Engueulade au Dollarama

Le droit de comprendre bafoué : « Je ne comprends pas ce qu’on me dit. »

J’attends, en ligne, pour passer à une des deux caisses du Dollarama. C’est long parce qu’il y a une discussion sans fin avec une cliente à laquelle se mêlent les deux caissières. Finalement, je me dirige à une des caisses. La cliente, avec un accent sud-américain, me dit: « Monsieur, pouvez-vous m’aider, s’il-vous-plaît? Je ne comprends pas ce qu’on me dit ». Les deux caissières parlaient uniquement… en anglais… à Gatineau! Quel beau message à envoyer à des immigrants!

Je les ai engueulés jusqu’à ce que se présente la gérante qui m’a demandé de me calmer. Rien à foutre de sa demande ni de la caissière qui me dit qu’elle a 68 ans! On n’a pas à se faire imposer la langue des conquérants au Québec! Finalement, j’ai payé de ma poche le 1,95$ qui manquait à la cliente avec quelques mots en anglais que ma mère m’aurait interdit de répéter ici. Et la cliente de me lancer : « Merci beaucoup Monsieur! » Avec un accent sud-américain tout à fait charmant.

Adresse utile : clientservice@dollarama.com

Paul Morissette 
Gatineau

2 commentaires

  1. Bravo, j’ai déjà fait une plainte au bureau chef que je ne pouvais me faire servir en français, ils ont vite corrigé la situation

  2. Bien dit et bravo ! Paul.

Participez à la discussion en laissant un commentaire...