Lettre d’information de l’Organisation internationale de la Francophonie – Juin-juillet 2009

La francophonie en brèves

Lettre d’information de l’Organisation internationale de la Francophonie juin – juillet 2009

>> DIVERSITÉ CULTURELLE

La Conférence internationale de Kairouan sur le dialogue des civilisations et la diversité culturelle, organisée à l’invitation du gouvernement tunisien, par l’Organisation internationale de la Francophonie et l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (Isesco), a réuni du 2 au 4 juin à Kairouan (Tunisie), capitale de la culture islamique 2009, un panel de hautes personnalités politiques, des experts et des universitaires agissant dans les domaines de la culture, de l’éducation et des médias, sur le thème « Dialogue des civilisations et diversité culturelle ». La Conférence de Kairouan était placée sous le haut patronage du Président de la République tunisienne, en présence du Secrétaire général de la Francophonie et du Directeur général de l’Isesco. Elle a associé une vingtaine d’organisations internationales dont l’ONU, le Conseil de l’Europe, l’Union africaine, la Ligue des États arabes, l’Union du Maghreb arabe, l’Unesco, l’Alecso, la fondation Anna Lindh, le Conseil de coopération pour les pays du Golfe, les banques africaine et islamique de développement, ainsi que des organisations non gouvernementales et forums spécialisés. La Déclaration de Kairouan a été adoptée ainsi qu’un cadre de travail pour sa mise en œuvre.

70 tournées et participations à des festivals de groupes artistiques de pays francophones du Sud ont été soutenues par l’Organisation internationale de la Francophonie, pour un montant de 547 100 € au titre de son Fonds de soutien à la circulation des artistes et des œuvres du spectacle vivant. La commission de sélection du Fonds a opéré ses choix au cours du 1er semestre 2009.

L’Organisation internationale de la Francophonie a lancé son projet de « Catalogue numérisé des images du Sud » sur Internet, à l’occasion des 40 ans du Fespaco (Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou, en février 2009). Ce site portail est destiné à mieux exploiter les films produits durant les vingt dernières années avec le soutien du Fonds francophone de production audiovisuelle du Sud. Il renforcera la diffusion de ces productions en constituant sur Internet un catalogue homogène des œuvres existantes avec des informations facilitant leur exploitation. Cet outil permettra également de favoriser les échanges entre les professionnels du secteur de l’audiovisuel par le biais de communautés internet.

21 nouveaux projets de télévision ont été sélectionnés par la commission du Fonds francophone de production audiovisuelle du Sud de l’Organisation internationale de la Francophonie, géré conjointement avec le Conseil international des radios et télévisions d’expression française (Cirtef). Au cours de sa première session 2009 réunie du 1er au 3 juin à Paris (France), la commission a examiné 32 projets. Les 21 projets retenus – 14 documentaires ; 5 séries ; 1 fiction ; 1 magazine – bénéficieront d’une enveloppe totale de 462 000 €. Ils représentent 63 heures de production originale.

>> PAIX, DÉMOCRATIE, DROITS DE L’HOMME

Le Secrétaire général de la Francophonie a participé aux côtés du Président de la République du Bénin, le 23 juin à Cotonou, à la cérémonie d’ouverture du 5e congrès de l’Association des Cours constitutionnelles ayant en partage l’usage du français (ACCPUF). Le congrès qui avait pour thème « Les juridictions constitutionnelles et les crises » s’est poursuivi jusqu’au 26 juin. Il a été organisé à l’invitation de la Cour constitutionnelle du Bénin, avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie.

Plusieurs missions d’information et de contact ont été organisées durant le premier semestre 2009 par l’OIF : en Guinée Bissau du 24 juin au 1er juillet à l’occasion de l’élection présidentielle. La Commission électorale indépendante de ce pays a été dotée en matériel informatique et bureautique. Au Liban du 1er au 10 juin à l’occasion des élections législatives du 7 juin. Une mission de médiation a été organisée dans le cadre du Groupe international de contact sur la Mauritanie, en vue de la résolution de la crise mauritanienne. Elle s’est réunie le 20 février à Paris (France), du 20 au 23 juin à Dakar (Sénégal) et du 25 au 27 juin à Nouakchott (Mauritanie).

