La Francophonie en brèves – Novembre 2010

 










Francophonie en brèves Francophonie en brèves Novembre 2010
 
   À la Une
 
    XIIIe Sommet de la Francophonie à Montreux  
Le XIIIe Sommet de la Francophonie (Montreux, Suisse, 22 – 24 octobre 2010), a été consacré aux « Défis et visions d’avenir pour la Francophonie ». Thème qui concorde avec l’année de célébration du 40e anniversaire de l’Organisation internationale de la Francophonie. Après le passage de témoin de la présidence du Sommet entre Stephen Harper, Premier ministre du canada et Doris Leuthard, Présidente de la Confédération suisse, les 70 chefs d’Etat et de gouvernement et chefs de délégation présents à Montreux ont consacré leurs travaux à trois thématiques : la Francophonie acteur des relations internationales et sa place dans la gouvernance mondiale ; la Francophonie et le développement durable : les solidarités francophones face aux grands défis (sécurité alimentaire, changement climatique, diversité biologique) ; la langue française et l’éducation dans un monde globalisé : les défis de la diversité et de l’innovation. Ils ont également adopté la Déclaration de Montreux et neuf résolutions. Abdou Diouf a été unanimement reconduit pour un troisième mandat à la fonction de Secrétaire général de la Francophonie. Cinq nouveaux pays ont été admis à titre d’observateurs (Bosnie-Herzégovie, République dominicaine, Emirats arabes unis, Estonie, Monténégro), portant ainsi à 75 le nombre des États et gouvernements de l’OIF. Rendez-vous a été donné à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, désignée hôte du XIVe Sommet, en 2012.

-   Rapport 2008-2010 du Secrétaire général de la Francophonie

 
 
L’OIF noue des Pactes linguistiques avec le Liban, les Seychelles et Sainte-Lucie
En marge du Sommet, des pactes linguistiques destinés à renforcer la place de la langue française dans trois pays ont été signés par le Secrétaire général de la Francophonie et, respectivement, le Président de la République du Liban, le Président de la République des Seychelles et la Gouverneure générale de Sainte-Lucie. La mise en œuvre de ces pactes implique l’OIF et les opérateurs de la Francophonie (Agence universitaire, TV5Monde et Association internationale des Maires francophones).
 
Dans l’environnement du Sommet
Un grand nombre d’activités parallèles ont accompagné la dimension officielle de ce Sommet : le Village de la Francophonie, en plein cœur de Montreux, avec près de 60 chalets d’exposition et des animations diverses dont sept programmes assurés par l’OIF illustrant la diversité culturelle de l’espace francophone ; des tables rondes et des débats thématiques avec des spécialistes de renommée internationale ; la remise du Prix des cinq continents de la Francophonie à la lauréate 2010, l’écrivaine roumaine Liliana Lazar ; une exposition sur la bande dessinée présentée par la Communauté française de Belgique et une autre sur les droits de l’enfant, présentée par l’OIF.
 
    Le rapport sur la langue française dans le monde 2010 établit à 220 millions le nombre de locuteurs de français  
Le Rapport sur la langue française dans le monde, publié par l’Organisation internationale de la Francophonie (Editions Nathan, France, 2010) a été présenté au Sommet de Montreux. Avec au minimum 220 millions de francophones – une progression de 10% par rapport à 2006 – et une dynamique africaine avérée, on n’a jamais autant parlé le français dans le monde ! C’est ce qu’il ressort de ce rapport, réalisé par l’Observatoire de la langue française de l’OIF, en librairie depuis le 21 octobre dernier. Ouvrage de référence quadriennal de l’OIF sur la présence du français dans le monde, il fournit des données quantitatives et qualitatives sur la place qu’occupe le français dans les pays de la Francophonie, mais aussi, dans certains cas, dans le reste du monde, en analysant sa diffusion dans les domaines de l’enseignement, de la culture, des médias, des sciences et son usage dans le monde du travail, les administrations ou les organisations internationales. (La Langue française dans le monde 2010, Ed. Nathan-France, 384 p., 26 €.)

-   Synthèse du rapport La langue française dans le monde 2010

 
 
Rapport 2010 sur les pratiques de la démocratie, des droits et des libertés dans l’espace francophone
Le Rapport sur l’état des pratiques de la démocratie, des droits et des libertés dans l’espace francophone, établi tous les deux ans par la délégation de l’OIF à l’intention du Secrétaire général de la Francophonie, a été présenté au Chefs d’Etat et de gouvernement à Montreux. Ce document dresse le bilan de ces pratiques depuis l’adoption de la Déclaration de Bamako, texte fondateur qui encadre les activités politiques de la Francophonie, dont on a célébré les 10 ans le 3 novembre 2010.

