UNE CHAUFFEUSE!

Montréal
Une chauffeuse d’autobus sauvagement agressée

Voir :

http://lcn.canoe.com/lcn/infos/faitsdivers/archives/2007/01/20070102-131853.html

editorial@cp.org;
Commentaires@Canoe.Qc.ca

Que diriez-vous, gens de la Presse Canadienne et de Quebecor (Canoë,
TVA, LCN, Journal de Montréal
…), d’utiliser le vocable chauffeure
plutôt que chauffeuse pour désigner la conductrice d’un autobus…?

Je profite de l’occasion pour exprimer ma déception face à la dégradation de
plus en plus marquée de la qualité de la langue dans vos journaux.*

Ce qui, il faut bien le dire, est indigne du professionnalisme dont la
population est en droit d’attendre de vous.

Une langue en tout temps et en tous points impeccable au sein d’une
entreprise de presse, c’est l’enfance de l’art il me semble.

Merci.

Marie-Louise Lacroix
MarieLacroix@moncanoe.com

* à commencer par les pages mêmes du site de la
Presse canadienne (www.cp.org/contact_us.aspx?id=1342&LangType=1036),
où nous lisons notamment ceci : « Jean Roy, vice-président aux services de
langue français » (!)

(Le 2 janvier 2007)