Articles – Impératif français https://www.imperatif-francais.org Organisme culturel de recherche et de communication voué à la promotion de la langue française, de la culture d'expression française et de la francophonie. Sun, 20 Jan 2019 17:26:41 +0000 fr-FR hourly 1 https://www.imperatif-francais.org/wp-content/uploads/2016/01/cropped-Logo-F-Impératif-français-transparent-32x32.png Articles – Impératif français https://www.imperatif-francais.org 32 32 59564503 OYEZ ! OYEZ ! VIVE LE ROI ! VIVE LA REINE ! https://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2019/oyez-oyez-vive-le-roi-vive-la-reine-4/ https://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2019/oyez-oyez-vive-le-roi-vive-la-reine-4/#comments Mon, 14 Jan 2019 00:43:43 +0000 http://www.imperatif-francais.org/?p=20836 Gentilles gens du royaume,

Cette année, près de 300 courtisans de tous les coins du royaume avaient rendez-vous à la cour royale pour participer à la première grande festivité de l’année, le Bal de la nouvelle année, la traditionnelle fête des Rois, au cours duquel ont été couronnés le Roi et la Reine qui régneront sur le royaume pendant toute l’année 2019.

Plus de dix princesses et princes, tous d’ascendance royale, aspiraient à la couronne royale.

Le mouvement Impératif français, organisateur de ces grandes festivités, est fier d’annoncer que la Reine et le Roi, pour l’an 2019, qui feront la promotion de la langue française et de la francophonie pour toute la durée de leur règne et plus sont :

Sa Majesté la Reine Milaine 1re
(Milaine Saumur*)

Sa Majesté le Roi Richard 1er
(Richard Bastien**)

Il s’agit de **Richard Bastien et de *Milaine Saumur

]]>
https://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2019/oyez-oyez-vive-le-roi-vive-la-reine-4/feed/ 1 20836
La télévision à deux vitesses https://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2019/la-television-a-deux-vitesses/ https://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2019/la-television-a-deux-vitesses/#comments Sun, 13 Jan 2019 13:00:33 +0000 http://www.imperatif-francais.org/?p=20833 Lettre ouverte – Qui songerait de nos jours à se priver du téléphone, d’Internet ou de la télévision? Poser la question, c’est y répondre. Ce sont devenus des services essentiels.  Et la facture peut gonfler rapidement selon les forfaits qui sont offerts, ou plutôt proposés. Le verbe offrir ne convient pas parce qu’il est parfois associé à la gratuité. Les fournisseurs qui nous vendent ces services ne roulent pas sur l’or pour rien. Même qu’ils démontrent une certaine propension à nous rouler tout court. Mais là n’est pas l’objet de mon propos.

Il y a quelque temps, j’ai décidé de réduire la mensualité de mon forfait télé. Tant qu’à couper, autant le faire avec une dose d’austérité : ne garder que les chaînes de base. Après tout, rien ne sert d’être abonné à une soixantaine de chaînes lorsque vous visionnez toujours les mêmes. Peut-être trois ou quatre, sauf de rares exceptions.

Cela implique évidemment d’envoyer aux oubliettes des chaînes exclues du forfait de base, notamment RDI, la chaîne publique d’information continue de langue française de Radio-Canada. Pourquoi préciser que RDI diffuse en français? Vous allez comprendre…

En analysant mon nouveau forfait famélique, je fais une découverte plutôt surprenante. Je suis toujours abonné à CBC news Network < le réseau d’information continue du Canada >. Il s’agit évidemment du pendant anglophone de RDI. Difficile à croire, mais c’est la réalité. Au Québec, cette chaîne est gratos dans les forfaits de base des grands câblodistributeurs. Mais RDI, la chaîne en français, c’est un extra. Vous devez payer pour l’obtenir. Cherchez l’erreur!

J’ai contacté mon fournisseur de services afin de connaître le pourquoi de la chose. Le préposé du service à la clientèle que j’ai joint par téléphone m’a avoué que c’était la première fois qu’on lui posait cette question. Il a dû me mettre en attente pour aller aux nouvelles. Cinq minutes plus tard, il est revenu pour me dire que ce n’était pas son employeur qui décidait du contenu sur le câble. Alors qui décide du contenu? Le département n’a pas la réponse, m’a-t-il indiqué.

