Prix prestige « Impératif français » 2017-2018

Nous avons le plaisir de décerner le prestigieux prix « Impératif français » à Louise Forestier

Décerné à Louise Forestier

crédit photo Laurence Labat

À l’occasion du 43e anniversaire d’Impératif français, de la Journée internationale de la Francophonie et de la Francofête, nous avons plaisir de décerner le prestigieux prix Impératif français 2018 à l’artiste bien connue au Québec, Louise Forestier.  

Louise Forestier est une figure de proue dans le monde culturel du Québec. Depuis 50 ans, cette chanteuse, écrivaine, compositrice, comédienne, conférencière, animatrice et chroniqueuse a créé 23 albums, deux livres et de nombreuses chansons à succès pour des interprètes québécois et européens.

Crédit : Martin Roy, Le Droit

Originaire de Shawinigan, elle a étudié à l’École nationale de théâtre de Montréal et obtenu son diplôme en 1964.

Elle est de ceux et celles qui ont marqué l’essor fulgurant de la chanson française au Québec de la révolution tranquille. On la connait notamment pour sa participation à la revue l’Osstidcho, spectacle de chanson et d’humour qui a marqué l’imaginaire québécois, avec Robert Charlebois, Yvon Deschamps, Mouffe, le Quatuor du nouveau jazz libre du Québec et Paul Buissoneau, en 1968.

Cette même année, elle accompagne Robert Charlebois pour son quatrième album, où on entend sa voix puissante et revendicatrice dans California, La Marche du président, Lindbergh et CPR Blues.

Comédienne, elle participe au Bye Bye 1970, avec entre autres Olivier Guimond et Denis Drouin. Au printemps 1970, elle tient le rôle principal dans la comédie musicale Demain matin, Montréal m’attend de Michel Tremblay et François Dompierre. On l’a aussi vue au cinéma jouer des rôles importants dans X13 et Les Ordres, entre autres. En 2007, elle remporte le trophée de la meilleure comédienne – série dramatique Le Négociateur.

En 1981, elle est de la distribution québécoise de l’opéra-rock Starmania où elle tient le rôle de Marie-Jeanne, la serveuse automate.

Au cours de sa carrière éclectique, elle a aussi écrit des textes pour Nana Mouskouri, Éric Lapointe et Isabelle Boulay.

En décernant ce prix à Madame Forestier, Impératif français souligne ainsi la contribution remarquable de l’une des plus grandes artistes du Québec.