Nous sommes envahis par la culture anglo-saxonne et la langue anglaise

Un nouveau livre historique et linguistique

Depuis plus de 50 ans, nous sommes envahis par la culture anglo-saxonne et la langue anglaise qui s’imposent dans de nombreux domaines : les médias, la publicité, le commerce, internet, l’enseignement supérieur, les institutions européennes, etc…
Chaque jour, de nouveaux mots anglais sont imposés par les médias et les puissances de l’argent. Les jeunes générations ne savent plus rédiger de courriers en français classique et utilisent quotidiennement de nombreux anglicismes pour envoyer des courriels et des « texto » et communiquer avec leurs correspondants.
La culture anglo-saxonne envahit également les organisations internationales et européennes.

Il devient urgent d’agir avant qu’il ne soit trop tard.
C’est pourquoi, nous avons lancé une association franco-québécoise pour la défense de la langue française et la francophonie.
Nous organisons régulièrement des conférences et nous présentons des expositions. Nous intervenons auprès des élus et des médias. Nous éditons une revue francophone avec des articles sur la défense de la langue française, la francophonie et les relations franco-québécoises.
Cette année, nous avons le projet de publier un ouvrage sur la situation de la langue française en France et au Québec et dans les autres pays francophones. Cet ouvrage historique et linguistique comptera une liste des anglicismes à supprimer absolument, comme People, Fashion-week, week-end, fake-News, mails, Black friday, etc…
Dans le cadre de cet ouvrage, nous souhaitons également présenter les témoignages d’auteurs, de journalistes, de lecteurs, d’enseignements, de lycéens, d’étudiants, de responsables associatifs et politiques, qui s’inquiètent de l’invasion grandissante de la langue anglaise et de la culture anglo-saxonne.
Nous vous invitons à nous faire connaître votre intérêt pour cet ouvrage en préparation et votre témoignage sur la situation de la langue française et des mesures qui s’imposent pour protéger la langue de Molière.

Dans l’attente de vos commentaires et de vos propositions pour ce projet linguistique.

Bien cordialement.

Affaire suivie par Alain RIPAUX, président
345, Rue de la Mairie – 60400 Appilly
Courriel : ripauxalain@gmail.com
Appilly, le 15 mai 2019