La Francophonie en brèves – 30 septembre 2011 / Lettre d’information de l’OIF

Francophonie en brèves Francophonie en brèves 30 septembre 2011
 
    À la Une
 
  Concertation ministérielle de la Francophonie à l’ONU sur les pays en transition
  Réunis à l’initiative de la Suisse le 20 septembre 2011 en marge de la 66e Assemblée générale des Nations unies, les ministres des Affaires étrangères et chefs de délégation de 57 États et gouvernements membres et observateurs de l’OIF ont réaffirmé le rôle majeur que doit jouer la Francophonie dans l’accompagnement des transitions politiques dans plusieurs pays francophones d’Afrique et du monde arabe. Présidée par Micheline Calmy-Rey, présidente de la Confédération suisse, cette rencontre s’est tenue en présence du Secrétaire général de l’ONU et des hauts représentants d’organisations internationales partenaires de l’OIF, dont l’UNESCO et le Haut-commissariat aux droits de l’Homme. Une évaluation du soutien à ces transitions politiques sera effectuée lors de la 27e session de la Conférence ministérielle de la Francophonie (1er-2 décembre 2011, Paris).
 
  La Francophonie mobilise 50 jeunes volontaires
  La liste des 50 candidats retenus pour participer à la promotion 2011 du programme de Volontariat international de la Francophonie a été dévoilée au mois d’août. Issus de 20 nationalités différentes, ces jeunes femmes et hommes, sélectionnés parmi 3 260 candidats issus de 40 pays, seront affectés pour une période de douze mois en Afrique, en Europe centrale et orientale ainsi qu’en Asie, dans la Caraïbe et l’océan Indien, afin de mettre leurs savoirs, savoir-faire et savoir-être, au service d’un projet de la Francophonie qui s’intègrera à leur parcours professionnel. Ces 50 volontaires ont été reçus à Paris, au siège de l’OIF, du 26 septembre au 2 octobre 2011, en vue de participer à une formation de mise en route – au cours de laquelle ils ont rencontré le Secrétaire général de la Francophonie et l’Administrateur de l’OIF –, avant leur déploiement dans leur pays d’affectation au sein des différentes structures d’accueil.
 
  Jocelyne Saucier, lauréate 2011 du Prix des cinq continents de la Francophonie
  Le jury du Prix des cinq continents a désigné le 30 septembre Jocelyne Saucier (Canada Québec) lauréate 2011 pour son roman Il pleuvait des oiseaux (Éd. XYZ). Une mention spéciale a été attribuée à Patrice Nganang (Cameroun) pour son roman Mont-Plaisant (Éd. Philippe Rey). Les deux écrivains se verront remettre leur distinction par Abdou Diouf le 9 décembre 2011 au siège de l’OIF à Paris. Le Prix des cinq continents fête cette année ses dix ans : une décennie au service de la littérature de langue française, qui a permis de faire découvrir et accompagner des auteurs tels qu’Alain Mabanckou, Wilfried N’Sondé ou encore Ananda Dévi…
 
  Activités diplomatiques du Secrétaire général
  Rwanda.Abdou Diouf s’est entretenu le 13 septembre 2011 à Paris avec Paul Kagamé, Président de la République du Rwanda. Au cours de leur entretien, ils ont effectué un tour d’horizon des problèmes internationaux et particulièrement de la situation dans la région des Grands Lacs. La coopération avec l’OIF et ses opérateurs, notamment dans les domaines de la justice, du développement durable, de l’éducation, de la culture et de l’enseignement, a figuré au menu de leurs échanges.

Canada. Bernard Valcourt, Ministre d’État canadien responsable de la Francophonie, a été reçu par Abdou Diouf, au siège de l’OIF à Paris, le 15 septembre 2011. Ils ont effectué un tour d’horizon des situations des pays francophones, notamment en Côte d’Ivoire, en Haïti et en République démocratique du Congo, et évoqué les grands rendez-vous francophones à venir : le Forum mondial de la langue française (Québec, 2-6 juillet 2012) et le Sommet de Kinshasa de 2012.

