La radio, la télé, les espaces publics et les agences de communication étouffent nos artistes

Depuis plusieurs années, je constate l’omniprésence de chansons en langue anglaise au Québec dans tous les espaces publics : centres commerciaux, pharmacies, épiceries, centres communautaires, écoles, commerces de tous ordres, restaurants, etc.

À cela s’ajoute l’utilisation de chansons en anglais dans pratiquement toutes les publicités télévisuelles. Cet état de fait découle de choix effectués par de « bons » Québécois francophones qui semblent oublier que le caractère distinct du Québec passe par la musique. C’est comme si nous n’avions pas ici d’auteurs compositeurs qui méritent d’être entendus.

Yvon Laviolette

Participez à la discussion en laissant un commentaire...