JOURS FÉRIÉS

Le Devoir citait ces jours-ci des extraits d’un mémoire présenté à la Commission Bouchard Taylor à Gatineau par madame Yohanna Loucheur et « un groupe d’une dizaine d’amis de la région, des professionnels, des diplômés universitaires ». On y lit :

On est amené « à repenser les congés statutaires ». Il faut redonner « leur caractère civique aux congés fériés ». On suggère aussi de transformer « Pâques en congé civique à date fixe ».

Voilà trois appellations différentes, soit « congés statutaires », calque de statutory holidays, « congés fériés », mauvaise traduction de holidays et « congé civique », calque de civic holiday pour désigner une seule réalité appelée en français jours fériés;

Il y a de quoi être surpris de constater que des diplômés universitaires écorchent ainsi la langue. Est-ce en vertu d’un accommodement raisonnable? Pauvre langue française!

Le président,

Robert AUCLAIR

ASSOCIATION POUR LE SOUTIEN ET L’USAGE DE LA LANGUE FRANÇAISE
Boîte postale 10450
Québec G1V 4N1
http://www.asulf.ca