On gagne à magasiner en français

Votons avec notre piastre - Une toute nouvelle campagne promotionnelle

En français, ça s’impose…

dans les commerces puisque…

Langue d’accueil : la proportion de commerces offrant un accueil uniquement en français a reculé entre 2020 et 2017, passant de 84 % à 75 %. En contrepartie, les taux d’accueil exclusivement en anglais (de 12 % à 17 %) et bilingue (de 4 % à 8 %) ont augmenté.

Affichage public à Montréal : plus de quarante ans après l’entrée en vigueur de la « loi 101 », il y a toujours une entreprise sur quatre qui affiche encore publiquement son illégalité.

Langue de travail : près de 20 % des travailleurs, soit pour un travailleur sur cinq, utilisent le français moins 50 % de leur temps au travail; près du quart de la population immigrante utilise plutôt l’anglais au travail.

L’anglicisation prolifère au Québec : plus de quarante ans après l’adoption de la Charte de la langue française, l’anglicisation prolifère toujours au Québec au point où les formules « Bonjour/Hi », « Bienvenue/Welcome », « Merci/Thank You », « Ouvert/Open », « Fermé/Closed » et les « Press Nine » sont devenues monnaie courante.

dans l’Administration publique puisque…

Langue d’accueil : 46 % des systèmes téléphoniques interactifs offrent un accès à un message en anglais.

Langue de service : près de la moitié (48 %) du personnel ayant des interactions orales avec des personnes morales ou des entreprises établies au Québec fait parfois usage d’une autre langue que le français dans ce type d’interaction et la proportion est de 39 % dans le cas des interactions écrites.

Langue de service : près de la moitié (57 %) du personnel ayant des interactions orales avec des personnes physiques au Québec fait parfois usage d’une autre langue que le français dans ce type d’interaction et la proportion est de 46 % dans le cas des interactions écrites.

Langue de travail : l’État impose très souvent l’exigence de la connaissance de l’anglais à l’embauche.



 

 

12 commentaires

  1. Au-delà du fait que nous pouvons toujours critiqué le contenant…n’en demeure pas moins que votre contenu à raison d’être.
    Mais aujourd’hui, je vous imagine bien déçu du résultat (ou de l’influence) que pourrait avoir eu vos capsules auprès des concepteurs rédacteurs de publicité, en écoutant la toute dernière annonce publicitaire de Tim Hortons (déroule le rebord)…où l’on entend les personnages utilisés des «yes» et «nice». Comme s’il s’agissait d’une capsule a corriger. Désolation (ou échec) à quelque part !!!!!

  2. Croyez vous sincèrement que vos publicités vont inciter les gens à choisir le français! Pcq moi personnellement je sais que chaque fois que je vois une de vos publicités ,j’avoue que j’ai honte, honte de voir à quel point vous nous faites passer pour des caves( comme on dit si bien en bon québécois). Sincèrement, moi être une personne qui débarque ici au pays pour me construire une nouvelle vie. Croyez vous sincèrement que je voudrais m’identifier à ce genre de gros moustachu qui semble jouer dans un sketch de mauvais goût! Je crois aussi que si vous aimez tant votre langue française et que vous voulez démontrer au gens à quel point c’est important pour les québécois de parler français, faites en sorte que les gens aient envie de s’approprier cette culture et ,non,de nous faire passer pour des gros cons moustachu!pcq là vous nous faites passer pour des imbéciles! Et personnellement, je ne connais personne qui désire s’identifier à un gros cave! Je suis désolé pour mon langage cru! Je ne suis vraiment pas du genre à chialer d’habitude, mais là vos publicités me font honte et m’exaspère au plus haut point !

  3. Nulles…complètement nulles vos publicités avec le moustachu…

  4. Votre publicité est pas bien faite, les acteurs et le Monsieur a moustache……c’est mauvais…Ça n’aide pas a la culture française au Québec….je ferme le volume a chaque fois que je voit cette duplicité….

  5. Effectivement; vos capsules sont tellement mal faites, je crois que juste pour ne pas être associé à votre organisme, je vais magasiner en anglais.

  6. Effectivement, je vous invite poliment à revoir votre stratégie marketing. Vos pubs s’offrent en cible pour le bye bye ou autres événements satiriques. Vous manquez la cible et noyez le message important par l’amateurisme de votre réalisation et le jeu des acteurs. Le message est tellement important, svp traitez-le de la façon qu’il le mérite.

    • Le monsieur moustachu qui prône un meilleur usage du français m’apparaît contreproductif. Cela me fait penser à « un vieux mon oncle qui fait la morale ».
      C’est plutôt à des jeunes qu’il faut donner parole et remplacer ce « vieux mon oncle » par 2 jeunes (un gars et une fille) de la fin du primaire disant « Mais que disent-ils ? Comment ils parlent ? ». Imaginez, à cet âge les jeunes aiment reprendre et corriger leurs aînés et montrer qu’ils ont appris et savent parler.
      La morale ne serait pas « ce vieux mon oncle dit que … » mais … « nos jeunes tiennent à ce que notre langue soit respectée et bien parlée ».
      Ce sont les jeunes, eux et elles, futurs citoyens qui entretiendront notre langue. « Mon oncle » (même moustachu) sera mort dans quelques années et il n’y pourra plus rien pour la protection du français alors que ce sont les jeunes d’aujourd’hui qui pourront dans le futur travailler à la longévité de notre langue française.
      Pensez au mouvement des caisses Desjardins qui a développé sa clientèle en s’appuyant sur la création de caisses scolaires dans les écoles primaires et secondaires. Ces petites caisses ont favorisé le développement du mouvement Desjardins. Les jeunes déposantes et déposants ont toujours maintenu un lien avec Desjardins.
      Si on copiait la stratégie de Desjardins … peut-être que le mouvement Impératif français pourrait construire la relève.

      Réal Larochelle

  7. Francophone et amoureuse de ma culture, je dois dire que je ne m’identifie absolument pas aux nouvelles capsules que vous diffusez actuellement. Je ne sais pas qui est l’acteur à la moustache, mais je trouve l’ajout de ce personnage de très mauvais goût. Pour « la promotion de la langue française », comme vous le dites si bien, il faudra repenser la publicité.

  8. C’est quand même étonnant que dans l’annonce concernant la planche à neige, la reprise en français est avec un mot anglais… Wow! C’est un mot anglais!

  9. Vos capsules sont bien… sauf pour l’acteur avec moustache et mal rasé… il est repoussant. Je ne comprends pas pourquoi il a été choisi et devrait être remplacé au plus vite par quelqu’un qui est plus sympathique. Je change de poste dès que je le vois.

  10. la publicité pour la vente de voitures sur Radio-Canada utilise uniquement une musique en anglais; il ne se fait donc plus de bonne musique populaitre et écoutée en français?

  11. Je crois que vous devriez revoir vos capsules d’Impératif Français; c’est tellement mal fait, et le gars avec sa fausse moustache est tellement ridicule. Vous devriez prendre des vrais comédiens pour que ce soit crédible. Je crois crois à votre message mais ça ne passe pas ça fait vraiment amateur.

Participez à la discussion en laissant un commentaire...