« Québec solidaire » à l’anglicisation!

N'est-ce pas la responsabilité de tous les partis politiques du Québec de s'assurer que tous les Québécois et Québécoises parlent français, sinon l'apprennent sans faute?

Selon les offres d’emploi suivantes, pour Québec solidaire (QS), la connaissance de l’anglais pour travailler au Québec est un « atout » pour accommoder tous les anglophones et allophones qui refusent d’apprendre le français.

À sa façon, QS leur dit qu’ils n’ont pas à apprendre ou à parler la langue nationale et la langue d’usage public du Québec, le français, puisqu’il incombe aux établissements publics et à leur personnel de s’angliciser pour « travailler en anglais » et ainsi accommoder les anglophones et allophones

OFFRED’EMPLOI:ATTACHÉ.EPOLITIQUE–ALEXANDRELEDUC,DÉPUTÉD’HOCHELAGA-MAISONNEUVE https://api-wp.quebecsolidaire.net/wp-content/uploads/2018/10/offre-demploi-attache-e-politique-hochelaga-maisonneuve.pdf

OFFRED’EMPLOI:ATTACHÉ.EPOLITIQUE–VINCENTMARISSAL,DÉPUTÉDEROSEMONT : https://api-wp.quebecsolidaire.net/wp-content/uploads/2018/10/offre-demploi-attache-e-politique-rosemont-1.pdf

OFFRED’EMPLOI:ATTACHÉ.EPOLITIQUE–ÉMILISELESSARD-THERRIEN,DÉPUTÉEDEROUYN-NORANDA-TÉMISCAMINGUE : https://api-wp.quebecsolidaire.net/wp-content/uploads/2018/10/offre-demploi-attache-e-politique-rouyn-noranda-temiscamingue.pdf

OFFRE D’EMPLOI: ATTACHÉ.E POLITIQUE –ANDRÉS FONTECILLA, DÉPUTÉDE LAURIER-DORION https://api-wp.quebecsolidaire.net/wp-content/uploads/2018/10/offre-demploi-attache-e-politique-laurier-dorion-1.pdf

5 commentaires

  1. S’il vous plait ,ne faites pas dire au texte ce qu’il ne dit pas. On dit que le bilinguisme est un atout.On ne dit pas que l’anglais est la seconde langue. Selon ce qui est écrit un locuteur espagnol sachant lire le français (à ma connaissance l’annonce est écrite en français seulement à moins qu’elle ait aussi parue en anglais ailleurs, ce qui vous donnerais alors raison) possède un atout.
    Evidemment si quelqu’un ayant les habiletés requises s’est fait refuser le travail parce qu’il ne maîtrise pas l’anglais cela devient abusif car la langue de travail au Québec est le français.
    Bien que je soit d’accord de surveiller les partis politiques nous devrions plutôt mettre en priorité de faire des plaintes contre les compagnies qui encouragent leurs employés francophones à parler anglais dans leur entreprise et le gouvernement du Québec qui signent des contrats en anglais avec des compagnies étrangères qui s’installent au Québec. Totalement inacceptable et colonisé!

    Pierre Rivard

    • Québec Solidaire ne donne pas l’exemple.

  2. Ils ont simplement pas notre Culture à coeur.

  3. Je pense que je ne comprends pas. QS dit qu’il n’est pas nécessaire d’apprendre le français puisque l’anglais est suffisant pour travailler au Québec, les organismes pouvant s’angliciser?????

    • Non, les usagers.

Les commentaires sont fermés pour cet article.