POLITIQUE AXÉE SUR LE FRANÇAIS

Bonjour, je vous écris simplement pour vous donner mon appui en ce qui
concerne votre mémoire présenté devant le comité des langues officielles: "Une
politique linguistique axée sur le français".

Je suis particulièrement d’accord avec les points 1 et 3 de ce mémoire:

1. Cesser de cacher les données sur la démographie des communautés, mais au
contraire, donner à ce critère une place centrale dans l’ensemble de mesures qui
seront retenues pour évaluer la vitalité des communautés.

3. Réaligner la politique fédérale en la basant non plus sur le bilinguisme,
mais sur la défense et la promotion du français au Canada.

Il faut que la population soit consciente des données réelles sur
l’assimilation qui fait un ravage chez nos communautés francophones.

De plus, le bilinguisme au Canada suppose plutôt la pré-dominance d’une
langue plus forte sur celle plus faible. Il faut vraiment laisser tomber ce
terme et se concentrer exclusivement sur la promotion du français dans les
régions concernés.

Merci !

Guillaume Danis
Tracadie-Sheila, Acadie, Nouveau-Brunswick

(Le 18 janvier 2007)

Participez à la discussion en laissant un commentaire...