Royaume-Uni. Abdou Diouf a rencontré Lord Howell, Ministre d’État aux Affaires étrangères du Royaume-Uni, chargé du Commonwealth et de la coopération, le 16 septembre à Paris au siège de l’OIF. Au cours de cet entretien, ils ont évoqué la qualité de la coopération entre l’OIF et le Secrétariat du Commonwealth, notamment dans le domaine de la promotion de la démocratie, des droits de l’Homme, de l’État de droit et des libertés et dans le domaine du plaidoyer en faveur du développement des pays du Sud.

Côte d’Ivoire. En déplacement à Abidjan les 3 et 4 août 2011, Abdou Diouf a réitéré le soutien plein et entier de la Francophonie à la reconstruction et à la réconciliation en Côte d’Ivoire. Il s’est successivement entretenu avec le Président de la République ivoirienne, Alassane Ouattara, le Premier ministre et ministre de la défense, Guillaume Soro, le Président de la Commission dialogue, vérité et réconciliation, Charles Konan Banny, ainsi que le Ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandaman. Le Secrétaire général a en outre reçu le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU en Côte d’Ivoire, Young Jin Choi, et le Représentant spécial du facilitateur et Président du Faso, Boureima Badini.

Mali. Abdou Diouf s’est entretenu le 13 juillet 2011, au siège de l’OIF à Paris, avec Amadou Toumani Touré, Président de la République du Mali. Les deux hommes ont évoqué la situation politique au Mali – notamment les prochaines échéances électorales –, la situation sécuritaire au Sahel, ainsi que la coopération entre le Mali et la Francophonie.

Nations unies. Kiyotaka Akasaka, Secrétaire général adjoint à la communication et à l’information et Coordonnateur pour le multilinguisme aux Nations unies a rencontré Abdou Diouf le 12 septembre 2011 à Paris. Il a confirmé au Secrétaire général de la Francophonie son engagement pour faire en sorte que la langue française, notamment, soit plus vigoureusement utilisée dans le travail quotidien de l’ONU.

Unesco. A l’occasion du déjeuner annuel du groupe des Ambassadeurs francophones à l’Unesco, le 28 septembre 2011, Irina Bokova, Directrice générale de l’Unesco, et Abdou Diouf ont dégagé les grandes orientations qui doivent guider à l’avenir la coopération entre les deux institutions : l’éducation, la diversité culturelle, la jeunesse, ainsi qu’un meilleur arrimage avec le XIVe Sommet de la Francophonie prévu à Kinshasa en 2012 ; sans oublier Haïti, un dossier prioritaire pour l’OIF et l’Unesco. Le Secrétaire général de la Francophonie a également lancé un vibrant plaidoyer en faveur du multilinguisme au sein des organisations internationales, déplorant l’usage trop fréquent de l’anglais par des experts francophones.

Union latine. Abdou Diouf s’est entretenu le 26 septembre au siège de l’OIF à Paris avec José Luis Dicenta, Secrétaire général de l’Union latine. Au cours de leur entretien, le Secrétaire général de la Francophonie a réitéré l’importance du réseau des Trois espaces linguistiques (TEL) comme le lieu du « combat permanent pour le multilinguisme ». Depuis 2001, la Francophonie et l’Union latine font partie du réseau TEL, aux côtés de la Communauté des pays de langue portugaise, de l’Organisation des Etats Ibéroamericains et du Secrétariat général Ibéroaméricain.

