Lettre d’information de l’Organisation internationale de la Francophonie – Mars 2009

Lettre d’information de l’Organisation internationale de la Francophonie – Mars 2009

>> PAIX, DÉMOCRATIE

Session extraordinaire du Conseil permanent de la Francophonie (CPF) sur la situation en Guinée. Réuni à Paris le 16 janvier 2009, sous la présidence d’Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, le CPF a examiné la situation en Guinée à la suite du coup de force du 23 décembre 2008. A titre provisoire et conformément au chapitre V de la Déclaration de Bamako, le Conseil a décidé de suspendre « la participation des représentants de la Guinée aux réunions des instances ainsi que la coopération multilatérale francophone, à l’exception des programmes qui bénéficient directement aux populations civiles et de ceux qui peuvent concourir au rétablissement de la démocratie ». Le CPF reste saisi de la question qui fera l’objet d’un examen approfondi lors de sa prochaine session ordinaire, en avril 2009.

Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, s’est entretenu le 19 février 2009, à Paris, avec Jean Ping, Président de la Commission de l’Union africaine, et Bernard Kouchner, Ministre français des Affaires étrangères. Leur entretien a été l’occasion d’une large concertation sur les crises qui frappent le continent africain et pour lesquelles l’Union africaine (UA), l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et la France se mobilisent fortement. Ils ont ainsi évoqué, entre autres, la situation en Guinée, en Mauritanie et à Madagascar. Pour rappel, l’UA, l’OIF ainsi que la France sont toutes les trois membres des groupes de contacts internationaux mis en place pour la Guinée et pour la Mauritanie.

C’est au siège de l’OIF à Paris que s’est tenue le 20 février 2009, la réunion consultative sur la situation en Mauritanie, à l’invitation d’Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie. La réunion a regroupé les organisations suivantes : Organisation des Nations unies, Organisation internationale de la Francophonie, Union européenne, Union africaine, Ligue des États arabes et Organisation de la Conférence islamique. Les membres africains et des membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies étaient également présents. Les participants sont convenus de se retrouver avant la fin du mois de mars 2009 et de continuer à travailler ensemble sous l’égide de l’Union africaine et en appui à ses efforts, afin de promouvoir un règlement rapide de la crise et le retour à l’ordre constitutionnel en Mauritanie.

>> DIVERSITÉ CULTURELLE ET LINGUISTIQUE

Jean Marie Gustave Le Clézio, Prix Nobel de littérature, et Hubert Haddad, lauréat du Prix des cinq continents de la Francophonie 2008, se sont rendus au Sénégal du 19 au 28 février 2009, à l’invitation de l’Organisation internationale de la Francophonie. À Dakar, à Joal et à Saint-Louis, les écrivains ont rencontré des lycéens, des étudiants, des écrivains, des libraires et des artistes. L’occasion pour eux de rappeler leur attachement à l’interculturalité et à l’expression de toutes les cultures, dans le respect de leurs différences. Ces rencontres font partie du programme promotionnel du lauréat du Prix des cinq continents, qui a obtenu cette distinction pour son roman Palestine (Éditions Zulma). Jean-Marie Gustave Le Clézio est membre du jury du Prix des cinq continents depuis sa création. L’édition 2009 du Prix des cinq continents de la Francophonie est ouverte depuis le 2 janvier. La date limite de réception des candidatures est fixée au 31 mars 2009.

« En choisissant de célébrer la Journée internationale de la Francophonie à Beyrouth, en ayant maintenu avec détermination le cap sur l’organisation des VIes Jeux de la Francophonie au Liban, le Secrétaire général de la Francophonie et l’ensemble des 70 États et gouvernements de l’OIF, expriment avec force leur solidarité envers le Liban et lui témoignent leur confiance en un avenir de paix, de stabilité et de prospérité », a déclaré Ousmane Paye, conseiller spécial du Secrétaire général, à l’issue de la mission préparatoire qu’il a effectuée à Beyrouth du 1er au 7 février, à la tête d’une délégation de l’OIF. Cette mission avait pour objectif de préparer la visite officielle du Secrétaire général au Liban du 19 au 21 mars et de faire le point avec les autorités libanaises sur l’état d’avancement de l’organisation des VIes Jeux de la Francophonie qui auront lieu dans le pays des cèdres à l’automne 2009. La délégation a été reçue par les plus hautes autorités de l’État, le Président de la République M. Michel Sleiman, le Premier ministre, M. Fouad Siniora qui préside également le Comité national des Jeux de la Francophonie et plusieurs membres du gouvernement. 50 pays ont d’ores et déjà confirmé leur participation aux Jeux de la Francophonie. 4 000 jeunes participants sont attendus, auxquels viendront s’ajouter autant d’accompagnateurs et de visiteurs.

Lancement de la 2e édition du Prix de la traduction Ibn Khaldoun et Léopold Sédar Senghor en Sciences humaines du français vers l’arabe et de l’arabe vers le français. Décerné annuellement, doté d’une bourse de 7 000 €, le Prix est attribué par un jury composé de six personnalités francophones et arabophones. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 31 mars 2009. Pour rappel, ce Prix a été créé par l’OIF et l’Organisation arabe pour l’Éducation, la Culture et les Sciences (ALECSO) afin d’encourager toutes formes d’échanges culturels et littéraires entre le monde arabe et l’espace francophone et en vue de promouvoir la diversité culturelle et linguistique.

