Desjardins multiplie ses pratiques d’anglicisation!

Et encourage plus que jamais l’unilinguisme anglais et le non-apprentissage du français au Québec!

Bonjour Madame Godbout
myriam.godbout@desjardins.com

Je vous remercie d’étudier la question que j’ai soulevée. Dans la préparation de votre réponse, j’aimerais que vous teniez compte des deux courriels que j’ai reçus.

D’abord, la réponse d’une certaine Liz, de l’équipe internet Desjardins et ensuite, celle de Madame France Moreau, conseillère en communication du Complexe Desjardins. Ces deux messages sont joints à cet article ici : Réponse de Desjardins et Réponse Complexe Desjardins

Pourtant d’autres établissements, ont choisit de ne retenir que la consigne associée à un pictogramme.

Liz, puisque c’est ainsi qu’elle a signé, m’a répondu que le Mouvement Desjardins voulait être inclusif en offrant des services aux caisses non seulement dans les deux langues officielles DU CANADA, mais dans plusieurs autres langues. Cette réponse pose problème. D’abord, ma demande ne visait pas la langue parlée aux caisses, mais les affiches bilingues du Complexe Desjardins, alors que l’affichage du Complexe est toujours uniquement en français. Ensuite, cette réponse invoque les deux langues officielles du Canada, mais ignore la langue officielle du Québec: le français.

Le Mouvement Desjardins n’est pas une institution financière comme les autres. Il est né dans les milieux ruraux, grâce aux économies des Canadiens-Français qui, depuis toujours, constituent la grande majorité de sa clientèle. C’est grâce à ces membres Canadiens-Français que le Mouvement Desjardins est devenu un joueur incontournable de l’économie québécoise. Il s’agit d’une institution financière qui, contrairement aux banques à charte fédérale, relève des lois québécoises.  Il est donc très problématique que Liz s’appuie sur les langues officielles canadiennes en considérant le français comme une langue parmi d’autres.

J’ajouterais que le raisonnement exprimé dans le message de Liz est étonnant. Elle soutient que le Mouvement Desjardins veut être inclusif. Or, intégrer un individu, ce n’est pas devenir comme lui, c’est le faire entrer dans le groupe: un groupe qui parle une langue. Vouloir cantonner les divers groupes linguistiques dans un espace distinct, c’est justement ne pas les intégrer.

Quant à Madame Moreau, elle indique dans son message que c’est pour des motifs de sécurité publique que les directives relatives au masque ont été affichées dans les «deux langues officielles» au Complexe Desjardins. Voilà une autre de vos employés qu’il faudra renseigner sur la langue officielle du Québec.

Je rappelle que les affiches sont accompagnées d’un dessin, qui permet à quiconque, peu importe sa langue, de comprendre le message qui y est véhiculé. De plus, la loi prévoit que le masque doit être porté à l’intérieur des lieux publics. Il serait étonnant de trouver quelqu’un qui n’est pas au courant de cette règle qui, d’ailleurs, est la même PARTOUT SUR LA PLANÈTE.  Le Complexe Desjardins n’innove en rien en affichant ces consignes. Apposer des affiches bilingues relève donc d’un choix politique, qui se cache sous le couvert de la santé publique.

Est-ce bien ce que votre mouvement veut faire?

Bien cordialement,

Commentaire reçu d’une correspondante


Le mer. 9 sept. 2020 à 08:09, Myriam Godbout <myriam.godbout@desjardins.com> a écrit :

Bonjour,

Nous avons bien reçu vos commentaires en lien avec certains affichages sur le couvre-visage obligatoire au Complexe Desjardins. Nous désirons vous informer que nous effectuerons des vérifications en regard de la situation soulevée et nous vous ferons part, par écrit, de notre réponse détaillée dans un délai de 30 jours.

Voici votre numéro de dossier : XXXX

Pour toute information additionnelle, n’hésitez pas à communiquer avec la soussignée.

Veuillez accepter, Madame, nos salutations distinguées.

 

Myriam Godbout
Conseillère en conformité

Conformité, Réseau des caisses et Services aux entreprises
Finances, Trésorerie
et Administration

 

Lévis

418 835-8444, poste 4568502
1 866 835-8444, poste 4568502
Télécopieur : 418 835-3809

2 commentaires

  1. Excellente intervention d’Impératif français. S’il y a lieu, le gouvernement Legault devra intervenir également. C’est effectivement impératif, pour la promotion et la pérennité de la langue française au Québec, que ses institutions collaborent amplement et avec fierté, à l’application de sa Loi 101, pour l’émancipation de la Nation québécoise francophone.

  2. C’est la même chose avec la musique en can qu’il ont dans les caisses. Le choix de musique ne favorise vraiment pas la culture québécoise et nos artistes francophones

Participez à la discussion en laissant un commentaire...