Les représentants d’une quinzaine de réseaux institutionnels de la Francophonie qui fédèrent plus de 400 Institutions dans près de 60 pays dans le domaine de la démocratie et des droits de l’Homme ont participé les 11 et 12 juin à Bruxelles, à un séminaire consacré aux programmes européens dans le domaine de la démocratie et des droits de l’Homme. Organisé en étroite collaboration avec la Commission européenne, cette nouvelle initiative s’inscrit dans le contexte de la mise en œuvre du Protocole d’accord, signé par l’Organisation internationale de la Francophonie et la Commission européenne en 2006.

De hauts fonctionnaires des ministères des Affaires étrangères, de la Défense et de l’Intérieur de neuf pays francophones d’Afrique de l’Ouest ont été invités par l’Organisation internationale de la Francophonie à un séminaire consacré à la participation francophone aux opérations de maintien de la paix (OMP). Organisée à Bamako (Mali) du 15 au 17 juin 2009, cette rencontre de sensibilisation bénéficie de l’appui du pays hôte, la République du Mali, du ministère canadien des Affaires étrangères et de la collaboration de l’Organisation des Nations unies ainsi que du Réseau francophone de recherche sur les opérations de paix de l’Université de Montréal.

>> LANGUE FRANÇAISE

Pascal Couchepin a été nommé Grand Témoin de la Francophonie aux Jeux olympiques d’hiver de Vancouver par Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, le 29 mai 2009 à Paris. Pascal Couchepin, Conseiller fédéral suisse, ancien Président de la Confédération Suisse, observera la place de la langue française pendant les prochains Jeux olympiques et Paralympiques d’hiver qui se tiendront à Vancouver et Whistler (Canada) respectivement du 12 au 28 février et du 12 au 21 mars 2010. Il s’attachera également à promouvoir l’usage du français à l’occasion des Jeux. La règle 24 de la Charte olympique consacre la langue française, avec l’anglais, comme l’une des deux langues officielles des Jeux.

Le Grand Témoin de la Francophonie aux Jeux olympiques de Pékin 2008, Jean-Pierre Raffarin, a remis son rapport au Secrétaire général de la Francophonie le 11 mai 2009. Ce rapport détaille les actions de sensibilisation et d’observation entreprises dans le cadre de sa mission et formule 23 recommandations pour le renforcement de l’usage de la langue française dans le mouvement olympique.

Le Secrétaire général de la Francophonie a rencontré les bourgmestres et le maire des 3 capitales francophones de l’Union européenne le 18 juin 2009 à Strasbourg (France). Ils se sont concertés sur les articulations possibles pour la promotion du français, de la culture d’expression française, du patrimoine, de l’aide au développement et des études universitaires en français sur les affaires européennes. Le Recteur de l’Agence universitaire de la Francophonie, le Secrétaire permanent de l’Association internationale des maires francophones et les trois présidents des Universités de Luxembourg, de Strasbourg et de l’Université libre de Bruxelles étaient présents.

L’action en faveur du renforcement du français dans les institutions européennes s’élargit à l’Arménie, à la Croatie et à la Slovaquie avec la signature de trois nouveaux mémorandums, portant à dix-sept le nombre total des accords conclus dans le cadre du Programme Europe de l’Organisation internationale de la Francophonie. Conclus avec les ministres des Affaires étrangères, ils encadreront sur trois ans la mise en œuvre des plans nationaux de formation linguistique et thématique au bénéfice de 700 agents de la fonction publique croate, de 500 fonctionnaires slovaques, et d’une cinquantaine de fonctionnaires arméniens. Ces mémorandums, qui associent les gouvernements français, luxembourgeois et celui de la Communauté française de Belgique, sont assortis d’un engagement explicite à faire progresser les prises de parole en français.

Un nouvel Observatoire démographique et statistique de l’espace francophone à Québec a fait l’objet d’un protocole signé le 25 mars à Montréal par le ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie du Québec, l’Administrateur de l’Organisation internationale de la Francophonie, le Recteur de l’Agence universitaire de la Francophonie et la Vice-rectrice de l’Université Laval (Québec), en présence du Secrétaire général de la Francophonie. Financé à hauteur de 650 000 dollars canadiens, il sera mis en place pour les quatre prochaines années. L’OIF développe ses partenariats avec les institutions et organismes québécois et canadiens concernés par les questions statistiques et linguistiques ainsi qu’avec l’Institut statistique de l’UNESCO. Le principe de rédaction d’articles et d’échanges de données pour le prochain Rapport sur la langue française dans le monde a été retenu par l’Observatoire de l’OIF avec plusieurs organismes.

