NON ! VICHY, ce n’est pas la France ! (Penser la France)

Quel aveu de faiblesse pour la Nation française, pour notre République qui s’abandonne au lieu de s’élever.

– communiqué national des Clubs » Penser la France » –

Lundi 18 juillet 2022 – 21H00

Les dernières commémorations de l’odieuse rafle du Vel d’Hiv – ce 17 juillet 2022 – ont donné lieu une nouvelle fois à une instrumentalisation où se côtoient les approximations, les contre sens, les amalgames et les lapsus de manière toujours aussi insupportable.

La légèreté intellectuelle avec laquelle nos exécutifs successifs – depuis après François Mitterrand –  traitent ces faits historiques, illustre notre effondrement intellectuel et politique.

Rien ne justifie la distorsion de l’histoire opérée depuis 1995 même forcée par des organisations communautaristes aux intentions inavouables.

Une fois de plus, les Clubs « Penser la France » veulent rappeler la position classique de la République française, celle tenue par les Présidents de la République successifs – du général de Gaulle à François Mitterrand – qui ont vécu cette période historique :

« Le 16 juillet 1942 débuta à Paris la rafle du Vel d’Hiv, avec l’arrestation de 13.000 juifs, la plupart déportés vers Auschwitz-Birkenau.

Cette arrestation ignominieuse a mobilisé 7.000 policiers et gendarmes sous les ordres du délégué de la Zone Nord du gouvernement de Vichy : René Bousquet.

Le gouvernement de Vichy était et reste un gouvernement illégal dont l’acte fondateur – l’acte dit loi constitutionnelle du 10 juillet 1940 – a été déclaré nul et de non effet aux termes des articles 2 et 3 de l’ordonnance du 9 août 1944 relative au rétablissement de la légalité républicaine sur le territoire continental.

Durant cette période terrible, une autre voie a été proposée aux Français, celle du Combat.

Ainsi, la France et la République ont été incarnées par une poignée d’Hommes, ceux réunis à Londres autour du général de Gaulle, ceux unis dans la Résistance, Communistes, Gaullistes, républicains fidèles à Valmy, syndicalistes respectueux de leurs revendications, socialistes dignes de l’héritage patriotique et internationaliste de Jaurès, chrétiens, laïques et militants monarchistes.

La France était dans l’ombre, dans la souffrance, dans le combat.

Mais grâce à ces Hommes, la France resta debout. »

Face à ce réel, les discours du 17 juillet 2022 doivent être dénoncés comme une entreprise non de vérité mais d’abaissement de la Nation.

Cet abaissement est d’autant plus grave qu’il s’opère contre la vérité historique.

Non ! Mme Borne, ce ne sont pas « nos lois » qui ont imposé le fichage des juifs, leur mise au ban. Ce n’est pas plus « notre police » qui les a recherchés et arrêtés.

Ces propos irresponsables visent à légitimer Vichy quand tout au contraire, le courage consisterait à expliquer la différence entre légalité apparente et légalité réelle.

Non ! Mme Borne, la France n’a pas perdu un peu de son âme, car la France réelle était au combat.

Non ! M. Macron, de ces horreurs, il n’est pas possible d’affirmer que « la France le fit » !

Non ! M. Macron, dire la vérité, ce n’est pas obéir aux injonctions trompeuses de « reconnaitre tout » !

Enfin, tout n’est-il pas résumé par le lapsus présidentiel ?

Citant Jacques Chirac, M. Emmanuel Macron emporté par son élan, affirme avant de se reprendre : « ces heures noires souillent à jamais notre … Rép… notre histoire » ?

Non ! M. Macron. Cela n’était pas la République qui était à Vichy. Mais tout le contraire.

Ces approximations révèlent bien la situation dramatique de notre pauvre pays.

Plus les exécutifs se soumettent aux injonctions des organisations communautaristes, plus ils se recueillent devant le mur des lamentations, plus l’antisémitisme augmente dans notre pays.

Comme si la vérité faussée appelait  en retour une vengeance diabolique.

Quelle ruse de l’histoire !

Quel aveu de faiblesse pour la Nation française, pour notre République qui s’abandonne au lieu de s’élever.

Pour les Clubs » Penser la France », il est plus que jamais nécessaire de réaffirmer notre attachement indéfectible aux valeurs républicaines les plus strictes, loin des communautarismes qui finiront par dresser les Français les uns contre les autres.

*

Faire Nation, c’est dire la Vérité !

Voilà tout le combat que les Clubs « Penser la France » entendent mener auprès des Français et que nous mènerons de manière insatiable au service de la République et d’une certaine idée de la France.

___

#penserlafrance

CONTACT: penserlafrance@penserlafrance.fr – 01.73.64.98.68

Les Clubs « Penser la France » travaillent au soutien de plusieurs initiatives politiques de refondation autour d’un  « nouveau Conseil National de la Résistance » réunissant communistes authentiques et gaullistes authentiques et au-delà tous citoyens militants pour l’indépendance de la France.

Les Clubs « Penser la France » militent pour les trois sorties immédiates : Sortie de l’OTAN – Sortie de l’UE – Sortie de l’EURO.

 

________________

#Vichy, #penserlaFrance, VEL d’HIV, #JuifdeFrance, #Antisemitisme, #elisabethborne, #emmanuelMacron, #VeldHiv, #RégimeDeVichy

wwww.penserlafrance.fr

01.73.64.98.68 (PARIS)

06.83.23.66.64

Notre Journal en ligne POLITIQUE-ACTU.COM

http://www.politique-actu.com/

__

Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6/01/1978 modifiée et au RGPD du 27/04/2016, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant en envoyant un courriel à : penserlafrance@penserlafrance.fr

Participez à la discussion en laissant un commentaire...