 
  L’Agence universitaire de la Francophonie fête ses 50 ans
  L’Agence universitaire de la Francophonie (AUF)vient de fêter ses 50 ans à Montréal (Canada Québec) les 23 et 24 septembre 2011. Au programme, un colloque international à l’Université de Montréal sur le thème « La francophonie des savoirs, moteur du développement », ouvert par la vice-première ministre du Québec et ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Line Beauchamp, le ministre d’État responsable de la Francophonie, Bernard Valcourt, le président de l’AUF, Yvon Fontaine et le recteur de l’Université de Montréal, Guy Breton. Bernard Cerquiglini, Recteur de l’AUF, a clôturé les débats. Le Centre des sciences de Montréal a ensuite accueilli 400 convives pour une soirée festive au cours de laquelle sont notamment intervenus Clément Duhaime, Administrateur de l’OIF, représentant le Secrétaire général de la Francophonie, la sénatrice Andrée Champagne, intervenant au nom du gouvernement du Canada et Monique Gagnon-Tremblay, ministre des relations internationales du Québec, responsable de la Francophonie.

> En savoir plus sur les événements du 50e anniversaire de l’AUF

 
  Coopération renforcée avec la Communauté économique des États de l’Afrique centrale
  La Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) et l’OIF ont signé un accord le 26 août à Libreville (Gabon) en vue d’intensifier leurs consultations de haut niveau et leur coopération en faveur de la paix, de la démocratie, du développement durable et des négociations commerciales dans la région de l’Afrique centrale. La signature de cet accord s’inscrit à la fois dans le contexte de l’intégration régionale en faveur de la paix et du développement et dans la perspective du renforcement de la coopération multilatérale francophone en Afrique centrale, à la faveur du XIVe Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement prévu à Kinshasa (RDC) en 2012.
    Langue française
 
  Estonie : 24e Biennale de la langue française
  La 24e Biennale de la langue française s’est déroulée à Tallinn (Estonie, 16-17 septembre 2011), avec le soutien de l’OIF, sur le thème : « La diversité linguistique et culturelle sur les réseaux sociaux. L’Estonie, l’Europe, la Francophonie ». Ouvert sous la présidence du ministre de l’Éducation nationale et de l’Ambassadeur de France à Tallinn, le colloque a réuni une soixantaine de personnes au cours de plusieurs ateliers : les réseaux sociaux numériques – approches nationales et internationales ; numérique, littérature et écriture ; pratiques et questionnements ; l’univers numérique ; l’enseignement du français en Estonie.
Pour rappel, l’Estonie a été admise en octobre 2010 comme observateur à l’OIF à l’issue du XIIIe Sommet de la Francophonie.
 
  Lexique du français des affaires
  L’association Actions pour promouvoir le français des affaires (APFA) vient d’éditer un lexique du français des affaires (Editions SCÉRÉN). Ce recueil de 2300 termes publiés depuis 1974 au Journal officiel propose l’équivalent français et la définition de termes anglais, « franglais », allemands, espagnols ou japonais couramment utilisés dans le monde des affaires. Une ressource éducative destinées aux étudiants, entreprises, apprenants du français, traducteurs et au grand public, afin de favoriser une meilleure compréhension de la vie économique et une communication plus efficace pour consolider les échanges dans le monde francophone. Ce document a été réalisé sous le patronage de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France, de l’OIF et de l’Union internationale de la presse francophone.
    Diversité culturelle et linguistique
 
  RD Congo : inauguration d’un réseau de neuf Centres de lecture et d’animation culturelle
  Un premier réseau de neuf Centres de lecture et d’animation culturelle (Clac) implantés dans les provinces de Bandundu, Bukavu, Lubumbashi, Mbandaka, Matadi, Béni, Butembo, Kindu et Kalima a été inauguré le 17 septembre dans la commune de Bandundu par Louis Koyagialo, vice-Premier ministre de la République démocratique du Congo, et Clément Duhaime, Administrateur de l’OIF. Ce réseau nouvellement créé en RDC doit s’étendre à 14 localités d’ici 2012-13 – soit un centre par province. On compte désormais 295 Clac répartis dans 21 pays francophones d’Afrique, de l’océan Indien, de la Caraïbe et du Proche-Orient.
 
