PRIX CITRON ET COCO

PRIX CITRON ET COCO 2006-2007

Les lauréats de l’édition 2006-2007 dans les catégories suivantes sont :

Prix Citron

Volet international

L’ONU et le gouvernement français. L’ONU pour le faux-pas diplomatique commis en choisissant un nouveau secrétaire-général, Ban Ki-moon, qui ne parle pas français, pourtant l’une des deux langues officielles de travail de l’organisme. Le gouvernement français pour ne pas avoir exercé son droit de véto lors de cette fâcheuse nomination.

Volet canadien

Le Parti libéral du Canada pour sa campagne à la chefferie qui s’est surtout déroulée en anglais, de surcroît à Montréal au Québec.

Pour une deuxième année consécutive, le ministre de la Défense nationale, Gordon O’Connor, et ses politiques linguistiques qui banalisent l’existence de la francophonie canadienne.

La Fonction publique fédérale pour ses pratiques de discrimination et d’anglicisation : en Ontario, sans la partie ontarienne de la capitale fédérale (RCF), 10 % des postes de la fonction publique canadienne exigent le bilinguisme pour une population de 510 000 Franco-Ontariens alors qu’au Québec, sans la partie québécoise de la RCF, ce sont plus de 62 % des postes qui exigent la maîtrise de la langue anglaise pour à peine 590 000 Anglo-Québécois.

Jamais deux sans trois ! Bell Express Vu pour les pratiques de discrimination à l’endroit des francophones. Bell Express Vu refuse toujours de diffuser la station de langue française de Radio-Canada CBOFT bien qu’elle diffuse la station de langue anglaise CBOT !

Volet national (Québec)

Au gouvernement du Québec pour le sous-financement des universités québécoises de langue française. Les universités anglo-québécoises obtiennent un financement total de 1,2 milliard de dollars, soit 27,7 % des fonds destinés à toutes les universités du Québec alors que la population anglophone ne constitue que 8,3 % de la population du Québec.

Aux entreprises qui imposent au marché québécois des noms anglais : East Side Mario’s, Future Shop, Toy’s R Us, Foot Locker, Music World, Payless Shoe Source, Children’s Place, Canadian Tire, Burger King, Speedy Muffler, Starbucks, Blockbuster, Colour Your World, Second Cup, Home Depot, Costco Wholesale, Mountain Co-op. Des entreprises qui auraient avantage à suivre l’exemple de celles qui ont choisi de s’identifier au Québec en français : Marché Express, Bureau en gros, Chalet suisse, Poulet frit Kentucky, Tigre géant, La Baie, etc.

Volet outaouais

Le conseil des commissaires de la Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais qui,contrairement à deux commissions scolaires de la région de Montréal, a refusé l’offre de son fournisseur de remplacer gratuitement l’agenda Historica remis aux élèves, agenda qui met en valeur l’histoire du Canada anglais, mais ignore celle du Québec.

Au député fédéral de Hull-Aylmer, Marcel Proulx, pour tous ses efforts répétés pour modifier la mission de l’Université du « Québec » en Outaouais (UQO), université entièrement de langue française, pour en faire une université bilingue alors que cet établissement accuse un retard considérable dans l’offre de programmes en français.

Prix Coco

Volet international

Greenpeace pour son manque de respect à l’endroit de la diversité linguistique et culturelle mondiale qui a installé sur la Tour Eiffel à Paris une grande banderole unilingue anglaise « It’s not too late »

Volet canadien

Le Globe and Mail et sa journaliste Jan Wong qui ont écrit que la politique linguistique du Québec était responsable des assassinats collectifs au collège Dawson, à l’Université Concordia et à l’École polytechnique.

Le Chef de l’Opposition officielle du Canada, Stéphane Dion, pour sa déclaration : « Rien ne nous empêche de réussir dans notre pays même quand on parle anglais avec un accent français.»

Le gouvernement du Canada et sa politique linguistique responsables en grande partie de l’assimilation des francophones hors Québec, dont le taux à 40 % ne cesse d’augmenter d’un recensement à l’autre.

Pour une deuxième année consécutive, dans la catégorie des missions diplomatiques étrangères établies au Canada, les ambassades du Mexique (une destination pourtant choyée des Québécois) et du Danemark pour leurs sites Web toujours unilingues anglais. (http://www.ambottawa.um.dk/en et http://www.embamexcan.com).

Volet national (Québec)

Le site officiel Web de Kent Nagano, directeur musical de l’Orchestre symphonique de Montréal, toujours unilingue anglais à http://www.kentnagano.com. Nous profitons de l’occasion pour le féliciter de sa nomination.

Volet outaouais

Le Théâtre du Casino pour sa programmation offrant bien peu de spectacles en français.

Le retour en force des nombreux établissements commerciaux, dépanneurs et restaurants, incapables de recevoir et de servir la clientèle en français.

Source :

Impératif français
www.imperatif-francais.org
Tél. : 819 684-8460