>> ENSEIGNEMENT DU FRANÇAIS

L’Initiative pour la formation à distance des maîtres (IFADEM) a été lancée au Bénin autour de trois événements : la signature, le 23 juin à Cotonou, en présence du Secrétaire général de la Francophonie, de l’accord-cadre entre les autorités du pays, d’une part, l’Organisation internationale de la Francophonie et l’Agence universitaire de la Francophonie, d’autre part ; le lancement au Bénin de l’opération « Un dictionnaire par enseignant ! » qui prévoit la distribution de 30 000 exemplaires du Dictionnaire Universel édité par Hachette et offerts par la Fondation Lagardère; l’ouverture le 24 juin du premier « Espace IFADEM » – salle multimédia avec accès à Internet – à Abomey pour les 470 enseignants des départements du Zou et des Collines qui suivront la formation IFADEM.

251 professeurs de français exerçant au Ghana ont reçu une formation initiale à l’enseignement du français langue étrangère, par l’Association ghanéenne des professeurs de français (GAFT) du 27 au 30 avril à Accra, avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) : 80 Ghanéens, 41 Ivoiriens, 90 Togolais, 35 Burkinabè, 5 Tchadiens. Fondée en 1958, la GAFT qui est membre de la Fédération internationale des professeurs de français, œuvre à promouvoir un enseignement du français de qualité au Ghana. Depuis 2001, le nombre d’apprenants en français dans le secondaire a doublé au Ghana, d’où la nécessité de former plus de professeurs. Le Ghana est membre associé de l’OIF depuis 2006.

>> LITTÉRATURE

94 romans étaient inscrits à l’édition 2009 du Prix des cinq continents de la Francophonie à la clôture du dépôt des candidatures le 31 mars (en 2008, 74 ouvrages ont été inscrits). Les auteurs sont ressortissants de 29 pays et ont été publiés par 60 éditeurs exerçant dans 12 pays. Lus par les 4 comités (Association des écrivains du Sénégal, Association du Prix du jeune écrivain francophone, Collectif des écrivains de Lanaudière de Québec, Association Entrez Lire de Belgique), ces romans ont fait l’objet d’une présélection le 30 juin au siège de l’OIF à Paris. Le jury, présidé par la Québécoise Lise Bissonnette, choisira le lauréat parmi les dix finalistes le 28 septembre prochain. La remise du prix aura lieu le 24 octobre à Beyrouth, consacrée par l’Unesco Capitale mondiale du livre en 2009 dans le cadre du salon international du livre.

40 ouvrages en sciences humaines, traduits du français vers l’arabe ont été présentés pour concourir à la deuxième édition du Prix de la traduction Ibn Khaldoun – Senghor lancée le 14 janvier 2009. Doté d’une bourse de 7 000 €, le prix sera attribué par un jury composé de six personnalités francophones et arabophones au cours de leurs délibérations le 13 juillet 2009 à Tunis. Il sera remis par le Secrétaire général de la Francophonie et le Directeur général de l’Alecso le 24 septembre 2009 à l’Institut du Monde arabe à Paris, à l’issue d’une journée d’étude sur la traduction français-arabe / arabe-français qui devrait aboutir à la création d’un réseau de traducteurs dans ces deux langues. Ce prix est organisé par l’OIF et l’Alecso. Les deux organisations ont signé un accord de coopération en 2001.

>> JEUX DE LA FRANCOPHONIE

Le 10 juillet, on sera à J-79 de la cérémonie d’ouverture des VIes Jeux de la Francophonie. Le Comité international des Jeux (CIJF) et le Comité national d’organisation (CNJF) sont à pied d’œuvre pour préparer l’accueil des 50 délégations participantes déjà inscrites, comptant près de 3 000 jeunes sportifs et artistes, ainsi que des délégués techniques sportifs et des membres des jurys culturels. La qualité et le niveau des artistes sélectionnés et des sportifs qualifiés aux Jeux augurent d’un grand spectacle. Placée sous les signes de la Solidarité, de la Diversité et de l’Excellence, cette édition connaîtra une large couverture médiatique à travers le Radio Télédiffuseur Hôte, Futur TV, ainsi que par les médias partenaires : TV5 Monde, Canal France International (CFI), Radio France Internationale (RFI), Les Radios Francophones Publiques (RFP), Jeune Afrique, People TV mais aussi les deux chaînes privées panafricaines : 3ATELESUD et Africable. Des millions de téléspectateurs, auditeurs ou lecteurs pourront suivre les cérémonies d’ouverture et de clôture, les compétitions dans 7 disciplines sportives et les 7 concours culturels inscrits au programme des Jeux.

