À vos claviers! Trop c’est trop!

Le gouvernement du Québec intensifie ses agressions contre la connaissance du français et du français langue nationale et commune.

Saviez-vous que selon Statistique Canada, 95 % de la population du Québec déclarent pouvoir comprendre et soutenir une conversation en français? Quant au reste de la population, il s’agit surtout d’enfants qui n’ont pas encore eu cette chance et de quelques personnes qui ont l’obligation d’apprendre le français.

Pourtant, le gouvernement persiste à distribuer dans les boîtes aux lettres de la grande région de Montréal (et peut-être ailleurs) à tous et à toutes cette brochure en anglais!

Il faut que ces pratiques systémiques d’encouragement à l’unilinguisme anglais et au non-apprentissage du français et à l’anglicisation du gouvernement du Québec cessent et nous comptons sur vous le lui dire nombreux aux adresses suivantes :  ministre@msss.gouv.qc.caDanielle.McCann.SAGU@assnat.qc.caLionel.Carmant.TAIL@assnat.qc.caministre.delegue@msss.gouv.qc.caministre.responsable@msss.gouv.qc.ca et votre député(e).

Note d’Impératif français : L’agression linguistique dont il est question ci-dessus ne pourrait exister si le gouvernement, ses ministères, bureaux, organismes publics et parapublics et sociétés d’État diffusaient et distribuaient tous ses documents à tous et toutes sans exception, uniquement dans la langue nationale du Québec, le français, langue que tout le monde est censé connaître, sinon apprendre, tout en les rendant disponibles dans d’autres langues, mais uniquement pour ceux et celles qui le demandent.

2 commentaires

  1. Trop c’est trop!

  2. Commencez par corriger les annonces qui sont d’un très mauvais français. Ex. Je va m’assire, et j’en passe des je va….je va… En plus d’avoir un mauvais français, il y a une diction très défaillante aussi. Il y a beaucoup de choses à corriger dans notre belle langue. A l’école, nos professeurs nous reprenais et mes parents aussi. Mais maintenant que se passe t’il? C’es à peine si je peux comprendre les téléromans. Lorsque nous écoutions nos anciens comédiens à la télé. quel régal !!!
    Donc le fait de commencer par nous donner une publicité, peut laquelle, en bon Français, serait déjà un grand pas en avant. A la météo combien de fois nous entendons….des forts vents plutôt que de dire des vents forts. Ne serai-ce pas mieux ?
    Bonne journée

Participez à la discussion en laissant un commentaire...