-   Rapport 2010

 
    Epilogue des 40 ans de l’OIF en musique  
Le Sommet de Montreux a été l’épilogue des célébrations des 40 ans de l’OIF qui se sont déroulées tout au long de l’année 2010, avec une soirée 40 ans, 40 tubes, organisée par la Radio Télévision Suisse (RTS), diffuseur hôte du XIIIe Sommet de la Francophonie, en partenariat avec la Communauté des Télévisions publiques francophones et diffusée en direct de Montreux, puis sur TV5Monde, TV5 Québec Canada, la RTBF, Radio-Canada et France 3. L’année 2010 a été ponctuée de nombreuses manifestations dans le monde, notamment le feu d’artifice du 14 juillet à Paris, organisé par la Ville de Paris qui a illuminé le ciel de la capitale française des couleurs de la Francophonie. Couleurs mais aussi musiques des cinq continents, en présence d’Abdou Diouf et de Bertrand Delanoë, maire de Paris et président de l’Association internationale des maires francophones (AIMF).  
 
    Une Déclaration des jeunes de la 3e École d’été de la Francophonie  
100 jeunes issus de la société civile, provenant de 40 États et gouvernements de la Francophonie ont participé à Tunis (Tunisie) du 28 juillet au 6 août à la 3e École d’été de la Francophonie. Douze d’entre eux, représentatifs des diverses régions de la Francophonie ont remis au Secrétaire général de la Francophonie, le 23 octobre à Montreux, le fruit de leurs travaux sous forme de « Déclaration des jeunes de la Francophonie ». Cette 3e École d’été a été organisée par l’OIF, en partenariat avec l’Organisation Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ISESCO) et la Conférence des Ministres de la Jeunesse et des Sports des pays ayant le français en partage (CONFEJES), avec l’appui du Gouvernement tunisien.  
 
Le Sommet en quelques chiffres
Au total, ce sont plus de 6351 badges qui ont été émis pour habiliter les délégués officiels, les journalistes et divers professionnels des médias, les agents impliqués dans l’organisation et la sécurité, les bénévoles à accéder aux espaces sécurisés du XIIIe Sommet de la Francophonie, à savoir le Centre des Congrès de Montreux MC2 et ses alentours immédiats.

Les hôtels de la Ville de Montreux et des villes environnantes du bord du lac Léman ont enregistré près de 10 000 nuitées durant la période du Sommet et des instances de la Francophonie qui l’ont précédé, soit principalement durant la période du 18 au 24 octobre.

600 journalistes et professionnels des médias ont été accrédités pour la couverture du Sommet de la Francophonie. Accueillis dans un Centre de presse qui leur a offert toutes les facilités logistiques et techniques, ils ont suivi en direct plusieurs séquences des travaux du Sommet et vu défiler sur les plateaux de TV5Monde et de la Radio Télévision suisse ou encore de RFI, installés dans le centre de presse, de nombreuses personnalités.

 
    Rencontre francophone aux Nations Unies : Ban Ki-moon salue la coopération entre l’ONU et l’OIF  
Le 24 septembre à New York, en marge du débat général annuel de l’Assemblée générale de l’ONU, les ambassadeurs francophones aux Nations Unies ont reçu, en présence des chefs de délégation de leurs pays, Ban Ki-moon, le Secrétaire général des Nations Unies. Celui-ci s’est félicité de la coopération entre l’OIF et l’ONU : un partenariat appelé à s’intensifier grâce à l’accord conclu en octobre 2009 entre Abdou Diouf et Navi Pillay, Haut-commissaire aux droits de l’Homme. Ban Ki-moon a également rappelé son ferme soutien au multilinguisme et s’est déclaré « entièrement acquis à la langue française et aux valeurs de la Francophonie ».  
 
    Exposition universelle de Shanghai : la Francophonie à l’honneur  
Du 19 au 21 septembre, l’Exposition universelle de Shanghai a accueilli les journées de la Francophonie, avec le soutien du Groupe des ambassadeurs francophones (GAF) et de l’OIF. Au programme de ces rencontres inaugurées en présence de Clément Duhaime, Administrateur de l’OIF, et d’Ousmane Paye, conseiller spécial du Secrétaire général de la Francophonie : un séminaire pédagogique national pour les enseignants de français de Chine, qui a réuni une centaine de participants ; un colloque « Le français, langue de réussite » organisé avec l’AUF à l’Université Fudan ; ainsi qu’une visite et des activités culturelles autour des Pavillons francophones de l’exposition, dont celui du Forum francophone des affaires.  
   Langue française
 
Liliana Lazar, lauréate 2010 du Prix des 5 continents de la Francophonie
Le Jury du Prix des cinq continents de la Francophonie, réuni le 27 septembre au siège de l’OIF à Paris, a désigné la Roumaine Liliana Lazar lauréate 2010 pour son premier roman Terre des affranchis (Ed. Gaia, Paris, 2009). Ce prix lui a été remis par Abdou Diouf le 22 octobre au Château de Chillon à Montreux (Suisse), en marge du XIIIe Sommet de la Francophonie.
 
