LES NERFS À BOUT!

Greenpeace pollue!

Merci infiniment pour votre rapidité à réagir et recevez encore toutes mes
chaleureuses félicitations pour votre énergie à défendre un patrimoine mondial
et encore vivant grace surtout à votre vigilence, plus aigüe que celle
des Français eux-mêmes qui se laissent brouter la culture sans crier « gare », et
qui réagiront peut-être quand il sera trop tard!

Ceux-ci n’ont pas encore compris que ce n’est pas seulement la langue qui est
en jeu mais une manière de penser… de consommer… et de polluer à outrance
(la nature a été patiente mais elle semble avoir maintenant les nerfs à bout!).

Nous sommes cependant quelques-uns à veiller mais nous serions dépassés
par les évenements si vous n’étiez pas à l’avant-garde
… Notre bagage
culturel est aussi sauvegardé par les pays d’Afrique et d’Océanie francophones;
merci à eux de même. Tenez moi au courant et à bientôt.

Un ancien du « carré St Louis »: François Mainguy,
francoismainguy56@yahoo.fr

Greenpeace pollue !

Impératif français associe sa voix à celle de l’organisme français
Défense de la langue française
pour dénoncer le profil de prédateur culturel
de Greenpeace qui viole l’environnement culturel et linguistique de la
francophonie mondiale comme en font preuve le communiqué et la photo ci-dessous.

Impératif français dénonce par la même occasion les autorités
politiques françaises qui par leur complicité rendent possible et encouragent
même cette pollution visuelle de notre environnement culturel.

Des excuses s’imposent de la part des autorités politiques françaises et de
Greenpeace!

Source :
Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français
Tél. : 819 684-8460
www.imperatif-francais.org

Communiqué de l’organisme français Défense de la langue française

L’association
Greenpeace mène un combat pour l’environnement, qui rencontre
certainement la sympathie de nombreux Français bien que certaines prises de
positions et manières d’agir soient contestables.

Une des dernières actions soulèvent en tout cas notre indignation. Le 29
janvier, pour alerter le public sur le réchauffement de la terre, un groupe
d’activistes de cette association a accroché, d’une manière illégale, une grande
banderole sur la tour Eiffel ainsi libellée «It’s not too late» Quelle
que soit la beauté de la cause, il est inadmissible qu’elle soit défendue au
détriment d’une autre tout aussi respectable.

Apposer une banderole en anglais sur un monument aussi symbolique de la
France que la Tour Eiffel constitue une véritable offense à notre langue et à
notre identité. L’association Greenpeace perdra certainement après cette affaire
de la popularité dans le monde francophone. Bien entendu, nous avons réagi
auprès de cette association pour demander des excuses.

En attendant ces hypothétiques excuses, je vous invite à protester auprès de
l’association Greenpeace

http://www.Greenpeace.fr/contact/autres.html

du maire de Paris

http://www.paris.fr/portail/contacts/Portal.lut?page_id=5722&


document_type_id=12&document_id=10737&portlet_id=12354

Source:

Marceau Déchamps
vice-président
Défense de la langue française

http://www.langue-francaise.org


[1] Il n’est pas trop tard