>> DÉVELOPPEMENT DURABLE

Au cours de la journée de la Francophonie au 4e Congrès mondial organisé par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), Clément Duhaime, Administrateur de l’OIF, a délivré à Barcelone le 6 octobre dernier le message du Secrétaire général de la Francophonie et a signé un accord de partenariat entre l’OIF et l’UICN. La Francophonie – via son Institut de l’énergie et de l’environnement – et l’UICN, ont engagé depuis plus d’un an, plusieurs actions communes pour renforcer la participation des francophones au congrès. Résultats : plus de 450 participants, 42 ateliers, 14 affiches, 11 films, 13 kiosques, 6 publications et 10 bateaux qui ont présenté les efforts engagés au sein du monde francophone pour une meilleure gestion de la biodiversité.

>> DROITS DE L’HOMME

Une vingtaine de Commissions nationales des droits de l’Homme et des experts internationaux ont participé au 3e congrès de l’Association francophone des Commissions nationales des droits de l’Homme (AFCNDH) qui s’est tenu à Lomé, du 22 au 23 janvier 2009. Consacré aux droits de l’enfant, ce congrès a notamment décidé de contribuer à la création d’institutions ou de fonctions spécialisées sur les droits de l’enfant dans les pays francophones. En marge du congrès, l’Assemblée générale de l’AFCNDH a procédé au renouvellement des membres de son bureau. La Commission nationale des droits de l’Homme du Togo a été élue à la présidence pour un mandat de deux ans. Le soutien de l’OIF aux activités de l’association s’inscrit dans la mise en œuvre de la résolution sur les droits de l’enfant adoptée par le XIIe Sommet de la Francophonie à Québec, le 19 octobre 2008.

>> FRANCOPHONIE NUMÉRIQUE

8 projets pour la production de contenus et/ou d’applications numériques en langue française vont bénéficier d’une subvention de l’OIF au titre de son Fonds francophone des inforoutes, pour un montant global de près de 750 000 euros. Le Comité de sélection du Fonds, réuni à Dakar (Sénégal) du 12 et 14 janvier 2009, a retenu ces projets parmi les 75 demandes adressées à l’OIF par des partenaires issus d’une quarantaine de pays francophones. Un nouvel appel à propositions a été lancé le 3 février et sera clôturé le 17 avril 2009.
www.inforoutes.francophonie.org

>> MÉDIAS

Les journalistes et professionnels des médias au Burkina-Faso et au Congo disposent désormais de conventions collectives. Les responsables du patronat de la presse et des syndicats des journalistes du Burkina-Faso et du Congo ont adopté, les 6 et 7 janvier 2009, ces instruments juridiques qui favorisent l’amélioration des conditions de travail des journalistes et des travailleurs de médias. Les deux processus de négociation ont bénéficié de l’appui de l’OIF qui intervient pour le développement d’une presse pluraliste et de qualité dans les pays francophones du Sud.

>> ÉCONOMIE

48 parlementaires issus des pays de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (Cemac) ont été sensibilisés aux accords commerciaux internationaux et de partenariat économique (APE) lors d’un séminaire qui s’est déroulé à Bangui, du 12 au 14 janvier 2009 à l’initiative de la République centrafricaine, avec le soutien de l’OIF et de la Commission européenne.

>> LANGUE FRANCAISE

Un mémorandum pour le renforcement des capacités de travail en langue française des diplomates et fonctionnaires polonais, a été signé le 27 novembre 2008 à Varsovie par le Gouvernement polonais et l’OIF pour une période de trois ans. 2 000 fonctionnaires polonais bénéficieront de cours de français spécialisés en langue administrative et des relations internationales.

Mise à disposition par l’OIF, Mme Nelly Porta coordonne depuis le 2 janvier 2009, auprès du Vice-président de la Commission de l’Union africaine, le plan de renforcement du français. Ce plan, bénéficiant de l’appui de l’Ambassade de France à Addis-Abeba, s’articule autour de trois grands axes : la formation au français de la diplomatie ; le soutien aux services de traduction, de documentation et de communication ; la formation en français à la négociation internationale.

Un accord a été conclu entre l’OIF et l’Afrique du Sud pour promouvoir le développement de la langue française et de la culture francophone. Signé le 14 janvier 2009 par l’Administrateur de l’OIF, M. Clément Duhaime, avec l’Académie diplomatique du ministère des Affaires étrangères d’Afrique du Sud, cet accord permettra aux agents diplomatiques sud-africains de bénéficier de cours intensifs de français, de cours en immersion dans des pays francophones et de formation de formateurs de français langue étrangère. L’Afrique du Sud a fait du français et du chinois, les deux langues prioritaires de ses relations internationales.

Consultez l’agenda de la Francophonie pour connaître toutes les activités en cours et à venir : http://www.francophonie.org/actualites/agenda.cfm

13, quai André-Citroën, 75015 Paris (France)
Téléphone (33) 1 44 37 33 00 – Télécopie : (33) 1 44 37 14 98 – http://www.francophonie.org