Prix Citron 2017

C’est l’embarras du choix! Les « citrons » sont…

Impératif français décerne son célèbre prix Citron, pour l’année 2016-2017, aux « lauréats » suivants :

Volet international

Au comité responsable de la candidature de Paris comme ville hôte des Jeux olympiques de 2024 et à la mairie de Paris pour le choix du slogan humiliant « Made for sharing » pour la diversité culturelle mondiale dont au premier chef la francophonie internationale.
Au chroniqueur J.J. McCullough pour son article « Pourquoi le Québec “progressiste” est-il le théâtre de tant de massacres? » publié dans le Washington Post et dans lequel il traite le Québec de « inhospitalier », « arrogant » et « plus raciste que la norme canadienne »!

Volet fédéral

Aux excuses publiques, de surcroît uniquement en anglais, du premier ministre du Canada, Justin Trudeau, parce qu’il a « osé » répondre en français au Québec en s’adressant à tous et à toutes à une question posée en anglais!
  À la nomination par le gouvernement fédéral de ministres, sous-ministres, hauts fonctionnaires, juges, personnel diplomatique, membres de CA et de la haute direction de sociétés d’État… incapables de parler français, pourtant langue officielle depuis près de 50 ans au Canada, pays membre de l’Organisation internationale de la Francophonie.
Aux Services frontaliers canadiens pour leur vision suprémaciste anglophone maintenant leurs pratiques d’embauche discriminatoires et pour l’image internationale d’infériorisation et de banalisation du français qu’ils projettent aux frontières du pays. Plusieurs autres institutions fédérales sont ici en cause!

Volet national

À la demande d’excuses publiques du groupe d’anglicisation du Québec, le Quebec Community Groups Network (QCGN), au premier ministre du Canada parce que s’adressant à tous et à toutes, il a osé répondre en français au Québec à une question posée en anglais!
Au déni de démocratie du candidat à la chefferie du Parti conservateur du Canada Kevin O’Leary qui refuse tout débat en français parce qu’il est unilingue anglais!

Volet Montréal

À la Ville de Montréal et à la Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal qui préfèrent présenter, ici et internationalement, Montréal comme une ville anglaise, voire bilingue, avec son slogan « Become a Montrealer »!

Volet Outaouais

Au gouvernement du Québec qui s’apprête à ouvrir une faculté de médecine en Outaouais, région à près de 90 % francophone, qui relèvera de l’université anglophone McGill et dont la formation magistrale sera entièrement offerte en anglais durant les trois premiers semestres.
Aux nombreuses pratiques ou tentatives anglicisantes de la Ville de Gatineau : système de primes monétaires aux employés travaillant en anglais, campagnes de séduction en Ontario, démarches juridiques pour imposer l’anglais à l’embauche, trafic d’identité pour fraude fiscale d’Ontariens pourtant résidants du Québec.
  Toujours dans l’attente d’excuses, pour une deuxième année consécutive, au clergé catholique pour ses pratiques partitionnistes qui l’ont poussé à imposer, avec l’accord du gouvernement du Québec et du gouvernement fédéral, qui reconnaissait au Pontiac le statut de « circonscription protégée », le règlement 17 de l’Ontario à la région du Pontiac, dont les paroisses québécoises concernées relèvent toujours de l’évêché ontarien de Pembroke! http://www.crc-canada.org

 

4 commentaires

  1. Plusieurs membres du gouvernement Belge et Suisse ne parlent pas Français. C’est normal dans un pays bilingue.

    • Mais au Canada, on exigera des francophones qu’ils parlent anglais! C’est normal dans un pays???!!!!

  2. Pas surprenant que le ROC soit si à l’ aise de critiquer le Québec, il le mérite.

    • Ici, on appelle cela de la francophobie ou de la québécophobie! Il y en plein les médias anglophones et encore plus dans les médias sociaux anglophones!

Les commentaires sont fermés pour cet article.