y élire résidence pratiquent la corruption fiscale, le vol et la fraude identitaire à grande échelle. Ils sont faciles à identifier grâce à leur automobile immatriculée en Ontario sur laquelle il est même écrit « Yours to discover ». Tout le monde le sait et le voit incluant les autorités politiques et publiques qui choisissent de ne rien faire. Ça pue la corruption!

La suite De l’article de M. Pierre Allard : https://lettresdufront1.blogspot.com/2021/06/gatineau-sanglicise-surtout-nen-parlez.html

3 commentaires

  1. Bonjour,
    Dans notre quartier (où nous habitons depuis plus de 30 ans), c’est du jamais-vu: le nombre d’Ontariens (souvent des unilingues) qui sont soudainement déménagés, surtout dans la dernière année, est hallucinant!
    Et au-delà du défi de la langue, il y a effectivement la fameuse question des plaques (les médias ne semblent pas vouloir en parler). Oui, des acheteurs récemment arrivés les changent. Mais il y a des exemples flagrants. Dans ma rue, des Ontariens qui sont ici depuis plus d’un an et demi (oui!). Toujours leurs plaques ontariennes.
    Or, nous avons récemment découvert qu’un formulaire en ligne du Revenu du Québec est disponible et peut être rempli pour signaler ce genre d’abus. Quand ça fait plus d’un an et demi, ça suffit faire rire de nous autres.

    • Auriez-vous le lien (je ne le trouve pas) à ce formulaire en ligne de Revenu du Québec pour les immatriculations permanentes de l’Ontario à Gatineau? C’est de la fraude à grande échelle, ils font cela pour faire de l’argent sur notre dos, il faut que ça cesse. Je compte bien faire ma part de façon systématique.

  2. Quelle tristesse je ressens en voyant ma ville s’anglissiser de plus en plus.Nos écoles en subissent déjà les conséquences.

Participez à la discussion en laissant un commentaire...