Vient de paraître « Un endroit appelé le premier côté du monde » de Jean-Guy Paquin

Des récits sur la Petite-Nation avant les Papineau, sur le poste de traite, la découverte d’une pirogue au lac Papineau, le nom algonquin de la rivière Saint-Sixte, le temps des sucres à l’époque…

Il est possible de se procurer le livre auprès de l’auteur à jgpaquin47@gmail.com

COMMUNIQUÉ POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Le nouveau livre

Un endroit appelé le premier côté du monde

de Jean-Guy Paquin

Commandez chez l’éditeur à jgpaquin47@gmail.com

Des récits sur la Petite-Nation avant les Papineau, sur le poste de traite exploité vers 1730, l’ile de l’Indien  et la découverte d’une pirogue amérindienne au lac Papineau, l’héritage algonquin de la rivière Saint-Sixte, le temps des sucres dans nos p’tites terres reculées par le tonnerre, la légende du trésor de la rivière Saumon, l’ile Arousen au Parc national de Plaisance, les chutes à Pambrun sur la rivière de la Petite Nation, sur la rencontre avec des gens de Montebello à Mont-Laurier qui témoignent de leur profonde appartenance au « plus beau pays qui se puisse voir ».

Un livre d’une grande qualité matérielle tout en couleurs, illustré de photos d’archives, de collections privées, d’artefacts et de cartes anciennes. Après Le pays de Canard Blanc et Au pays des Weskarinis, voici l’ultime volet Un endroit appelé le premier côté du monde. Imprimé au Québec en quadrichromie resto / verso de 158 pages, couverture sur papier FSC Tango 14 pt, laminage mat, le livre fait 21,6 cm x 25,4 cm (8,5 x 11,5 pouces).

Un endroit appelé le premier côté du monde se vend 40 $, frais postaux en sus.

Jean-Guy Paquin demeure à Lac-Simon dans la Petite-Nation. Originaire de Hull, à Gatineau, diplômé en littérature de l’Université Laval, membre fondateur de l’Association  des auteur-e-s  de l’Outaouais, de la Société historique Louis-Joseph Papineau, de la Société de généalogie de l’Outaouais et collaborateur à la revue  d’histoire  Hier  encore  du  Centre  régional  d’archives de l’Ouataouais. On peut consulter ses travaux en généalogie sur les familles algonquiennes à

Weskarini.ca

Il est possible de se procurer le livre auprès de l’auteur à jgpaquin47@gmail.com

Participez à la discussion en laissant un commentaire...