LA « FRENCH TOUCH »

En réponse au texte LA « FRENCH TOUCH »

Cher Monsieur GÉLINAS,

Je vous trouve bien dur dans votre propos du 21 février, relevé dans
« Impératif français », auquel je suis abonné, mais force est de constater que
vous avez hélas bien raison.

Québécois de coeur, et francilien dans le quotidien, je voudrais simplement
vous expliquer le « dur combat » mené chaque jour par quelques clampins de ma
trempe, rebelles à ce que vous nommez de fort jolie manière « englissement ». Le
simple fait d’employer les termes de « courriel » ou de « fin de semaine » vous fait
passer ici (en France…) pour un zombi… Alors que, et c’est bien connu, la
maîtrise des langues étrangères n’a jamais été notre fort, y compris celle de
Shakespeare, nous sommes continuellement pollués de ces termes anglais sensés
donner un « plus » au message véhiculé, mais auquel personne ne comprend
généralement rien, même avec cette ridicule traduction écrite en tout petit…
tout en bas… c’est tannant!

Je m’étonne que la coupole de notre vénérable Académie française ne se soit
point encore effondrée sur ses pensionnaires, de plus en plus occupés à
trippatouiller le franglais plutôt que travailler et défendre notre belle
langue, de plus en plus malmenée. Et notre ministre de la culture qui s’en
mêle… affligeant!!!

Bref, d’accord pour quelque salutaire « secousse », mais nous aurions plutôt
besoin de soutient et de réconfort. Alors, soyez sympa, tirez pas trop sur
l’ambulance, et continuez d’être le garant de ce français que nous aimons (vous
le faites avec une telle énergie!). Ne lâchez pas la main des « cousins » dans la
tourmente linguistique…

Et puis, si jamais vous passez à Paris (au fait, êtes-vous déjà venu en
France?), je me ferais un plaisir de vous montrer que des « produits étrangers
assimilés à un certain type de restauration dite rapide », que vous citez, ne
sont pas près de détrôner notre traditionnelle cuisine. J’ai des adresses!!!
(invitation sérieuse!)

Bien cordialement

Jean-François GERMAIN … fier… orgueilleux (mais pas trop)… et surtout
pas capitulard pour une piastre!!!

PONTAULT COMBAULT
jfgermain@chello.fr

P.S. je ne saurais trop vous conseiller, si ce n’ai déjà fait, la lecture de
la bande dessinée « Astérix le gaulois »; un état d’esprit auquel j’adhère…

(Le 8 mars 2005)

Participez à la discussion en laissant un commentaire...