>> LECTURE ET ANIMATION CULTURELLE

Un nouveau Centre de lecture et d’animation culturelle (Clac) a été inauguré à Baalbeck (Liban) le 7 mars, en présence du ministre de la Culture Tammam Salam et du maire de la ville Bassam Raad. C’est le 22e CLAC mis en place au Liban depuis 2001, par l’Organisation internationale de la Francophonie et ses partenaires publics libanais. En 2009, on compte 225 Clac dans 18 pays d’Afrique, de l’océan Indien, de la Caraïbe et du Proche-Orient.

>> MÉDIAS

Une vingtaine de responsables de radios rurales, associatives ou communautaires de 11 pays d’Afrique (Bénin, Burkina-Faso, Cameroun, Centrafrique, Côte-d’Ivoire, Guinée, Mali, Niger, Sénégal, Tchad, Togo) ont été réunis par l’Organisation internationale de la Francophonie en partenariat avec la société civile professionnelle Jade Productions du 29 mars au 3 avril à Ouagadougou (Burkina-Faso) pour faire le bilan de mi-parcours en matière d’appui aux radios rurales locales d’Afrique : 271 professionnels de 14 pays africains formés ; 51 émissions co-produites par les radios membres du Réseau des radios rurales et locales d’Afrique ; 5 stations de radios rurales et communautaires entièrement numérisées au Mali (Niono, Yanfolila, Kadiolo, Bandiagara et Kidal) et leurs personnels formés à l’audionumérique.

>> DÉVELOPPEMENT DURABLE ET SOLIDARITÉ

Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie et Kamalesh Sharma, Secrétaire général du Commonwealth ont lancé un appel conjoint à la veille de la réunion du G20 à Londres le 2 avril, pour notamment rappeler que « les répercussions du ralentissement mondial sont ressenties plus fortement dans le monde en développement, et elles le seront plus durablement. Pour nombre de ces pays, la stabilité économique est une question de vie ou de mort » Cet appel a été publié dans plusieurs titres de la presse internationale.

« Culture et création, facteurs de développement », tel est le thème du colloque organisé à Bruxelles, le 3 avril 2009, par la Commission européenne et les pays d’Afrique, de la Caraïbe et du Pacifique (ACP), dont l’Organisation internationale de la Francophonie était partenaire. Intervenant à la séance de clôture, en présence de l’initiateur du colloque, le Commissaire européen en charge du Développement et de l’Aide humanitaire, Louis Michel, et devant plus de 500 artistes, hommes politiques et professionnels de la culture des pays ACP et de l’Union européenne, Abdou Diouf a déclaré qu’il « est tout aussi dangereux de laisser se multiplier les oubliés de la mondialisation culturelle que les laissés pour compte de la mondialisation économique et financière. D’autant plus que les exclus du banquet de la culture, sont aussi les exclus du banquet du progrès et du développement.»

Un Forum ministériel conjoint sur la viabilité de la dette a été organisé par l’Organisation internationale de la Francophonie et le Secrétariat du Commonwealth, en marge des réunions de printemps de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI). Les ministres des Finances de pays à faible revenu des régions d’Afrique, de la Caraïbe et d’Asie ont été réunis les 23 et 24 avril à Washington, pour échanger sur les moyens de limiter les retombées négatives du ralentissement économique sur leurs populations et de leur assurer qu’elles n’aient plus à vivre en situation de surendettement.

A la XVe édition du Forum économique international des Amériques (Conférence de Montréal), l’Organisation internationale de la Francophonie, partenaire du forum pour la cinquième année consécutive, a invité dix intervenants dont huit experts pour animer deux tables rondes sur les thèmes « Infrastructures énergétiques en Afrique : Nécessités et opportunités » et « Durabilité et partenariat public-privé : Financement des infrastructures de services publics ». Les intervenants provenaient des pays suivants : Cameroun, France, Liban, Mali, Niger, Sénégal, Tunisie.