  États généraux de la musique burkinabè
  Les États généraux de la musique burkinabè se sont déroulés à Ouagadougou du 22 au 24 septembre 2011. Organisées par le ministère de la Culture, du Tourisme et de la Communication du Burkina Faso et le cabinet Zoodo international, avec le soutien de l’OIF, ces rencontres visaient à dresser un état des lieux et émettre des propositions pour renforcer la filière musicale burkinabè.
 
    Paix, démocratie et droits de l’Homme
 
  Tunisie : sécurisation du processus électoral
  A la demande des autorités tunisiennes et en partenariat avec le ministère de l’Intérieur tunisien, l’OIF a sollicité le Réseau international francophone de formation policière (FRANCOPOL) pour mettre en œuvre un programme d’accompagnement et de formation des forces de sécurité tunisiennes en charge de la sécurisation du processus électoral en Tunisie. A ce titre, des modules de formation de formateurs destinés aux forces de sécurité (Sûreté et Garde nationale, responsables territoriaux de la sécurité publique) se sont déroulés du 5 au 25 septembre 2011.
 
  Création du Réseau des compétences électorales francophones
  Le Réseau des compétences électorales francophones (RECEF), un regroupement international des administrateurs d’élections de l’espace francophone qui souhaitent favoriser des scrutins libres, fiables et transparents, a été lancé le 24 août à l’initiative conjointe de l’OIF et du Directeur général des élections du Québec. Il permet de créer un cadre d’échange d’expertise et d’expériences positives pour les commissions et administrations électorales et de favoriser le renforcement de la vie démocratique dans les pays francophones, conformément à la Déclaration de Bamako.
 
  Pour l’égalité hommes femmes dans les médias audiovisuels
  Les présidents des 26 Instances de régulation membres du Réseau francophone des régulateurs des médias (REFRAM), réunis à Bruxelles les 19 et 20 septembre 2011, ont adopté une Déclaration sur l’égalité entre hommes et femmes dans les médias audiovisuels. L’égalité hommes-femmes ainsi que la transition numérique figurent au rang des priorités d’action de la feuille de route 2012-2013 du REFRAM. De même que le suivi des programmes et le pluralisme politique hors et en période électorale. Deux nouvelles instances ont rejoint le REFRAM à l’issue des travaux : le Conseil des médias électroniques de Bulgarie et le Conseil national de la radio et de la télévision d’Albanie.
 
  Sénégal : rencontres francophones sur la protection des données personnelles et de la vie privée
  L’Association francophone des autorités de protection des données personnelles, en partenariat avec l’OIF et à l’invitation de la Commission sénégalaise de protection des données personnelles, a réuni ses membres du 19 au 21 septembre 2011 à Dakar. Ces journées ont permis de préciser le positionnement du réseau francophone avant la tenue de la conférence internationale des commissaires à la protection des données personnelles et de la vie privée en novembre. Les débats se sont poursuivis sur l’application des principes de protection des données lors de l’établissement des fichiers d’état civil et des listes électorales, et lors des activités de prospection commerciale.
 
    Éducation et formation
 
  ELAN-Afrique : une nouvelle offre francophone en matière d’enseignement bilingue
  La convention portant sur le déploiement du programme ELAN-Afrique « École et langues nationales en Afrique » a été signée le 8 septembre 2011 à Paris par les quatre institutions partenaires : l’OIF, maître d’œuvre du projet, l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), l’Agence française de Développement (AFD) et le Ministère français des Affaires étrangères et européennes. Cette nouvelle initiative vise à accompagner huit pays d’Afrique subsaharienne francophones (Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Mali, Niger, RD Congo et Sénégal) dans le développement d’une éducation primaire de qualité et à faciliter l’implantation d’un enseignement bilingue alliant langues nationales et français.
 
