« En tant qu’anglophone de souche qui parle bien français, je suis frustré… »

« Merci de me parler en français ! »

Bonjour, j’ai lu dans « le Droit » le reportage sur M. Perreault et le problème de la présence de plus en plus forte de l’anglais à Gatineau. Je suis absolument d’accord. 

 

En tant qu’anglophone de souche qui parle bien français (d’après mes ami.es), mais avec un accent anglais, je suis frustré dans les épiceries et commerces à Gatineau lorsque les commis insistent à me parler en anglais malgré mes efforts de parler français. Il me semble observer ce phénomène de plus en plus depuis environ 5 ans, la période où il y a eu une grande arrivée de gens du côté de l’Ontario à Aylmer.

 

C’est certain que je n’ai rien contre l’anglais comme tel (étant ma première langue), mais je pense qu’au Québec on devrait faire l’effort de participer à la communauté en parlant la langue de la place.   On découvre bien des richesses en parlant français.

 

J’aimerais faire une suggestion – qu’Impératif français prépare un macaron qui dit quelque chose comme « Merci de me parler en français ! » qu’on pourrait porter lors des courses à Gatineau. 

 

Et peut-être une campagne pour encourager les commerces et client.es à parler français. Nous avons tous un rôle à jouer dans le renforcement du français à Gatineau.

 

Merci,

Howard Powles, Gatineau

 

Sur le même sujet : Gatineau, ville ontarienne ?

Participez à la discussion en laissant un commentaire...