Pour pérenniser les institutions de microfinance, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a lancé avec la Fédération nationale des Caisses d’épargne de la France, le programme de formation des responsables des institutions de microfinance des pays de la zone UEMOA (Union économique et monétaire de l’Afrique de l’Ouest). Trois séminaires ont été organisés au Togo, au Bénin et au Niger sur « Le crédit, de l’approche client à la gestion du risque ». Avec Développement international Desjardins (Canada) et avec l’appui de l’Agence canadienne de développement international, l’OIF a organisé du 1er au 4 avril à Dakar (Sénégal), un séminaire sur « la gestion stratégique du développement » qui a regroupé vingt représentants de différentes institutions de microfinance opérant dans dix pays d’Afrique de l’Ouest.

Une formation en gestion d’entreprises culturelles a été dispensée à des entrepreneurs de la filière édition d’Afrique Centrale. Organisée à Kigali (Rwanda, 8 – 13 juin), elle a réuni 25 opérateurs venus de sept pays de la région : Burundi, Cameroun, Congo, Gabon, République démocratique du Congo, Rwanda et Tchad. Depuis 2004, l’OIF a dispensé 13 formations pour les entrepreneurs culturels en gestion et formulation de projets, 3 formations de banquiers en analyse des risques sur projets culturels et 2 formations des formateurs. Au total, plus de cinq cents professionnels des pays membres en ont bénéficié.

>> ÉNERGIE ET ENVIRONNEMENT

À l’occasion de la 17e session de la Commission des Nations unies pour le développement durable (4-15 mai), l’Institut de l’énergie et de l’environnement de la Francophonie (IEPF) a organisé un séminaire préparatoire auquel ont participé les délégués de 7 pays francophones (Belgique, Côte d’Ivoire, France, Maroc, Niger, Île Maurice, Togo) ; un atelier sur l’intégration des modes de production et de consommation durable dans les systèmes nationaux et les stratégies de réduction de la pauvreté et une session de formation au centre des Nations unies le 5 mai sur les modes de production et de consommation durable.

>> ÉGALITÉ DES GENRES

Le débat sur l’égalité des hommes et des femmes en Francophonie est ouvert depuis le 8 mars, sur le nouveau site créé par l’Organisation internationale de la Francophonie http://genre.francophonie.org. Ce site donne accès à toutes les ressources documentaires et met en valeur la cartographie des pays francophones, particulièrement ceux du Sud, en matière d’égalité hommes-femmes ainsi que des textes de références, protocoles de niveau international, national ou régional, statistiques et indicateurs, des éléments bibliographiques et des liens utiles. Véritable plate-forme d’échange et d’information, le site propose également un agenda, des bulletins d’informations et une participation à des forums.

>> FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE

Les résultats de l’étude sur 17 dispositifs de formation professionnelle dédiés aux déscolarisés dans 4 pays francophones (Bénin, Guinée, Mauritanie et Madagascar) ont été présentés lors de la Conférence sur la crise alimentaire organisée par le Réseau des formations agricoles et rurales et la FAO à Rome en juin 2009. Cette étude a été réalisée par l’Organisation internationale de la Francophonie avec le concours de SupAgro/Montpellier (France).

>> APPELS À PROJETS

L’édition 2009 du Prix francophone de la liberté de la presse organisé par l’OIF, Radio France Internationale (RFI) et Reporters sans Frontières (RSF) a été lancée le 11 mai. Ce prix récompense le meilleur reportage d’actualité traitant des droits de l’Homme dans deux catégories: presse écrite et radio. Date de clôture : 15 septembre 2009.

Le 4e appel à propositions du Fonds francophone d’initiatives pour la démocratie, les droits de l’Homme et la paix (FFIDHOP) pour la soumission de projets susceptibles de bénéficier d’un financement a été lancé le 28 avril. Cet appel est centré sur la promotion et la protection des droits des enfants.

oif

13, quai André-Citroën, 75015 Paris (France)
Téléphone (33) 1 44 37 33 00 – Télécopie : (33) 1 44 37 14 98
Le calendrier des activités de l’OIF sur www.francophonie.org/actualites/agenda.cfm