  Afrique centrale : formation des gestionnaires du système éducatif
  L’OIF et la Conférence des ministres de l’Éducation des pays ayant le français en partage (CONFEMEN) ont organisé, du 12 au 22 juillet à Yaoundé (Cameroun), du 28 juillet au 6 août à Bangui (République centrafricaine) et du 5 au 16 septembre à N’Djamena (Tchad) des ateliers destinés à outiller ces pays en vue de la formation de leurs gestionnaires du système éducatif. Au programme : développer le référentiel de compétences, définir les besoins de formation et le profil d’apprentissage ; élaborer un référentiel de formation continue pour les compétences prioritaires ; produire des guides pédagogiques de chacune des fonctions ciblées et rédiger des modules de formation. La prochaine session se déroule à Brazzaville (Congo) en octobre 2011.
    Développement durable et solidarité
 
  Togo : lancement du nouveau programme francophone d’appui au développement local
  L’OIF a lancé au Togo son nouveau programme d’appui au développement local (PROFADEL), à l’occasion d’un atelier d’harmonisation méthodologique organisé à Lomé, les 26 et 27 juillet 2011, avec le ministère togolais de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales. L’objectif de PROFADEL est de mettre à disposition des communautés de base des outils méthodologiques qui contribueront à assurer le développement de leurs localités et, à terme, intégrer le programme dans les stratégies nationales de lutte contre la pauvreté.
 
  Financements innovants : rencontre des ministres des finances des pays francophones à faible revenu
  A l’occasion des Assemblées annuelles des Institutions financières internationales et dans la perspective du prochain Sommet du G20, qui se tient en novembre en France, l’OIF a organisé, le 22 septembre 2011 à Washington, en collaboration avec Debt Relief International (DRI), une concertation des ministres des Finances des pays francophones à faible revenu. Dans un communiqué, les ministres plaident pour « la mise en place de mécanismes de financement innovant » pour financer le développement et « une vraie représentation des pays les plus pauvres et les plus vulnérables auprès du G20 ». Le travail continu de plaidoyer de la Francophonie dans ce domaine a récemment conduit le Groupe pilote sur les financements innovants pour le développement à l’inviter à le rejoindre. L’OIF en est ainsi officiellement membre depuis le 1er juillet 2011.
 
  Afrique de l’Ouest : pour une action conjointe contre les faux médicaments
  L’OIF a apporté son soutien à la première table ronde de portée régionale sur la lutte contre les faux médicaments en Afrique de l’Ouest, placée sous le parrainage du président du Faso Blaise Compaoré, et organisée du 27 au 29 septembre 2011 à Ouagadougou par l’ambassade de France au Burkina Faso, en partenariat avec le gouvernement burkinabé, l’OMS, la CEDEAO et la Fondation Chirac. Cette rencontre avait pour but d’établir un plan d’action régional entre tous les acteurs. Elle faisait suite, notamment, à la résolution prise par les chefs d’Etat et de gouvernement lors du XIIIe Sommet de la Francophonie (Montreux, octobre 2010) en matière de lutte contre les faux médicaments et les produits médicaux falsifiés.
 
  Stratégies nationales de développement durable de la Côte d’Ivoire et du Togo
  Deux ateliers organisés par les gouvernements togolais et ivoirien avec l’appui de l’Institut de l’énergie et de l’environnement de la Francophonie (IEPF) se sont tenus respectivement les 20 et 21 septembre à Lomé (Togo) et du 26 au 29 septembre à Abidjan (Côte d’Ivoire), dans l’objectif de valider les stratégies nationales de développement durable (SNDD) de ces deux pays. Une vingtaine de pays francophones ont validé leur SNDD avec le soutien de divers partenaires techniques et financiers.
 
