Valérie Plante aurait-elle enfin compris?

Bravo à la mairesse qui semble avoir enfin comprise qu’ici et internationalement le Québec est français et que sa métropole Montréal est la 1re grande ville française en Amérique et la 2e dans le Monde.

Valérie Plante

Parlant de protection de l’environnement naturel, elle a déclaré que « c’est un objectif qui est très ambitieux » durant son allocution de quatre minutes, prononcée en français, au siège des Nations Unies.

La société québécoise a dû la rappeler plusieurs fois à l’ordre en précisant que le Québec est français et que les élus québécois, de tous niveaux, doivent s’adresser en public uniquement dans la langue nationale et officielle québécoise, le français, qui est aussi une grande langue internationale.

Vouloir protéger notre environnement naturel est un objectif louable, mais la protection et la promotion de notre environnement culturel en est un aussi louable, sinon davantage. Le mouvement planétaire « Sauvons la planète » doit aussi vouloir dire « sauvons-la de son anglicisation et de son américanisation ».

« Montréal souhaite réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES) de 55 % d’ici 2030, a déclaré la mairesse Valérie Plante, lundi, à New York, durant son intervention (en français) au Sommet sur le climat organisé par les Nations Unies.  » (JdeM)

Nous lui ajoutons l’objectif de réduire de 55 % la bilinguisation et l’anglicisation de Montréal.

À ce sujet :  Valérie Plante à l’ONU: Montréal veut réduire de 55% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030

10 commentaires

  1. le français est un patois sur le plan international

    • Colonisé

  2. Toutes les communications publiques, orales et écrites, doivent être en FRANÇAIS au Québec ! …et aussi à l’international avez-vous compris ?

  3. Bravo à la mairesse Valérie Plante qui a démontré internationalement le fait français du Québec en Amérique du Nord,

  4. Si nous et nos élus ne respectons pas nous-même notre langue, qui le fera à notre place!! Bravo, belle réussite d’action.
    Aussi très heureuse que le Gouvernement Legault s’attaque enfin au « bonjour-hi! »
    Quand j’entends ce fameux « bonjour-Hi » je nous sens comme un peuple d’alliénés, sans dignité.
    3 raisons bien simples pour ne pas utiliser cette expression:
    1. je me respecte dans ma culture
    2. les anglais ne sont pas assez idiots pour ne pas comprendre « Bonjour »
    3. quand on visite d’autres pays on trouve du plaisir à utiliser les simples mots de courtoisie dans la langue du pays visité. Je ne veux donc pas enlever le plaisir aux anglais d’apprendre quelques mots de courtoisie en français.

  5. Pour faire respecter notre langue il faut commencer par le faire nous-mêmes. Vous écrivez ci-dessus:  »Bravo à la mairesse qui semble enfin avoir COMPRISE  »…! Pourtant élémentaire comme accord de verbe.

    • Élémentaire en effet. Le phénomène illustre comment un détail (important bien sûr mais mineur dans le cadre du message global) peut attirer l’attention du lecteur au point de le détourner du message. Souhaitons que Mme Plante récidive, même à Westmount.

  6. J’aime !

  7. Je crois bien qu’il y a une faute de grammaire à la toute première ligne.
    Vous écrivez: »la maisresse a comprise que » je pense qu’il aurait fallu écrire « a compris que ». Ce verbe ne s’accorde-il pas avec le complément placé après le verbe?
    Corrigez moi si je fait erreur.
    Bien à vous,
    Nicole Baribeau

  8. Bravo!

Participez à la discussion en laissant un commentaire...