La SQDC hallucine!

Produits à la SQDC : l'anglais avant le français!

Comment expliquez-vous la présentation écrite de vos différentes informations –
telles qu’on les retrouve à l’endos d’un sachet de cannabis (de 1 gramme)?

Quelle mauvaise surprise : les premières explications de chaque segment d’info.
débutent par des phrases écrites en anglais!? (Y compris les mots sous les croquis!)

Autre situation tout aussi déplorable que lamentable;
sur le paquet, côté consommateur, on y lit :
– Le nom de la variété en anglais en premier lieu
Warning (etc.) avant Mise en garde (etc.)

Dieu du ciel, quel manque de classe!
Comment pouvez-vous être aussi impolies (voire irrespectueux) des québécois; clients ou non?
Voilà (encore) un exemple d’une vision marketing aussi minable qu’idiote (et illégale?).

Désolant et très attristant.
Et honte à l’équipe responsable des communications – à la SQDC;
probablement complice de cette piètre stratégie.

Je souhaite que vous saurez tous reconnaître cette erreur de jugement –
et que vos indications commenceront avec la langue officielle du Québec
(la première langue en affichage) dans les meilleurs délais possibles.

Jacques Lambert
Mauricie

C.C : SQDC par leur page Internet.