Vitalité du septième art en France

« Un seul film français dans le top (sic.) 5 »

C’est l’heure du bilan – « Les salles obscures françaises ont rarement été aussi fréquentées. », note Le Monde (le monde.fr, 30/12/2019)Le Centre National du Cinéma « s’est réjoui de cette progression de 6 % par rapport à 2018. Un chiffre « historique » . Il « témoigne de la vitalité du septième art en France. »

Mais le journal nuance : « un seul film français dans le top (sic.) 5 ».

Et puisque fin d’année rime avec statistiques : « La part de marché du cinéma américain a ainsi bondi de 44,1 % en 2018 à 55,2 % en 2019. »

Grand vainqueur au palmarès : Le Roi Lion, 10 millions d’entrées, loin devant Avengers : Endgame, La Reine des neiges 2 (on a traduit le titre !), Joker, Toy story 4. J’oubliais, en deuxième position,  Qu’est-ce qu’on a encore fait au Bon Dieu (film français). -5,7% de spectateurs pour les films français.
Pas de quoi pavoiser ! À moins de plébisciter le cortège d’anglicismes drainés par le 7e art avec les mythes et le prestige qui s’y attachent et, en fin de compte, l’intérêt économique des États-Unis.

Faut-il se réjouir ?

Jean-Claude Charvoz
France

Pour en savoir plus : https://www.lemonde.fr/culture/article/2019/12/30/le-cinema-realise-sa-meilleure-annee-depuis-1966-avec-plus-de-213-millions-d-entrees_6024418_3246.html

Participez à la discussion en laissant un commentaire...