YVES BERGER N’EST PLUS

«J’en suis arrivé à la conclusion […] que les Français parlent une
langue tellement ébranlée, infiltrée, disloquée et, pour tout dire, par
l’anglo-américain nécrosée, qu’ils ne s’en rendent pas compte, comme si le
pidgin – ou le babélien d’Etiemble – leur était devenu naturel.»

(

http://www.lemonde.fr/web/recherche_articleweb/1,13-0,36-387320,0.html
)

également :

http://www.lemonde.fr/web/recherche_articleweb/1,13-0,36-387435,0.html
et

http://ledevoir.com/2004/11/17/68703.html

Au revoir, M. Berger,

Jean-Luc Gouin,
Québec, 17 nov. 04
Jean-Luc.Gouin@sympatico.ca

Participez à la discussion en laissant un commentaire...