Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) s’engage à corriger la situation. À suivre!

« Nous allons aviser nos équipes de faire le suivi nécessaire pour corriger la situation et émettre une politique de l’avant à cet égard. » Lafrenière n'est pas Lafreniere, Laliberté n'est pas Laliberte, Gagné n'est pas Gagne, Lavallée n'est pas Lavallee, Théodore n'est pas Theodore! (Karl Jahnke, LHJMQ)

Ce qui suit est la démarche conjointe suivie par la Fondation Équipe-Québec et Impératif français.

  1. Courriel de la Fondation Équipe-Québec :

Nous avons remarqué que l’orthographe des noms de famille des joueurs sur les chandails des équipes de la Ligue junior majeur du Québec était systématiquement anglicisée. Est-ce une directive de la LHJMQ?

Voyez comment les Rangers de New York ont respecté l’orthographe français sur le chandail d’Alexis Lafrenière. Pourquoi ne pas faire pareil pour toutes les équipes de votre circuit?

Sachez que nous sommes en pourparlers avec le Commissaire aux Langues officielles pour que Hockey Canada cesse d’angliciser nos noms de famille dans les équipes nationales canadiennes. Nous croyons que le verdict nous sera favorable sous peu. Nous vous invitons à prendre les devants et demander aux équipes de votre circuit de respecter l’orthographe original des noms de famille.

Laliberté n’est pas Laliberte
Gagné n’est pas Gagne
Lavallée n’est pas Lavallee
Théodore n’est pas Theodore

Lafrenière n’est pas Lafreniere.

À défaut de nous confirmer que vous allez procéder en ce sens, nous serons dans l’obligation de renseigner la Ministre des Sports, Isabelle Charest, et le Ministre responsable de la Langue française, Simon Jolin-Barrette.

Nous avons toujours eu des discussions cordiales et respectueuses dans le passé malgré nos différents et il nous ferait plaisir de vous rencontrer à nouveau si vous le désirez.

  1. Réponse de la LHJMQ :

Bonjour M. Allinger,

Nous avons pris connaissance de votre courriel. Présentement, la Ligue de hockey junior majeur du Québec n’a pas de politique à l’égard des accents dans le nom de famille des joueurs. Il appartient aux équipes de faire la commande des noms et numéros à apposer sur le chandail des joueurs.

Après une vérification de nos alignements et un sondage à l’endroit de nos équipes, nous avons constaté qu’il y avait environ 25 noms dont les accents n’apparaissaient pas. Ainsi, nous allons aviser nos équipes de faire le suivi nécessaire pour corriger la situation et émettre une politique de l’avant à cet égard.

Nous anticipons que le tout sera réglé au cours des prochains mois.

Salutations,

KARL JAHNKE
Chef de l’exploitation
Chief Marketing Officer


  1. Réponse de la Fondation Équipe-Québec :

Bonjour M. Jahnke,

Nous vous remercions de votre réponse. L’ouverture et le respect de la LHJMQ envers notre langue dans ce dossier est très appréciée.

Nous nous attendons à un suivi de votre part lorsque les changements seront apportés.

Aussi, nous avons fait part de notre déception à la LHJMQ à l’égard de la langue des communications orales d’équipes des entraîneurs suite à la vidéo de Patrick Roy publiée par les Remparts de Québec. Nous comprenons l’objectif de vouloir préparer les joueurs à un environnement anglophone mais nous contestons la façon que la LHJMQ s’y prendre. Selon nous, l’approche de la LHJMQ envoie un très mauvais message au publique et aux entraîneurs d’ici tout en ne respectant pas l’esprit de la loi 101 concernant la langue de travail au Québec. Imposer l’anglais à une équipe composée à 90% de francophones est gênant et inacceptable dans notre société. Nous envisageons toutes les avenues légales possible dans ce dossier.

Nous vous proposons plutôt d’offrir des cours d’anglais orientés sur le hockey aux joueurs et entraîneurs et de les sensibiliser à la réalité du hockey professionnel nord-américain.

En terminant, le français pourrait être une source de fierté et faire partie de la marque de commerce de la LHJMQ. Être la meilleure ligue de hockey francophone au monde est extraordinaire.

Stefan Allinger, Président

Adresses utiles pour commentaires :

Simon Jolin-Barrette, ministre responsable de la Langue française : Leader.SJB@assnat.qc.caministre@justice.gouv.qc.ca
Mélanie Joly, ministre du Développement économique et des Langues officielles : Melanie.Joly@parl.gc.ca
Steven Guilbeault, ministre du Patrimoine (et de Sport) Canada : Steven.Guilbeault@parl.gc.canoemie.dansereau-lavoie@canada.ca
Commissariat canadien aux langues officielles : EnquetesLO-InvestigationsOL@clo-ocol.gc.caCommissaire.Commissioner@clo-ocol.gc.ca

Participez à la discussion en laissant un commentaire...