LE PONTIAC BAFOUE LES FRANCOPHONES


Lettre
ouverte expédiée au Journal de Pontiac:
Comme bien d’autres citoyens de Mansfield et Pontefract (

http://www.mansfield-pontefract.qc.ca/
), j’ai reçu l’avis ci-joint
m’avertissant que je devrai enregistrer mon chien au Refuge des animaux du
Pontiac (216, Route 301, Litchfield, Québec, J0X 1H0). Cependant, je déplore le
fait que ce communiqué ait été rédigé dans un français de piètre qualité.

En tant que francophone, j’ai été profondément vexé de recevoir une lettre
bourrée de fautes d’orthographes et de phrases mal formulées, car il est évident
que la personne qui a traduit ce communiqué de l’anglais au français ne s’est
pas renseignée outre mesure afin d’offrir un message de qualité à la population
concernée, comme si elle s’était dit que les gens n’auraient qu’à lire la
version anglaise pour bien comprendre l’avis, même si ces derniers étaient
francophones. Il s’agit là d’un manque de respect envers les citoyens de langue
française de Mansfield et Pontefract! C’est tout à fait inacceptable!

Ce qui me trouble encore plus, c’est de réaliser qu’un texte d’une si
mauvaise qualité a été approuvé par les autorités de la municipalité de
Mansfield et Pontefract, alors que le maire, les conseillers municipaux de même
que les employés de bureau parlent tous français couramment et qu’ils savent que
la majorité des citoyens de leur village sont également francophones. Je demande
donc à savoir : qui a accepté que ce message soit distribué dans les boîtes aux
lettres de tous les résidents de la municipalité sans se soucier des fautes
qu’il contenait?

Je souhaite une réponse à ma question. Je demande aussi qu’un avis corrigé
soit émis publiquement et qu’on s’excuse auprès des citoyens francophones de
leur avoir adressé un communiqué aussi mal rédigé.

Lettre adressée à Impératif français:
Je voudrais porter votre attention sur un avis public que j’ai reçu, du
Refuge des animaux du Pontiac, concernant l’enregistrement de chiens
domestiques. Le message est bourré d’erreurs facilement évitables, si la
personne qui a traduit le texte de l’anglais au français s’était donné la peine
de vérifier une grammaire et un dictionnaire. Ce qui est encore plus troublant,
c’est de savoir que la municipalité de Mansfield et Pontefract ait circuler une
lettre aussi mal écrite.

Je prends cet incident comme une insulte à la langue française ainsi qu’aux
Francophones du Pontiac! C’est comme s’ils s’étaient dit que nous aurions qu’à
lire la version anglaise du message pour comprendre. C’est inacceptable! Et
c’est pourquoi je crois important de vous aviser de la situation, pour que vous
puissiez constater, encore une fois, comment nos droits sont baffoués et notre
langue massacrée par les Anglophones du Pontiac. (Notez que j’ai écrit une
lettre à ce sujet aux responsables municipaux et que je compte en écrire une à
l’organisme qui s’occupe des animaux.)

Pour que vous compreniez bien combien importantes sont les erreurs dans le
texte, je vous envoie une copie de l’avis.

Je dois mentionner aussi que la personne qui s’est présentée chez moi pour
prendre les renseignements nécessaires sur mon chien ne parlait pas français et
nous a même dit qu’elle n’avait pas à le parler "because she is a Canadian
living in Canada"! Voilà une autre preuve du mépris des Anglophones à l’égard du
français dans le Pontiac!

Je vous remercie de lire mon message et j’espère que le récit de cette
situation vous aidera à comprendre ce qui se passe dans le Pontiac concernant la
question de la langue et à ainsi mieux décider des actions à prendre pour
défendre le français.

Sylvie Lafrenière
vie_1979@hotmail.com

Adresse électronique utile:

Municipalité de Mansfield et Pontefract
mansfield@personainternet.com

(Le 8 mars 2005)

Participez à la discussion en laissant un commentaire...