1e Journée du français dans les organisations internationales
La première Journée du français dans les organisations internationales s’est déroulée le 22 octobre, à l’initiative de l’Association des francophones fonctionnaires des organisations internationales (AFFOI). Une opération qui, selon le Secrétaire général de la Francophonie, « s’ajoute aux efforts des Groupes des ambassadeurs francophones de plus en plus nombreux au sein de plusieurs organisations internationales et qui militent pour un meilleur respect, par ces institutions, de leurs propres règles intérieures sur le plan linguistique ». Une première que l’AFFOI est déterminée à reconduire chaque année, à la même date.
 
    Promotion du français au sein du Marché commun d’Afrique australe et orientale  
L’OIF et le Marché commun d’Afrique australe et orientale (COMESA) ont formalisé leur collaboration en faveur du français lancée en 2005, en signant le 16 juin 2010 un accord de coopération technique portant sur la promotion et le renforcement de l’utilisation du français au sein des instances du COMESA, concernant l’enseignement de la langue française, le soutien à son service de traduction et d’interprétation et à son fonds documentaire en langue française.  
 
    Bulgarie : « Le français de demain – enjeux éducatifs et professionnels »  
Les promoteurs de la Francophonie en Europe centrale et orientale ont débattu du rôle international du français en tant que langue d’échanges culturels, scientifiques et économiques à l’occasion du colloque « Le français de demain – enjeux éducatifs et professionnels », organisé à Sofia (Bulgarie), du 28 au 30 octobre, par le Centre régional francophone pour l’Europe centrale et orientale (CREFECO) de l’OIF.  
   Diversité culturelle et linguistique
 
    Cinéma : Journées cinématographiques de Carthage et Festival de Namur  
– L’OIF a participé aux 23es Journées cinématographiques de Carthage (JCC, 23-31 octobre) en soutenant un atelier de projets et en présentant, en marge du festival, l’étude de faisabilité du Fonds panafricain de cinéma – CinéA –, un projet de la Fédération panafricaine de cinéma (FEPACI). CinéA pourrait marquer un tournant dans le paysage des aides accordées aux cinémas du Sud : il se propose en effet de mobiliser un large partenariat public-privé fédérant les efforts pour orienter la création cinématographique vers les besoins et les aspirations du public africain.

– Le Festival international du film francophone de Namur (Communauté française de Belgique), qui s’est déroulé du 1er au 8 octobre 2010, a fêté ses 25 ans. Partenaire du FIFF depuis sa création, l’OIF a soutenu la 7e édition du Forum francophone de la production : un atelier professionnel permettant à 6 projets de longs métrages francophones de bénéficier de l’appui d’experts.

 
 
    Arts vivants : Francophonies en Limousin et Festival panafricain de danse  
– La 27e édition des Francophonies en Limousin se déroulait du 23 septembre au 2 octobre. Les spectateurs ont notamment pu assister aux représentations d’artistes francophones soutenus par l’OIF : « Le corps blanc » de la chorégraphe Ea Sola (Vietnam), « Dambë » suivi de « Concert d’un homme décousu » de la Compagnie Salia nï Seydou (Burkina Faso), « Losanganya » de la Compagnie Diba Danse (R.D. Congo), « More more more…future » par les danseurs des Studios Kabako (R.D. Congo), « Vérité de soldat » un docu-fiction théâtral de la troupe BlonBa (Mali) ; ainsi qu’aux premiers concerts en France du groupe d’afro-jazz Nsumuenu et du rappeur Pasnas (R.D. Congo).

– Trois compagnies de danse ont participé, avec le soutien de l’OIF, au 7e Festival panafricain de danse (Fespad) qui se tenait à Kigali (Rwanda), du 24 au 31 juillet 2010, sur le thème « danse traditionnelle, un potentiel précieux dans les industries créatives » : les troupes Quena (Egypte), Bakenga (Congo) et la compagnie 1D (Madagascar). L’OIF apporte son soutien au Fespad depuis sa création, en 1998.

