LE REFUS DE PATRIMOINE CANADIEN

Un article de Paul Gaboury extrait du journal Le Droit du 21 mai 2010

Patrimoine canadien refuse une demande de subvention de 40 000 $

« Inacceptable » pour Proulx et « prétextes » pour Nadeau

Les députés fédéraux Marcel Proulx et Richard Nadeau dénoncent la décision du ministère du Patrimoine canadien de refuser une demande de subvention de 40 000 $ faite par le Festival de la francophonie L’Outaouais en fête.

L’événement fait « figure de proue » en Outaouais dans les domaines culturels et artistiques, rappelle le député Proulx au ministre James Moore, lui demandant en même temps de faire abstraction des prises de position publiques d’Impératif français et de son président Jean-Paul Perreault, l’organisateur du festival, contre le gouvernement conservateur dans le dossier du bilinguisme.

« Nonobstant les prises de position du parrain de l’événement, Impératif français, contre le gouvernement conservateur en matière de bilinguisme, je tiens à vous informer que ce festival fait vibrer l’ensemble de la population de l’Outaouais », soulignait M. Proulx dans sa lettre.

« Le gouvernement conservateur se plaît à publiciser que son appui à la fête du Canada inclut celui de la grande fête des Québécois. Dans les faits, cette affirmation est inappropriée. Les festivités entourant le 24 juin sont des célébrations phares pour toute la nation québécoise et ne pas les appuyer équivaut à nier leur importance. Je vous invite à revoir la décision de votre ministère et à accorder le financement demandé par L’Outaouais en fête ».

Des « prétextes »

Le député bloquiste de Gatineau, Richard Nadeau, estime pour sa part que les motifs invoqués pour le rejet de la demande ne sont que des « prétextes».

« Je dis prétexte parce que j’en arrive à penser que la culture même du festival et de l’organisme qui le chapeaute, Impératif français, sont plutôt en cause dans la décision de votre ministère », soutient le député Nadeau dans une autre lettre au ministre Moore.
M. Nadeau estime que la décision prouve encore une fois l’iniquité des subventions accordées par le gouvernement fédéral pour les manifestations culturelles à Gatineau par rapport à Ottawa.

« Je crois sincèrement qu’il y a préjudice envers le président de l’événement, Jean-Paul Perreault, qui est un grand défenseur de la langue française, un organisateur hors pair du festival. M. Perreault dénonce les injustices, est-ce pour cette raison monsieur le ministre que votre ministère refuse l’aide financière à l’événement et se permet de le discriminer ?

Est-ce aussi parce que les activités du festival célèbrent la Fête nationale des Québécois ? Si cela est, votre ministère fait vraiment preuve de mépris pour Gatineau et les Québécois », souligne le député Nadeau. C’est le député Richard Nadeau qui fera le discours patriotique lors de la Journée nationale du 24 juin.

Adresses utiles :

James Moore
Ministre du Patrimoine canadien
Ministre des langues officielles
Moore.J@parl.gc.ca

Lawrence Cannon
Député de Pontiac en Outaouais
Ministre des Affaires étrangères
Ministre d’État (Commission de la capitale fédérale)
Cannon.L@parl.gc.ca