Prix prestige « Impératif français » 2018-2019

Nous avons le plaisir de décerner le prix Prestige « Impératif français » à Mathieu Bock-Côté et Steve Veilleux du groupe Kaïn

Volet politique
Décerné à Mathieu Bock-Côté

À l’occasion du 44e anniversaire d’Impératif français, de la Journée internationale de la francophonie et de la Francofête, nous avons le plaisir de décerner le prix Prestige Impératif français 2019 au sociologue, professeur et chroniqueur, Mathieu Bock-Côté.

Mathieu Bock-Côté

Mathieu Bock-Côté

M. Bock-Côté détient un baccalauréat en philosophie de l’Université de Montréal, une maîtrise et un doctorat en sociologie de l’Université du Québec à Montréal. Ses recherches portent principalement sur le nationalisme québécois, le conservatisme, le multiculturalisme et la démocratie en Occident depuis les années soixante. Au fil des ans, il a enseigné dans de nombreuses universités. Il est depuis plusieurs années chargé de cours à HEC Montréal. Mathieu Bock-Côté est aussi chroniqueur au Journal de Montréal et au Figaro et collabore à la Joute en plus d’animer à Qub Radio le balado Les idées mènent le monde. Il est l’auteur de nombreux ouvrages parmi lesquels La dénationalisation tranquille (Boréal, 2007), Fin de cycle (Boréal, 2012), Exercices politiques (VLB, 2013), Le multiculturalisme comme religion politique (Cerf, 2016) et Le nouveau régime (Boréal, 2017).

En décernant ce prix à M. Mathieu Bock-Côté, Impératif français tient à souligner sa remarquable contribution au débat sur l’identité québécoise, qui a cours depuis le dépôt du rapport de la Commission Bouchard-Taylor en 2008.


Volet culturel
Décerné à Steve Veilleux du groupe Kaïn, une histoire de passion et davenir

Impératif français a également le plaisir de décerner le prix Prestige Impératif français 2019 à l’auteur-compositeur-interprète Steve Veilleux, du groupe Kaïn.

Steve Veilleux du groupe Kaïn

Steve Veilleux du groupe Kaïn

Depuis les valeurs « d’huile de coude » que son père ouvrier et mélomane lui a transmises, jusqu’à la passion viscérale de tricoter des chansons à même ses racines, Steve Veilleux a mené de front une carrière qui le nourrit de fierté. Il chante sa langue à tue-tête avec le cœur à l’ouvrage d’un ouvrier dur à la besogne qui travaille la mine de plomb. Ses mélodies accrocheuses et ses paroles touchent des cordes sensibles du public québécois.

Chanteur et guitariste du groupe folk-rock Kaïn, il a développé son talent au fil des années. Issus du foisonnant milieu musical de Drummondville, le guitariste Steve Veilleux et le percussionniste Yannick Blanchette se rencontrent dans les années 1990 et fondent Kaïn.

Le groupe qui participe au concours Francouvertes en 2001 a déjà à son actif plusieurs chansons originales et une solide expérience de la scène. En 2002, on lui accorde le prix de la meilleure présence sur scène au Festival international de la chanson de Granby et Radio-Canada lui décerne le Prix Bandeapart.fm

Le succès de son premier album Pop culture en 2004 amène le groupe à se produire aux quatre coins du Québec. La carrière s’emballe et avec les festivals et les tournées, vient la popularité. En 2005, le groupe sort un deuxième album qui se nomme Nulle part et en 2007, le groupe lance son troisième album avec Les saisons s’tasse. La popularité du groupe s’intensifie avec les années. À travers ce tourbillon incessant d’activités, Steve Veilleux, productif hyperactif inlassable, fait de Kaïn un groupe iconique, ayant vendu plus de 350 000 albums en carrière.

À l’aube de la quarantaine, Steve Veilleux est déjà un vieux routier d’expérience. « Je suis un gars de passion et d’émotions d’abord et avant tout. Je gagne ma vie avec la musique avec ces deux traits de caractère là. »

En décernant ce prix, Impératif français veut reconnaître la créativité et le parcours fulgurant de Steve Veilleux qui fait honneur à ses racines québécoises et qui enrichit le patrimoine musical du Québec.

Sources:
Impératif français
Recherche et communications
imperatif@imperatif-francais.org