 
   Paix, démocratie et droits de l’Homme
 
    Le panel de haut niveau sur l’alerte précoce et la prévention des conflits remet son rapport à Abdou Diouf  
Le Panel sur l’alerte précoce et la prévention des conflits dans l’espace francophone a remis à Abdou Diouf son rapport intitulé « Francophonie : agir pour prévenir », le 3 septembre 2010, à Paris. Ce document formule des recommandations destinées à renforcer l’action préventive de la Francophonie et le passage de l’alerte précoce à la réaction rapide. Mis en place en mai 2010 par le Secrétaire général, le panel s’est réuni à trois reprises sous la Présidence de Pierre Buyoya, ancien Président de la République du Burundi.  
 
Prévention des crises et promotion de la paix : un ouvrage de référence
Edité sous la présidence de Jean-Pierre Vettovaglia, à la demande de l’OIF, un ouvrage consacré à la prévention des crises et la promotion de la paix dans l’espace francophone réunit, en deux volumes, les contributions de 80 auteurs, experts, juristes, politologues, diplomates et acteurs de terrain : « Médiation et facilitation » (vol. 1) et « Démocratie et élections » (vol. 2). L’éditeur, Emile Bruylant (Bruxelles), a remis l’ouvrage à Abdou Diouf en présence de Bernard Kouchner, ministre français des Affaires étrangères et européennes, le 30 septembre à Paris.
 
Lancement du 5e Appel à propositions du Fonds francophone d’initiatives pour la démocratie, les droits de l’Homme et la paix (FFIDDHOP)
Lancé le 5 octobre 2010, le 5e Fonds francophone d’initiatives pour la démocratie, les droits de l’Homme et la paix (FFIDDHOP) apporte son appui aux initiatives et projets de terrain développés pour la promotion de la culture des droits de l’Homme, de la démocratie et de la paix. Ce fonds de concours s’adresse aux organisations de la société civile et fonctionne sur la base d’une procédure d’appel à propositions. La limite de dépôt des dossiers est fixée au 20 novembre 2010.
   Education et formation
 
Burundi : Ifadem se déploie dans 5 provinces
Entre 2010 et 2012, avec un budget total de 1,8 millions d’euros, l’OIF prévoit de former 1800 instituteurs et 745 élèves-instituteurs dans cinq provinces du Burundi : Cankuzo, Cibitoke, Kayenza, Mwaro et Rutana. Ce déploiement de l’Initiative francophone de formation à distance des maîtres (Ifadem) au Burundi, après la phase pilote, a été formalisé par la signature d’une convention, le 2 novembre 2010, entre Séverin Buzingo, ministre burundais de l’Education de base et secondaire, de l’Enseignement des métiers, de la Formation professionnelle et de l’Alphabétisation, Clément Duhaime, Administrateur de l’OIF, et Bernard Cerquiglini, Recteur de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF). Un accord préparé en concertation avec l’Agence française de développement (AFD), qui contribue majoritairement au financement de cette phase de déploiement.
 
    Le programme « Langues de scolarisation dans l’enseignement en Afrique francophone » devient « École et langues nationales en Afrique » (ÉLAN-Afrique)  
Un état des lieux des orientations et pratiques en matière de langues d’éducation dans sept pays francophones d’Afrique subsaharienne (Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Niger, Mali, Sénégal), ainsi qu’en Tanzanie, a été présenté les 8 et 9 juillet au siège de l’OIF. Mené conjointement par le ministère français des Affaires étrangères, l’Agence française de développement (AFD), l’OIF et l’AUF, le projet, mis en place en 2007, porte désormais le nom de « ÉLAN-Afrique » : Ecole et langues nationales en Afrique. ÉLAN-Afrique accompagnera les États dans la définition de nouvelles politiques éducatives prenant mieux en compte, notamment, l’enseignement bi-plurilingue, ou encore la didactique convergente dans la formation des maîtres. Il devrait s’élargir à d’autres partenaires, dont l’Unesco et l’Union latine, et pourrait bénéficier à un plus grand nombre de pays.  
   Développement durable et solidarité
 
La Francophonie et les Objectifs du Millénaire pour le développement
Participant au Sommet des Nations Unies sur les Objectifs du Millénaire pour le développement (New York, 20-22 septembre), l’OIF y a présenté sa contribution pour les atteindre : un document dressant un panorama de l’état d’avancement des OMD dans les pays francophones et dégageant des perspectives pour l’avenir.

