Interdiction de parler français! Équipe-Canada de hockey junior. Le français nuit à « l’esprit d’équipe » et à « l’excellence ».

À l’aube du Championnat mondial junior de hockey 2019

À l’aube du Championnat mondial junior de hockey 2019
Interdiction de parler français!
Équipe-Canada de hockey junior

Le français nuit à « l’esprit d’équipe » et à « l’excellence »

Le rapport d’enquête final (ci-joint) du Commissaire aux langues officielles rendu en janvier 2019 en réponse aux plaintes de citoyens concernant l’interdiction de parler français dans l’entourage de l’équipe nationale junior de hockey, révèle une discrimination méprisante et intolérable.

En effet, il est écrit en page 4 que : « Lors de la rencontre du 28 janvier 2018, des représentants du Commissariat et de Sport Canada ont discuté de la décision de Hockey Canada de désigner l’anglais comme la langue d’Équipe Canada pendant le Championnat mondial junior de 2017 de la FIHG. Sport Canada a confirmé qu’il appuie la décision de Hockey Canada compte tenu du contexte et d’autres facteurs, comme l’esprit d’équipe, le rendement, l’excellence et les résultats. »

Nous dénonçons cette vision suprémaciste qui affirme à sa façon que le français est nuisible pour l’esprit d’équipe, le rendement et les résultats! C’est laid!

M. Steven Guilbault

M. Steven Guilbault

À l’aube du Championnat mondial junior de hockey 2019, nous demandons au Ministre du Patrimoine du Canada, M. Steven Guilbault, d’intervenir pour exiger des dirigeants, des entraîneurs et des joueurs de l’équipe nationale canadienne que cesse la discrimination et que le français soit également la langue de l’équipe.

Dans un pays dont le français est langue officielle depuis plus de 50 ans, « l’environnement culturel » de nos équipes nationales doit être respecté.

Écoutez Parler français nuit à l’esprit d’équipe, selon Team Canada dans Balados : https://www.qub.radio/balado/on-est-pas-oblig-d-tre-d-accord-sophie-durocher/episode/parler-fran-ais-nuit-lesprit-d-quipe-selon-team-ca

Adresse utile :

Steven.Guilbeault@parl.gc.ca

Page pour commentaires : https://www.hockeycanada.ca/fr-ca/corporate/contact

Source :

Stefan Allinger
Président
Fondation Équipe-Québec
www.feqc.org
fondationequipequebec@gmail.com
Jean-Paul Perreault
Président
Mouvement Impératif français
 www.imperatif-francais.org
Imperatif@imperatif-francais.org

14 commentaires

  1. Vive le Québec !

  2. Gaston Bernier

    Je pense plutôt que, puisque les francophones sont autant méprisés, il faudrait désigner une équipe exclusivement francophone et une exclusivement anglophone. Pourquoi devrait-on se mettre ENCORE à genoux devant les anglophones et les respecter quand eux ne nous respectent même pas? De toute façon, les anglophones iront dans l’équipe anglophone normalement. Si on permet l’anglais dans l’équipe francophone, les discutions se dérouleront seulement en anglais, comme d’habitude. Alors, on aura 2 équipes anglophones. Ce sera un coup dans l’eau.

    Mais cette situation n’est pas unique. Aux olympiques aussi, les francophones subissent énormément des discriminations.

    Il est plus de temps d’avoir notre équipe du Québec puisque le Canada ne nous a jamais respecté et ne le fera jamais. Tant qu’à être considérés comme des étrangers, aussi bien partir

  3. Absolument honteux !!!

  4. Il faut proposer une expérience: deux équipes, l’une de langue française (où l’anglais serait permis) et l’autre uniquement de langue anglaise. Ce serait un bon test.

  5. Inacceptable! Moi qui adore le hockey, je boycott ce tournoi.

  6. Que les athlètes Québécois boycottent le tournoi.

  7. C’était la même chose quand j’étais militaire a l’extérieur du Québec. Pour ne pas nuire a l’esprit d’équipe on nous ordonnais de parler anglais même si l’équipe était composer de 9 francophones et un seul anglophone. Arrêtez l’hypocrisie, ces gens-la nous détestent. Quand un Québecois fait quelque chose d’extraordinaire c’est un bon « canadian » sinon « He’s a fuc… frog! ». Vivement notre pays a nous!!!

  8. Vous savez bien que parler français nuit a l’unité du Canada. C’était la meme chose quand j’étais militaire a l’extérieur du Québec. Je DEVAIS parler en anglais seulement et ceci meme si nous étions 10 francophones et qu’un seul anglophone se pointait nous devions changer pour l’anglais. Une raison de plus pour avoir notre propre pays!

  9. On aura beau s’indigner, il est évident que cette mentalité est implantée dans cette organisation, quand bien même on exigerait des excuses officielles ça ne risque que davantage nuire aux jeunes espoirs francophones que l’inverse.
    Équipe Québec serait beaucoup mieux. 😉

  10. C’est vraiment pathétique de traiter les joueurs francophones de la sorte , c’est un manque de respect totale!

  11. Cet unilinguisme au sein de l’équipe junior du Canada ne fait que provoquer la haine de ses dirigeants bornés et linguistiquement handicapés. TRISTE !

  12. C’est un vrai scandale. Je m’explique : dans un pays qui se dit multiculturel, qui accepte toutes les cultures, le français y est toujours craint. Au travers de nos langues parlées, ce sont deux empires qui s’affrontent, même après des centaines d’années. Toute cette histoire d’interdiction du français dans la chambre des joueurs et ailleurs est un manque flagrant de savoir vivre, d’équité et d’esprit d’équipe. Le multiculturalisme du Canada est une belle farce qui montre le bout de son nez et avec cette histoire, c’est toute la tête qu’on voit…Nous ne sommes plus du tout dans le domaine sportif, mais dans le politique.
    Quand les Maurice Richard, Serge Savard…..etc….qui gagnaient des coupes Stanley, est-ce que les politiciens venaient mettre leur nez dans la chambre des joueurs? Je pense que oui…… mais est-ce que le fait de parler français a empêcher les joueurs de gagner ? La réponse est NON.
    C’est encore des niaiseries des anglais pour montrer la domination des anglais sur les canadiens-français au Canada.

  13. C’est tout à fait aberrant de lire pareille directive! Faudrait-il rappeler à Hockey Canada et Équipe Canada que nous ne sommes plus en 1950 et que l’époque où les Maurice Richard de ce monde étaient muselés est non seulement révolue, mais que c’est complètement archaïque et méprisant comme attitude!

  14. Wow, au Hockey en plus, sport inventé ici au travers de cette rivalité linguistique! Un bel exemple de confusion entre uniformité et unité.

Participez à la discussion en laissant un commentaire...