Paris Space Week

Votre façon de faire attire sans doute un certain mépris de la France, sinon un mépris certain

Monsieur Delarue, psw@newsletters.youmeetings.com

Il est infiniment triste de constater dans votre courriel du 6 mars et des précédents, la déchéance et l’asservissement de la France, un pays que j’aime et que je connais bien, celui de mes ancêtres, dans des manifestations comme celle que vous annoncez, lesquelles s’adressent largement aux industriels français…

Si, au moins, votre annonce était rédigée prioritairement en français, puis en d’autres langues, l’annonce d’une activité dont la langue officielle devrait normalement être le français, on ne trouverait rien à redire.

Ce comportement produit tout à fait l’effet contraire de celui que vous cherchez. De telles occasions doivent permettre d’affirmer la force de l’industrie française qui fonctionne en français, comme l’industrie allemande fonctionne en allemand.

Votre façon de faire attire sans doute un certain mépris de la France, sinon un mépris certain, de la part de nombreux étrangers qui constatent cet asservissement à l’anglais sous de faux prétextes. C’est ce qui est désastreux pour la France.

Très sincèrement,

Jean-Luc Dion

Ingénieur et professeur retraité
Département de Génie électrique et Génie informatique
Université du Québec à Trois-Rivières


Le 2019-01-08 à 03:02, Thomas DELARUE a écrit :

1 commentaire

  1. La France possède pourtant la loi Toubon qui interdit les publications qui n’ont pas de traduction française mais cette loi n’est pas du tout respectée.

Les commentaires sont fermés pour cet article.