LA FORCE DE L’IMMOBILISME AU JOURNAL LE DROIT

Pierre Jury, éditorialiste au journal Le Droit

Une fois encore, Pierre Jury pèse sur l’accélérateur pour diminuer une personnalité qui se dévoue depuis longtemps à une cause pourtant importante, celle des autochtones.

Dans son éditorial Amherst, il est peut-être temps du 26 juin, au lieu de féliciter Jean-Paul Perreault pour ses nombreuses interventions, depuis 10 ans, afin que Gatineau biffe le nom d’Amherst pour une de ses rues, l’éditorialiste lui reproche le ton de sa demande!

Pierre Jury, par sa plume, représente la force de l’immobilisme. Il n’est pas le seul d’ailleurs dans ce journal.

Rappelons-nous Pierre Bergeron: « Le débat sur la rue Amherst est une créature politique et un débat créé de toutes pièces par Impératif français et Jean-Paul Perreault » (Le Droit 4 février 2010).

Plus récemment, Patrick Duquette : « Et nous revoilà sans doute repartis pour un autre débat hypocrite, à grands coups de déclarations pompeuses et moralisatrices du président d’Impératif français. » ( Le Droit, 15 septembre 2017)

Le Droit, le journal de l’immobilisme.

Paul Morissette

Gatineau

À lire sur le même sujet : Rue Amherst : Impératif français presse Gatineau d’agir

Adresse utile : pjury@ledroit.com

4 commentaires

  1. ‪Je me demande si Le Droit a pris position lorsqu’on a fait subir une exécution morale à Louis-Hector Langevin en rayant son nom de l’édifice habritant les bureaux du premier ministre et du conseil privé. ‬

    ‪Il est en fait condamné pour avoir manifesté son accord avec les propos racistes de John A Macdonald et de l’ensemble des autres députés conservateurs de l’époque. ‬

    ‪http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1041037/journee-nationale-autochtones-rebaptiser-edifice-langevin-bureau-premier-ministre‬

    Après 150 ans de Confédération, les francophones ne sont toujours pas traités de façon juste et équitable au Canada.

    https://www.ledevoir.com/opinion/idees/507051/ce-que-revele-l-affaire-langevin-macdonald

  2. J’aimerais savoir si les urnalistes ou l’éditorialistes du Droit ont réagient ‪Le bureau du premier ministre sera rebaptisé par respect pour les Autochtones ‬

    ‪http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1041037/journee-nationale-autochtones-rebaptiser-edifice-langevin-bureau-premier-ministre‬

    Après 150 ans de Confédération, les francophones ne sont toujours pas traités de façon juste et équitable au Canada.

    https://www.ledevoir.com/opinion/idees/507051/ce-que-revele-l-affaire-langevin-macdonaldlorsque l’édifice du premier ministre à Ottawa a été rebaptiser pour effacer le nom de Langevin.

  3. En toute honnêteté et en humble réparation envers les nations autochtones, la rue Amherst mériterait d’être renommée Rue du Génocidaire.

  4. Ces plumitifs plus vaniteux qu’ignominieux se prennent pour de sages influenceurs.

Les commentaires sont fermés pour cet article.