UTOPIE : UN CANADA BILINGUE

Pour moi, un Canada bilingue ne se peut pour la bonne raison que les
anglophones, sauf exception, ne veulent pas parler français. Et, dans un sens,
je le comprends. Pourquoi un Canada bilingue. Je vois plutôt un Québec
francophone et souverainiste et que ceux qui veulent vivre en français n’ont
qu’à venir s’établir au Québec.

Si nous devenons minoritaires au Québec, nous subirons le même sort que les
francophones hors Québec. Ils veulent tout simplement nous assimiler.

Diane Labranche
Labranche.Diane@csq.qc.net

(Le 23 mars 2005)