Ce vocabulaire employé par les snobs est bien trop excluant

Jean Pruvost : « Soyons fiers de parler français ! » (Le Figaro)

Le lexicologue pense que la langue française a tous les atouts pour résister à l’influence de l’anglais.

La décennie a vu fleurir une myriade de mots anglais dans la langue française. Tous les domaines sont concernés. Jean Pruvost, auteur des Secrets des mots (Librairie Vuibert), analyse cette tendance qui n’est selon lui qu’un phénomène de mode.

LE FIGARO. – Partagez-vous le constat selon lequel l’anglais a submergé la langue française ces dix dernières années ?

Jean PRUVOST. – Dans le monde de l’entreprise comme dans celui des médias, nous avons assisté à une explosion agaçante de mots anglais. Ce recours systématique et exagéré heurte à bon droit le grand public, qui aime qu’on lui parle en français. Être obligé d’aller chercher la définition d’un mot anglais qu’on ne comprend pas a quelque chose d’humiliant.

Cette anglicisation est-elle le fait d’une élite ?

Je suis convaincu qu’elle est surtout le fait de nouveaux Diafoirus. Exactement comme les médecins abusaient du latin sous Molière, auquel le bon peuple ne comprenait rien, on emploie abusivement des anglicismes aujourd’hui en imaginant que cela «fait moderne». Je pense qu’il y a, comme dans tout mouvement poussé à son extrême, un moment de rupture, et je crois que nous n’en sommes pas loin. Ce vocabulaire employé par les snobs est bien trop excluant. Cette exclusion n’est-elle donc pas surtout générationnelle ?

La suite : https://sfrpresse.sfr.fr/article/d76a0c6f-c224-4af9-87d5-5fd2f2c62b31

Participez à la discussion en laissant un commentaire...