Est-ce que la même absurdité prévaut chez les autres câblodistributeurs? Après vérification dans le site Web du principal concurrent de mon fournisseur, je constate que oui! Pour en savoir plus, je clavarde avec un préposé du service à la clientèle. Voici la conclusion de l’échange :

  • Moi : Ma question…Pourquoi CBC en anglais dans le forfait de base et pas RDI, la chaîne équivalente en français?
  • Le préposé : C’est le contenu du forfait. Nous ne pouvons rien modifier.

 

C’est un peu déroutant. Au Québec, l’abonnement au réseau d’information continue de CBC est inclus dans les forfaits de base, donc gratuit. Mais pour être abonné au réseau d’information continue de Radio-Canada, il faut payer.

Télévision à deux vitesses? À vous de tirer votre propre conclusion…

Adresses utiles :


Pablo Rodriguez
Ministre du Patrimoine canadien
Pablo.Rodriguez@parl.gc.ca


Nathalie Roy
Ministre de la Culture et des Communications
Ministre responsable de la Langue française
ministre@mcc.gouv.qc.ca

Source :

Pierre Laberge
Québec

]]>
https://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2019/la-television-a-deux-vitesses/feed/ 1 20833
L’OQLF est anglicisant – Lettre à Mme Nathalie Roy https://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2019/loqlf-est-anglicisant-lettre-a-mme-nathalie-roy/ https://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2019/loqlf-est-anglicisant-lettre-a-mme-nathalie-roy/#comments Wed, 09 Jan 2019 06:00:36 +0000 http://www.imperatif-francais.org/?p=20808 Je lis sur le site du gouvernement du Québec que vous êtes « ministre responsable de la Langue française » alors que vos prédécesseurs étaient ministres responsables de l’application de la Charte de la langue française. Ce changement d’appellation témoigne de l’importance de votre fonction et du rôle que vous êtes appelée à jouer dans la consolidation du statut et de la qualité de la langue française au Québec.


Mme Nathalie Roy
Ministre responsable de la Langue française
Québec (Québec)

Madame la Ministre,

Vous avez eu l’audace d’affirmer, le 18 décembre, qu’il y a « un sérieux problème » dans la langue d’affichage à Montréal. Votre souci évident du statut et de la qualité de la langue française m’incite à porter à votre attention les faits suivants dans l’intention de vous aider à atteindre votre objectif de faire respecter et de faire appliquer la Charte de la langue française.

  1. L’Office québécois de la langue française a rendu public l’automne dernier sonPlan stratégique 2018-2023. Ce document, préfacé par l’ancienne ministre libérale, correspond-il vraiment aux objectifs en matière de promotion du français, de francisation des petites entreprises et de francisation des immigrants que votre parti a proposés aux Québécois pendant la dernière campagne électorale ?
  2. L’OQLF devait publier en 2018 le bilan que l’article 160 de la Charte de la langue française lui impose de faire « au moins tous les cinq ans ». Il n’a publié aucun bilan complet depuis 2008. Je vous prie de demander à l’OQLF de mettre à jour tous les tableaux du bilan de 2008 pour que les citoyens puissent se faire une idée de l’évolution de la situation linguistique.
  3. La place du français dans l’affichage à Montréal vous inquiète à juste titre. L’OQLF a publié le 29 mars 2018 une étude sur l’affichage à Montréal. On y affirmait que, de 2010 à 2017, il y avait eu une hausse dans la conformité à la réglementation. Cette hausse n’est pas étonnante quand on sait que la règlementation a été assouplie en 2016.Le Devoira bien débusqué l’astuce quand il a titré dans son édition du 30 mars : « De nouvelles règles embellissent le portrait de l’affichage en français. » L’étude publiée en 2018 se concentre sur la conformité des commerces au nouveau règlement édulcoré mais fournit très peu de données sur la concurrence des langues dans l’affichage et encore moins sur l’évolution de cette concurrence.

    Il m’a néanmoins été possible d’établir à partir de ces données parcellaires que, de 1997 à 2017, les commerces ayant pignon sur rue affichant uniquement en français sont passés de 52 % à 22,8 %, soit une baisse de 29,2 points.

    Les données partielles dont nous disposons à l’heure actuelle permettent de croire qu’il y a eu un recul significatif de la présence du français dans l’affichage commercial sur l’île de Montréal depuis vingt ans.

