Vous n’êtes que des « Ass Hole ! » parce que vous parlez français!

Des résistants proactifs, il en faut plus! À vous de vous joindre à ce mouvement de société. Bienvenue!

Comment ? Résistance proactive : au Québec, je parle français partout et en tout temps, mais encore plus aux anglophones et allophones!

Des cas comme celui-ci, il y en a trop!

Agression linguistique ou mauvaises manières? (Alors qu’on essaie d’être serviable… en français) (Traduction libre)

Entre Noël et le Nouvel An, je suis allé au Marché Laflamme. Après avoir stationné ma voiture, je me suis dirigé vers le magasin et je suis passé à côté d’une voiture dont le réservoir à essence était ouvert. La conductrice était sur le point de partir et j’ai frappé doucement à la fenêtre. Elle a baissé la vitre et je lui ai dit en pointant mon bras vers l’arrière de sa voiture : « Le couvercle de votre réservoir est ouvert ». Me regardant droit dans les yeux et d’un ton très déterminé, elle m’a répondu : « I don’t understand what you’re saying ». Tout en pointant vers l’arrière de sa voiture, j’ai répété : « Le couvercle de votre réservoir est ouvert ». De nouveau, me regardant droit dans les yeux et sans se soucier de regarder où je pointais, elle m’a dit avec plus de force (je suis tenté de dire agressivement) : « I don’t understand what you’re saying ». N’appréciant pas que l’on me parle d’une manière aussi impolie, j’ai continué mon chemin pour m’occuper de mes affaires.

En m’éloignant, je l’ai entendue dire assez fort pour que je puisse l’entendre : « A..h… ». Il ne valait pas la peine de répondre à son insulte. J’ai fait quelques pas, je me suis retourné et je l’ai vue sortir de sa voiture pour fermer le bouchon du réservoir. Vous pensez qu’elle aurait pu dire « désolée » ou « merci ». Détrompez-vous!

Au début, même si elle n’avait pas compris ce que je disais, il me semble qu’une réaction normale aurait été de regarder dans la direction où je pointais, c’est-à-dire l’arrière de la voiture. Mais il est évident qu’elle tenait plus à ce que je lui parle en anglais qu’à voir quel était le problème. Je soupçonne fort qu’elle comprenait probablement bien ce que je disais. Tout ce que je peux dire c’est : honte à vous d’être aussi grossière. Et honte à vous de ne pas avoir agi de façon civile envers quelqu’un qui essayait de vous aider, simplement parce qu’il s’est adressé à vous en français, l’une des deux langues officielles de ce pays et la langue de la majorité de cette province. Vous sortez appauvrie de cette situation.

P. Gauthier
Gatineau


Version anglaise publiée dans un hebdo « bilingue » :

Linguistic aggression or just bad manners?  (Trying to help…en français)

Between Christmas and New Year’s, I went to Marché Laflamme.  After parking, as I was walking to the store, I passed a car which had its gas cap open.  The driver was about to drive away, so I gently tapped on the window.  The driver opened the window and I said, pointing with my arm at the back of her car: “Le couvercle de votre réservoir est ouvert.”  In a very ‘determined’ tone and looking me straight in the eyes, she said: “I don’t understand what you’re saying.”  Pointing at the back of her car, I repeated: “Le couvercle de votre réservoir est ouvert.” Again, looking me straight in the eyes, not bothering to look where I was pointing, she said, more forcefully (I’m tempted to say aggressively): “I don’t understand what you’re saying.”  Not appreciating being talked to in such a discourteous manner, I simply left to attend to my business.  As I was walking away, I heard her say loud enough so I could hear: ‘A..h….”  Responding to her insult wasn’t worth the effort.  A few steps later, I turned around to see her getting out of her car to close the gas cap.  You think she might have said “Sorry” or “Thank you”.  Think again.
Initially, even if you didn’t understand what I was saying, a normal reaction would have been to look where I was pointing, at the back of the car.  But she obviously was more intent on having me speak English to her than seeing what the problem was.  I strongly suspect she may even have well understood what I was saying.  All I can say is: Shame on you for being so rude.  And shame on you for not acting in a civil way toward someone trying to help you, just because they addressed you in French, one of the two official languages of this country and the language of the majority of this province.  You are all the poorer for it.

P. Gauthier
Gatineau

Participez à la discussion en laissant un commentaire...