  École d’été francophone au Gabon : accords multilatéraux sur l’environnement et législations nationales
  70 juristes et hauts fonctionnaires de huit pays d’Afrique centrale (Burundi, République centrafricaine, Congo, Gabon, Guinée équatoriale, République démocratique du Congo, Rwanda et Tchad) ont participé à l’École d’été francophone organisée par l’IEPF à Libreville (Gabon), du 20 au 23 septembre. Au programme : l’introduction des dispositions des accords multilatéraux sur l’environnement dans les politiques et les législations nationales. Cette rencontre se tenait sous l’égide du ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme, de l’Écologie et du Développement durable du Gabon, avec le soutien du Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique et de l’Initiative APA pour l’Afrique, pilotée par la coopération allemande.
    Culture numérique
 
  Des experts francophones du Sud participent au 6e Forum sur la gouvernance d’Internet
  Une quinzaine d’experts issus de huit pays d’Afrique francophone ont contribué, avec le soutien de l’OIF, à la réflexion menée à l’occasion du 6e Forum sur la gouvernance d’internet (Nairobi-Kenya, 27-30 septembre 2011) sur le thème « L’Internet comme catalyseur du changement : accès, développement, libertés et innovations ». Ils ont notamment abordé les questions liées à la protection des données, à l’informatique en nuage, aux réseaux sociaux, aux nouveaux noms de domaines génériques de premier niveau, aux logiciels libres…
 
  Formations à la production numérique de manuels scolaires
  L’OIF a organisé trois sessions régionales de formation qui se sont déroulées respectivement dans les capitales malienne (25-29 juillet 2011), nigérienne (15-19 août 2011) et congolaise (26-30 septembre 2011). 54 maquettistes du Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Congo, Gabon, Mali, Niger, RD Congo, Sénégal et Tchad, ont pu s’initier et se perfectionner à l’usage des logiciels libres spécialisés de la chaîne graphique et accroître ainsi leurs compétences numériques dans la production de manuels scolaires.
 
  Promouvoir la liberté des choix technologiques
  Une dizaine de représentants de réseaux d’expertise et milieux professionnels de pays du Sud utilisant les logiciels libres ont participé, avec l’appui de l’Institut de la Francophonie numérique de l’OIF, aux 12es Rencontres mondiales du logiciel libre (Strasbourg, France, 9-14 juillet 2011). Les RMLL proposent des conférences et des ateliers pratiques autour du logiciel libre et de ses usages, fournissant un lieu d’échanges entre les utilisateurs, développeurs et acteurs du logiciel libre. Illustrant les atouts de ces logiciels en termes d’expression de la diversité culturelle et linguistique, l’OIF a également présenté plusieurs de ses projets reposant sur l’appropriation des logiciels libres par des metteurs en page de manuels scolaires africains et des jeunes usagers des Maisons des savoirs.
 
  Radiodiffusion : un guide de référence juridique pour la transition de l’analogique au numérique
  Les pays francophones du Sud disposent désormais d’un guide de référence susceptible de les aider à encadrer les processus de transition de la radiodiffusion de l’analogique vers le numérique. Ce kit de textes juridiques a été finalisé lors d’un atelier regroupant une trentaine d’experts issus de 15 pays francophones, organisé par l’OIF à Cotonou (Bénin) les 16 et 17 septembre 2011, en partenariat avec la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HACC) du Bénin.
    Jeunesse
 
  Mauritanie : 4e École d’été de la Francophonie
  100 jeunes francophones ont participé du 19 au 24 juillet 2011, à Nouakchott (Mauritanie), à la 4e École d’été de la Francophonie, organisée par l’OIF, en partenariat avec le gouvernement mauritanien et avec l’appui de la Conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la Francophonie (Confejes), sur le thème : « Jeunesse, migrations internationales et développement dans l’espace francophone ». Selon leur domaine d’expertise respectif, les participants ont assisté à des activités de sensibilisation et suivi des ateliers pratiques sur quatre thèmes : coopération au développement des TIC, création et gestion de micro-entreprise, droits fondamentaux des travailleurs migrants, impact des migrations sur l’environnement. Cet événement s’inscrivait également dans le cadre des initiatives de l’OIF visant à favoriser l’émergence d’un dispositif de réseautage des jeunes francophones.
 
 

Tous les événements et activités de la Francophonie à venir : www.francophonie.org/-agenda

Visiter la médiathèque de la Francophonie : http://mediatheque.francophonie.org

 
  ©  Organisation internationale de la Francophonie – 2011            

Gérer son abonnement