Le français est-il vraiment une langue officielle au Canada ou a-t-il été remplacé par le chinois?

Affichage en anglais et en… chinois (mandarin ou cantonnais, je n’y connais rien)!

Au Canada, la lutte des francophones pour la survie de leur langue est un combat sans fin, dans lequel les obstacles ne cessent de se dresser. Une fois qu’un de ceux-ci a été surmonté, d’autres surgissent sans que la fin de la lutte ne semble poindre à l’horizon. L’anglais domine partout. Alors qu’à une certaine époque, certains croyaient que le problème était réglé à Montréal, il semble de plus en plus fréquent de se faire accueillir en anglais dans les commerces. Dans la métropole du Québec!

À Gatineau, les enfants parlent de plus en plus en anglais dans les cours d’école. Je dois demeurer alerte pour veiller à ce que notre adolescente ne s’exprime pas exclusivement en anglais dans ses échanges avec ses amis, en personne et sur les réseaux sociaux, et ce, même lorsqu’elle communique avec des francophones… Je dois insister continuellement pour qu’elle lise des livres en français.

Et que dire d’Ottawa? Un de mes amis, francophone originaire du Bas-Saint-Laurent qui demeure à Ottawa depuis des décennies, a même abandonné l’idée d’exiger de se faire servir en français. Il est, d’une certaine façon, fatigué de se battre. Il n’a plus d’énergie, tout simplement. Pour ma part, quand je traverse la rivière des Outaouais, j’essaie encore de penser à demander aux employés, dans les commerces d’Ottawa,  s’ils parlent français, mais j’avoue qu’il est souvent facile d’avoir le réflexe de leur répondre dans la langue de Shakespeare.

Mais, si ce n’était que ça…

Quelle ne fut pas ma surprise, hier, en entrant dans une boutique Michael Kors, aux magasins Tanger d’Ottawa, (Capitale canadienne!) de voir l’affichage en anglais et en… chinois (mandarin ou cantonnais, je n’y connais rien)! Je joins au présent courriel des photos à l’appui.

Je répète : en chinois!

D’accord, je suis probablement trop vieux, ou pas de mon temps, mais que se passe-t-il au juste? Qu’ai-je manqué? Je vous en prie, dites-le moi.

Je suis une personne très ouverte sur la diversité et l’inclusion, là n’est pas la question. La question est : le manque de respect de la société Michael Kors à l’égard d’une des langues officielles du Canada, irrespect qui fait qu’elle préfère afficher en chinois, comme deuxième langue, plutôt qu’en français, doit-il être toléré?

Je me demande ce qui permet aux dirigeants de cette société de croire qu’ils peuvent ainsi insulter les francophones du Canada en toute impunité. Le fait qu’ils aient eu cette idée saugrenue est déjà surprenant, mais un tel manque de jugement ne peut qu’être dénoncé avec force. Nos gouvernements à tous les niveaux se doivent d’agir sans délai pour rappeler aux sociétés faisant affaire au Canada que le français n’est pas une simple curiosité pour touristes, mais une langue officielle de ce pays qui doit être promue et défendue!

Je demande donc aux premiers ministres du Canada et de l’Ontario ainsi qu’à leurs ministres responsables de la langue française et au maire d’Ottawa de prendre sans délai toutes les mesures appropriées pour corriger la situation.

Christian Laroche, Gatineau

Adresses utiles :
Page pour commentaires, boutique Page pour commentaires: https://www.michaelkors.ca/fr_CA/contact-us
Page pour commentaires, Tanger Outlet : https://www.tangeroutletcanada.com/contact-us
Maire d’Ottawa : Jim.Watson@ottawa
Doug Ford : doug.fordco@pc.ola.org

Participez à la discussion en laissant un commentaire...