-   La Francophonie et les Objectifs du Millénaire pour le développement

 
« Session Afrique » du 8e Forum mondial du Développement durable : sauvegarde du Lac Tchad
A l’invitation du président de la République du Tchad, Idriss Deby, l’OIF a pris part à la « Session Afrique » du 8e Forum mondial du Développement durable sur la sauvegarde du Lac Tchad, qui s’est tenue le 31 octobre 2010 à N’Djamena. Dans un message adressé au Forum, Abdou Diouf a mentionné tout spécialement la place accordée à la question de la sécheresse-désertification à l’occasion du Sommet de Montreux, et appelé les acteurs institutionnels à intégrer les conséquences de l’altération du milieu naturel dans leurs politiques de développement durable.
 
Congrès mondial de l’Energie : les enjeux énergétiques dans l’espace francophone
Les ministres francophones responsables de l’Énergie se sont réunis le 13 septembre à Montréal (Canada Québec) en marge du 21e Congrès mondial de l’Énergie (12-16 septembre). Une rencontre organisée par l’Institut de l’énergie et de l’environnement de la Francophonie (IEPF) pour débattre des grands enjeux énergétiques dans l’espace francophone. Cette concertation a été précédée, le 12 septembre, par une réunion d’experts francophones autour du concept de « Pôles intégrés d’excellence » en énergie (PIE-Énergie).
 
La biodiversité dans les pays francophones
C’est une première. L’OIF et l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) ont publié, en français et anglais, un atlas de l’état de la biodiversité terrestre et marine dans les Etats et gouvernements de la Francophonie. Avec près de 20% de la surface terrestre et 7% de la surface des océans, les pays de la Francophonie ont une responsabilité directe sur la gestion de près d’un tiers des zones humides, des récifs coralliens et des atolls de la planète ainsi que sur le dernier grand bloc forestier d’Afrique et une partie notable des forêts tropicales d’Asie et d’Amérique du Sud. Mais aussi sur la préservation d’espèces animales telles que les gorilles, l’ours blanc, l’okapi, les grandes tortues terrestres et marines, etc. Cet atlas a été officiellement présenté le 23 octobre 2010 au Sommet de la Francophonie à Montreux (Suisse), puis le 27 octobre, à la Conférence des Parties (CoP10) de la Convention sur la Diversité Biologique à Nagoya (Japon).

-   Découvrez l’Atlas Biodiversité de la Francophonie

   Technologies numériques
 
    Des experts africains au 5e Forum sur la gouvernance d’Internet  
Huit experts africains provenant de six pays francophones (Maroc, Tunisie, RDC, Bénin, Sénégal, Burkina-Faso) ont participé, grâce au soutien de l’OIF, au 5e Forum sur la Gouvernance d’Internet (FGI), qui s’est tenu à Vilnius (Lituanie) du 14 au 17 septembre 2010. Issus du secteur public et de la société civile, ces experts ont contribué aux débats sur la gestion des ressources critiques d’internet ; la sécurité, l’ouverture et la vie privée ; l’accès et la diversité sur Internet ; la gouvernance d’Internet pour le développement.  
 
Lancement du 19e appel à projets du Fonds francophone des inforoutes
Les soumissions de projets pour le 19e appel à projets du Fonds francophone des inforoutes, lancé en octobre 2010, et dont la mission est de favoriser l’appropriation et l’usage des technologies dans les pays du Sud et d’Europe centrale et orientale peuvent être déposées jusqu’au 4 mars 2011. Le 22 septembre, 12 projets pour la production de contenus et/ou d’applications francophones numériques étaient retenus pour financement dans le cadre du 18e appel à projets de ce même Fonds, pour un montant global de près de 1 309 000 euros.
   Jeunesse
 
    Lancement du programme du Volontariat international de la Francophonie  
Le programme du Volontariat international de la Francophonie a été officiellement lancé par Clément Duhaime, Administrateur de l’OIF, le 20 septembre 2010. Basé sur les valeurs de solidarité, de partage et d’engagement, ce programme est destiné à offrir aux jeunes francophones, âgés entre 21 et 34 ans, la possibilité de s’engager durant 12 mois à mettre leurs savoirs, savoir-faire et savoir être à disposition d’un projet de développement et de vivre une expérience de mobilité internationale au sein de l’espace francophone. Une cinquantaine de Volontaires (ViF) seront sélectionnés chaque année sur la période 2010-2013.

-   Déposer une candidature (Date limite : 26 novembre)

 
 
 

Tous les événements et activités de la Francophonie à venir : www.francophonie.org/-agenda

 
  ©  Organisation internationale de la Francophonie – 2010