BRAULT ET MARTINEAU

Service à la clientèle

service.clients@braultetmartineau.com

Madame,

Monsieur,

J’abonde dans le sens de M. Jacques Poisson, président du Mouvement estrien
pour le français (dont je suis membre), exprimé dans la lettre suivante :

BRAULT ET MARTINEAU

La nommée « Boxing Day » est une tradition de l’aristocratie angliche qui n’a
rien à voir avec le patrimoine culturel du Québec. Le nom, vraisemblablement,
n’est pas du français non plus.

Je vous invite également à contrôler la francisation des produits que vous
offrez. Beaucoup de vos électroménagers sont marqués en anglais seulement.

Comme bon Québécois, je n’accepte pas cette indignité ; je m’efforce à
acheter uniquement des appareils avec indications correctes dans la langue
nationale, à savoir le français. (Ce qui s’avère parfois impossible, ou presque,
car certains produits, tels les voitures, les fours à micro-ondes et les jeux de
cartes, n’existent guère en version française au Québec…) C’est pourquoi je ne
descends pas à vos succursales pour mes achats ménagers: vos publicités et votre
offre anglicisantes me répugnent.

Espérant que vous ferez preuve de respect pour le Québec et sa langue
nationale, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes
sentiments distingués.

Scott Horne

Montréal

shorne@hornetranslations.com

(Le 24 janvier 2007)