    Pendant cette période, l’Office a effectué quatre enquêtes sur le sujet. Il a reçu le mandat de suivre l’évolution de la situation linguistique. Il dispose des données nécessaires pour informer la population de l’évolution de la concurrence des langues dans l’affichage commercial à Montréal de 1997 à 2017. Il ne l’a pas fait dans son rapport de 2018. Il se doit de le faire le plus tôt possible.

  4. Le bilan de 2008 comportait un chapitre sur la maîtrise du français. On y trouvait des données sur le taux de réussite en qualité de la langue aux épreuves de français de 5esecondaire et à l’épreuve uniforme de français du collégial. Le ministère de l’Éducation ne met pas en ligne les résultats détaillés aux épreuves du secondaire : il importe donc que l’OQLF mette à jour les données de son bilan de 2008. Pour le collégial, nous savons que le taux de réussite au critère de la qualité de la langue est passé de 90 % en 1998-1999 à 84,8 % en 2015-2016. Les analyses que j’ai faites des données du Ministère montrent aussi que les résultats en orthographe sont en baisse depuis 1997-1998 et en syntaxe depuis 2002-2003. Le Ministère n’a pas publié les résultats de 2016-2017 et de 2017-2018. Pourriez-vous demander à votre collègue de l’Éducation de les mettre en ligne en attendant qu’ils soient intégrés au bilan de l’OQLF ?
  5. L’OQLF a publié, en 2017, une nouvellePolitique de l’emprunt linguistique, « sans réelle consultation du milieu » comme l’ont écrit les auteurs de dictionnaires Marie-Éva de Villers et Jean-Claude Corbeil. Ces derniers ajoutent : « La politique de l’emprunt linguistique adoptée par l’OQLF en 2017 constitue un recul évident, un retour à la case départ des années 60. Si l’on avait appliqué les critères d’acceptabilité retenus dans la nouvelle politique de l’emprunt linguistique, jamais nous n’aurions été en mesure d’entreprendre et de réaliser les chantiers linguistiques menés par l’Office de la langue française » (Le Soleil, 23 septembre 2017). J’espère que vous n’hésiterez pas à rappeler à l’OQLF que son rôle n’est pas de décrire les usages populaires québécois mais de proposer l’usage d’un français correct dans l’Administration, l’affichage, le commerce, la publicité, l’enseignement, etc.
  6. Je vous suggère, Madame la Ministre, de jeter un coup d’œil sur les priorités organisationnelles de l’OQLF. Le nombre d’inspecteurs y est passé de huit, en 2013‑2014, à quatre en 2014‑2015. On me dit que ce nombre serait toujours de quatre. Parallèlement, j’ai appris que deux terminologues ont été chargés de préparer, pendant au moins deux ans, des dossiers de « désofficialisation » de termes publiés à la Gazette officielle ces quarante dernières années : ce travail de Pénélope est-il vraiment nécessaire ? L’OQLF ne pourrait-il pas mieux gérer ses ressources humaines ? Plusieurs termes qui étaient déconseillés dans les avis publiés à la Gazette officielle sont dorénavant considérés par l’OQLF comme acceptables en contexte familier. Est-ce le rôle de l’OQLF de régenter la langue familière ? Ne devrait-il pas plutôt s’occuper des usages institutionnels de la langue ?

Jacques Maurais
(ancien coordonnateur de la recherche et de l’évaluation à l’OQLF)

]]>
https://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2019/loqlf-est-anglicisant-lettre-a-mme-nathalie-roy/feed/ 1 20808
Flottons fièrement! https://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2019/flottons-fierement/ https://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2019/flottons-fierement/#respond Wed, 09 Jan 2019 00:33:44 +0000 http://www.imperatif-francais.org/?p=20821

Cette Journée est importante puisqu’à elle seule la vue du fleurdelisé révèle l’existence d’une grande nation différente qui ajoute à la démocratie culturelle mondiale… Les trois publicités de cette campagne « d’intérêt public » ont été réalisées grâce à la participation exceptionnelle de la comédienne Sophie Stanké et du slameur Ivy que nous remercions et de la création d’une nouvelle publicité de style animée ci-jointe.

Cette campagne publicitaire ayant pour thème « C’est une chance d’être Québécois ! » célèbre la Journée du drapeau (le 21 janvier) et a pour objectif de rappeler aux Québécois et Québécoises qu’ils font partie d’une grande nation… Avec votre participation, nous souhaitons par cette campagne publicitaire, voir s’épanouir le sentiment de fierté de créer et de développer une société, une vision, une culture, la nôtre de langue française, riches et différentes en Amérique et dans le monde.

