Il est urgent d’agir!

Campagne promotionnelle d’intérêt public « Je vis et je parle en français »

Cette toute nouvelle campagne promotionnelle d’intérêt public « Je vis et je parle en français » a pour mission de renforcer, avec votre indispensable participation, les perceptions, les valeurs, les attitudes et les comportements favorables à l’avancement de la langue nationale du Québec, le français, la langue commune de la diversité et d’usage public, ou de modifier ceux qui ne lui sont pas favorables.

Il est essentiel pour la réussite de cette campagne que tous les Québécois et Québécoises acquièrent le réflexe de parler français en tout temps, partout et à tout le monde, mais encore plus avec les allophones et anglophones par souci de rapprochement, de cohésion sociale et d’intégration, entre autres, au travail, mais surtout par souci de normalité.

Il est urgent d’agir pour renverser les tendances suivantes qui divisent et fragilisent le Québec. Bien que le français soit la langue nationale, officielle, des affaires et du travail au Québec :

  1. plus de 30 % des anglophones (un sur trois) « admettent » toujours imposer systématiquement l’anglais et l’anglicisation partout puisqu’ils sont incapables de parler français!
  2. près de 25 % des allophones (un sur quatre) demeurent incapables de soutenir une conversation en français!
  3. 25 % des commerces de Montréal (un sur quatre) accueillent toujours leur clientèle en anglais (17%) ou en anglais et en français (8,4 %)!
  4. Près de 10 % des francophones (un sur dix), près de 75 % des anglophones et près de 55 % des allophones n’utilisent pas le français le plus souvent au travail!

Cela est inexcusable puisque la Charte de langue française est en vigueur depuis plus 40 ans et que ces comportements privent la population du Québec de ses droits linguistiques fondamentaux.

Vous conviendrez que ces comportements ne peuvent exister qu’avec la complaisance de nos gouvernements et institutions publiques et parapubliques, mais aussi grâce à nous tous et toutes, mais surtout grâce à ceux et celles qui s’effacent et passent à l’anglais, pour accommoder l’anglais, réflexe improductif d’une autre époque.

Voilà pourquoi nous lançons cette campagne et comptons sur vous pour qu’elle soit une réussite retentissante aux effets durables.

Ensemble, on va plus loin!

**************

(Cette campagne bénéficie de la collaboration financière de l’OQLF)

4 commentaires

  1. Je suis entièrement d’accord avec cette démonstration envahissante de l’anglo dans nos habitudes de vie vie a la franco. Québécoise. Nos gouvernements sont incapables d’appliquer nos lois et notre mode de vie vie a ses individus qui rentrent dans notre pays sans respecter nos institutions et qui pensent que le Quebec c’est le far west, free for hall. Dehors cette bande d’intrus. Et nous vivrons mieux en respectant notre démocratie et notre laicité. Quand a cette minorité d’anglos qui se croit toujours au service de la reine, direction l’Ontario.

    • Moi ce que je me débarasserais bien c’est du monde raciste comme vous, le quebec s’en porterais beaucoup mieux ! Si vous entrez dans un commerce et que vous n’aimez pas qu’il ne parle pas francais votre seul droit est de sortir et aller magasiner ailleurs. Les immigrants ne vous doivent rien du tout, les canadiens anglais qui vivent ici non plus. J’aimerais aussi souligner que d’écrire un commentaire pour la défense du francais en utilsant  »far west » et  »free for all » ca fait vraiment dur…. Charité bien ordonné commence par soi-même…. Vous êtes un raciste et un fachiste et j’aime mieux vivre avec des immigrants qu’avec des québécois comme vous. C’est vous et tous les autres fachistes de la langue qu’on devrait envoyer vivre en Ontario pour voir comment il traite les minorités avec respect comparé a ce qu’on fait ici.

  2. Bravo les Québécois.
    Heureusement que vous êtes là !

Participez à la discussion en laissant un commentaire...