ÉTAT « BANANIER » DU CANADA

nouvelles-internet@radio-canada.ca;
auditoire@radio-canada.ca

ReRADIO-CANADA PRIVÉE DE GRANDEUR

Je partage sans détour cette critique de la Société Radio-Canada, et réprouve de même manière le sort honteux que l’état réserve à Télé-Québec.

Compte tenu du caractère idéologico-politique de la SRC, d’une part, indigne d’une véritable démocratie, et de son insignifiance de plus en plus généralisée, d’autre part, TQC se révèle nécessaire plus que jamais – oui, plus que jamais – dans le paysage télévisuel québécois.

Télé-Québec a besoin de budgets, d’avoir les coudées franches et de faire preuve, en conséquence, d’audace, d’imagination, de détermination.

Aussi, privatiser de près ou de loin l’unique chaîne publique québécoise ne serait pas une «simple» erreur de l’actuel gouvernement du Québec. Ce serait signer définitivement son arrêt de mort.

à ce gouvernement…

Il y a des limites à se dire « PRêTS » pour la gouvernance d’une nation alors que l’on démontre jour après jour, depuis deux ans, que l’on aurait de la difficulté à gérer un dépanneur ou un MacDo.

Merci,

Jean Dunois,
JeanDunois@sympatico.ca

cc : Mme Line Beauchamp ( line.beauchamp@mcc.gouv.qc.ca ), ministre québécoise de la Culture et responsable de Télé-Québec

(Le 20 mars 2005)

Participez à la discussion en laissant un commentaire...