Adonis embauche du personnel incapable de parler français…

Ici la beauté n’est pas toujours remarquable!

Je m’adresse à vous parce que vous êtes en Outaouais et que je voudrais que vous alliez faire une petite tournée du côté du « Marché Adonis » de Gatineau où je vais régulièrement parce que je n’ai pas de voiture et que c’est près de chez-moi.

Depuis l’ouverture j’y ai fait une partie de mon épicerie et j’aime le concept ( malgré qu’on n’y trouve pas tout ce que j’ai besoin ) et ça se comprend. Cette semaine, en passant à la caisse d’une jeune employée, il me fut impossible de me faire servir avec ne serait-ce qu’un mot de français. La caissière n’avait évidemment pas envie de prononcer même un merci.

Je me suis abstenu de faire un esclandre parce que j’étais pressé, mais me suis promis de faire des plaintes au magasin (c’est fait), à vous (c’est fait) et à l’Office québécois de la langue française que je vais tenter de joindre. Je pense que la direction devrait se faire rappeler que son magasin est au Québec et qu’ils doivent respecter nos lois (et leurs clients). Merci !

Yves Perron

Page pour commentaires : https://www.groupeadonis.ca/contact et le numéro de téléphone du marché Adonis Gatineau : (819) 317-1737

6 commentaires

  1. L’intégration se fait par le travail!

  2. Il devrait avoir des employés qui parlent les deux langues officielles. Quand tu appliques sur des emplois, il te demande un français ou anglais de base dépendant de l’emploi et de la compagnie à Gatineau je le sais .

  3. 100% d’accord, le français c’est notre héritage.. vive en Français

  4. J’ai fait la même expérience au Adonis d’Anjou. Je m’en suis plaint en ligne. On m’a répondu que l’apprentissage du français faisait partie de la formation du personnel. Et dire que cette chaîne d’épiceries appartient à Métro, une entreprice bien québécoise.

  5. A Laval c’est pareil, on baragouine en français et certains commis sont désagréables avec les femmes…..mais je dois ajouter qu’à ma grande surprise hier la caissière faisait de réels efforts pour me parler français Gardons espoir

  6. Bravo ! Ne lâchez pas.

Répondre à Suzanne Emond Annuler la réponse.