REFOULEMENT IDENTITAIRE

REFOULEMENT IDENTITAIRE
Ces petitesses lassent…

Monsieur le Ministre responsable de la Fête nationale du Québec,
ministre@tourisme.gouv.qc.ca

Je trouve désolant que le gouvernement du Québec n’accorde qu’un montant
de 3 315 $ à Impératif français pour les incroyables festivités que cet
organisme réussit à organiser d’année et année à l’occasion de la Fête
nationale des Québécois… et d’autant plus cette année.

Aucune raison ne justifie que ces festivités ne reçoivent autant que
celles qui ont lieu à Gatineau (Hull). Qui, dans votre gouvernement, met
du sable dans l’engrenage d’une machine aussi bien rodée. Il faudra bien
que le chat sorte du sac un jour… ou, inversement, car c’est possible,
qui, chez vous, souffre de myopie ou de comptes à rendre ? C’est à se
désoler d’être indépendantiste quand on constate la magouille auquel
"votre" gouvernement se prête. La fête au parc des Cèdres dans le
secteur Aylmer de la ville de Gatineau se déroule dans le lieu naturel
le plus enchanteur qui soit (inégalé) et offre une qualité de
programmation qui n’a rien à envier à qui que ce soit. Le traitement que
subit cette organisaton depuis plusieurs années est un scandale. Ne vous
demandez pas pourquoi nombre de Québécois et de Québécoises qui
partagent vos objectifs nationaux vous délaissent. Ces petitesses
lassent…

Prenez-moi au mot et rendons-nous ensemble en ces lieux durant les
festivités. Si vous n’avez pas le souffle coupé devant le paysage
grandiose et l’atmosphère électrisante, je ne m’appelle plus Pierre
Bernier, voilà, j’ai signé, et je ne mérite pas d’être partisan d’un
aussi grand idéal que celui de l’indépendance du Québec. Peut-être l’ADQ
serait-elle alors à la mesure du refoulement identitaire auquel vous me
contraindriez.

Pierre Bernier
info@hautes-terres.qc.ca

(Le 17 juin 2002)