RÉFLEXIONS SUR LE PEUPLE QUÉBÉCOIS

FphonieT.jpg (2833 bytes)

Semaine de la langue française
du 17 au 25 mars 2001
ensemble-petit.jpg (4133 bytes)

RéFLEXIONS SUR LE PEUPLE QUéBéCOIS

Petit peuple tout petit
Déchiré entre vous
qu’attendez-vous
d’agir au lieu de subir.

Les gestes d’éclat n’ont de mérite
que si mouvement il y a.
Rassemblés alors
la force engendrée déstabilisera.

Pauvre Robin isolé dans son coin
il y en a pas assez comme vous.
"Mi-chaud" ni froid
trois tours et tu passeras.

Ceux qui prétendent
ceux qui ravalent
vont finir par s’étouffer
avec leur propre salive.

Inconscients et égoïstes
le pouvoir est trop pesant
la charpente s’écroule.

Les témoins voient de loin
et perdent la vue
Leur vision toujours floue.
Ils n’osent croire
qu’en demeure il y a
le spectre de la mort.

Les fougueux ont la force
mais les rêves viennent à bout
de leurs pensées.

ô peuple berné
je te souhaite une meilleure destinée
ouvre ta conscience, tes yeux et
ta bouche
et muscle ton discours.

Meuble ta langue
et exprime par elle
ta fierté
Sois conscient que sans elle
tu seras l’autre à qui tu ne veux
pas ressembler.
Alors là ne l’oublie jamais
et fais honneur à la devise du Québec
"Je me souviens" de mes ancêtres
et tu auras accompli
ce que l’on s’attend de toi.

Signé: Qui bon vous semblera !