C’est une chance d’être Québécois ! C’est :

  • faire partie d’une nation différente en Amérique;
  • être un modèle pour la francophonie dans tout le monde;
  • partager une belle langue avec plus de 70 pays et gouvernements et ainsi faire partie du grand ensemble de la francophonie;
  • être qualifié partout dans le monde, de peuple chaleureux, optimiste, sportif, fêtard et ouvert d’esprit;
  • évoluer différemment grâce à l’héritage autochtone;
  • faire partie d’un peuple de créateurs, de patenteux, d’entrepreneurs;
  • voir s’épanouir notre savoir-faire, notre cinéma, notre littérature à l’international;
  • offrir à notre jeunesse un enseignement de qualité et reconnu à l’international;
  • jouir de l’immensité du territoire, des paysages à couper le souffle, de la richesse et la diversité des écosystèmes;
  • profiter d’une économie parmi les plus riches et prospères dans le monde;
  • bénéficier de conditions météorologiques qui offrent des perspectives d’activités variées.

 

Comme le dit si bien le poète Raôul Duguay « que les molécules vous flottent de plaisir » d’être Québécois et Québécoises!

 


 

]]>
https://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2019/flottons-fierement/feed/ 0 20821
Oui, Mme la ministre Roy, il faut beaucoup, beaucoup plus! https://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/oui-mme-la-ministre-roy-il-faut-beaucoup-beaucoup-plus/ https://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/oui-mme-la-ministre-roy-il-faut-beaucoup-beaucoup-plus/#comments Mon, 31 Dec 2018 13:00:40 +0000 http://www.imperatif-francais.org/?p=20802 Impératif français offre son appui à la ministre de la culture Madame Nathalie Roy quant à son intention de faire respecter et de faire appliquer la Charte de la langue française, ou ce qui en reste, pour endiguer la défrancisation de l’affichage à Montréal et, nous l’espérons, aussi ailleurs au Québec. Mais il faut plus! Beaucoup plus!

Au premier chef, le français langue de travail donne plutôt l’impression d’être une langue seconde! À peine 21,2 % des Montréalais travaillent uniquement en français. Au Québec, un travailleur sur huit est unilingue anglais, et de nombreux commerces de Montréal et de l’Outaouais, malgré la loi, persistent à imposer l’anglais en n’apprenant pas eux-mêmes le français ou en embauchant du personnel incapable de parler français, ou si peu.

Dès l’énoncé de ce premier problème tout citoyen peut s’apercevoir que des changements profonds et pressants s’imposent dans la vision organisationnelle et la culture de cadres anglicisantes de l’OQLF. Pour bonifier sans plus attendre la Charte, il faut d’abord réinstaurer l’autonomie de cet organisme, notamment en révisant le mécanisme de nomination à sa présidence et en revalorisant l’outil citoyen de francisation, le recours aux plaintes. C’est ce dernier qui permet l’expression des revendications des citoyens. Il importe d’y faire disparaître sans attendre les insignifiances libérales du genre « lorsque la plainte relève de ‘ l’intérêt collectif et général ’, le plaignant n’est pas informé des actions posées par l’Office ».

La démarche globale de francisation exige que le nouveau gouvernement intervienne activement pour accroître la création et diffusion culturelle en français. Voir et écouter les programmations de nos médias télévisuels et radiophoniques suffit à convaincre tout observateur objectif de l’avancement de l’anglicisation quand ce n’est pas l’américanisation des ondes. Certaines sociétés et boîtes de communication en sont rendues à produire et diffuser leurs messages publicitaires dans un environnement musical USA, montrant ainsi leur désintérêt pour nos artistes et notre culture. C’est blessant! Pourtant le Québec culturel regorge de talents. Nous invitons Mme Roy, qui est également ministre de la Culture et des Communications, à agir sur la colonisation des cerveaux et des préférences culturelles.

Devons-nous encore rappeler que nos établissements d’enseignement postsecondaire participent eux-mêmes allègrement à l’anglicisation de la relève en imposant aux étudiants de plus en plus de parcours académiques en anglais ? Nos établissements postsecondaires de « langue française » le sont de moins en moins. Ils ont pourtant toujours pour mission essentielle de former des diplômés qui, demain, au sein des entreprises privées ou ailleurs, auront à faire du français – et non de l’anglais – la langue normale et habituelle de travail.

