Francisation – il faut beaucoup plus que de simples restructurations!

Oui, la francisation des immigrants et réfugiés est importante, mais il faut beaucoup, beaucoup plus qu’un simple exercice de restructuration ou de chaise musicale pour stopper l’anglicisation et la défrancisation du Québec.

Qu’en est-il du renforcement de la Charte de la langue française et des politiques linguistiques gouvernementales, de l’application de la loi 101 aux études collégiales, de la francisation des entreprises de moins de 50 employés, de la langue de travail, du traitement des plaintes citoyennes, de l’autonomie et du changement de vision de l’OQLF, des communications bilingues de l’État et de ses sociétés, de l’anglicisation du système scolaire de langue française, de l’échec du système scolaire de langue anglaise de la garderie à l’université quant à la maîtrise du français, des Press Nine, Bonjour/Hi, Bienvenue/Welcome, de l’anglicisation et américanisation des médias de langue française, de la création et de la diffusion culturelles en français… Il faut beaucoup, beaucoup plus, et ceci urge!

Merci de diffuser!

Participez à la discussion en laissant un commentaire...