Et puisque le français, en plus d’être langue nationale est la langue de travail et la langue commune d’usage public au Québec, nous croyons qu’une politique efficace de francisation doit aussi repenser les programmes d’enseignement des écoles, cégeps et universités de langue anglaise. De sorte que tous les élèves et étudiants puissent y acquérir la maîtrise du français, ce qui leur permettra ainsi de leur ouvrir l’avenir, entre autres, de la Francophonie. Et non, faute d’avoir appris le français, de les voir réclamer l’anglicisation des services publics et privés pour accommoder leur unilinguisme ou pire, de quitter le Québec après avoir profité de nos impôts au cours de leur instruction. Le gouvernement pourrait considérer sérieusement d’augmenter l’offre et la fréquentation des programmes d’immersion ou mieux encore, d’encourager les parents anglophones à inscrire leurs enfants dans le réseau scolaire ou de garderies de langue française.

Rappelons un cas délirant d’anglomanie : le gouvernement du Québec va offrir, en 2020 en Outaouais, une région massivement francophone, une formation en médecine qui relèvera de l’université de langue anglaise McGill. Pis encore, celle-ci s’est empressée de délocaliser une partie du programme d’études de ce cursus en médecine obligeant les étudiants des Outaouais à suivre leur année préparatoire… en anglais, à McGill University. De tels exemples scandaleux témoignent d’une aliénation politique totale. Or ils foisonnent au Québec! Rappelons la déclaration de l’OQLF cautionnant l’intention d’Hydro-Québec de facturer en anglais « les clients » qui en font la demande! Ces décisions gouvernementales soulèvent clairement des questions sur le rôle anglicisant de l’État national, et sur le rôle anglicisant de ses créatures publiques et parapubliques de tous les niveaux!

Nous voyons d’un bon œil l’intention du gouvernement de repenser la vision gouvernementale sur l’immigration laquelle représente nettement un enrichissement collectif dans la mesure où son intégration au Québec français est primordiale et réussie. Or nous sommes actuellement en face d’un échec lamentable, comme le confirmait le Rapport annuel 2017 de la Vérificatrice générale.

Nous déplorons actuellement que l’OQLF n’ait toujours pas rempli son mandat, alors que l’article 160 de la Charte de la langue française l’exige pourtant clairement. Nous déplorons tout particulièrement qu’elle n’ait pas produit un bilan quinquennal ayant « trait à l’usage et au statut de la langue française ainsi qu’aux comportements et attitudes des différents groupes linguistiques ». Dans l’hypothèse d’une intervention appropriée, il faut un bilan objectif de la situation!

Oui, Mme Roy, Impératif français est entièrement d’accord avec l’application de la Charte, mais il faut beaucoup, beaucoup plus, car il n’y a pas que l’affichage ou les raisons sociales qui soient en cause. Une politique linguistique « nationale » et surtout « transversale ». s’impose impérativement après 15 ans de dérive libérale.

]]>
https://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/oui-mme-la-ministre-roy-il-faut-beaucoup-beaucoup-plus/feed/ 5 20802
APPEL DE CANDIDATURES https://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/appel-de-candidatures-9/ Sun, 30 Dec 2018 21:05:25 +0000 http://www.imperatif-francais.org/?p=20799

PRIX IMPÉRATIF FRANÇAIS

PRIX D’EXCELLENCE LYSE-DANIELS,
PRIX CITRON ET PRIX COCO 2019

APPEL DE CANDIDATURES

Le public est invité à proposer des candidatures à l’un ou l’autre des prix qu’Impératif français décerne chaque année.

Le prix « Prestige Impératif français » et le prix d’excellence Lyse-Daniels sont remis à des personnes, des entreprises ou des organismes qui se distinguent par leur contribution à la promotion de la langue française et des cultures d’expression française.

Le prix Citron et le prix Coco sont attribués à des organismes ou des entreprises qui ont besoin d’être sensibilisés à la qualité des services offerts en français.

Un jury choisira les lauréats parmi les candidatures reçues d’ici le vendredi 8 février 2019. Veuillez nous faire part des noms, accompagnés des motifs de votre choix, par courriel à Imperatif@imperatif-francais.org, par télécopieur au 819-684-5902, ou en remplissant le formulaire ci-dessous.


Formulaire de candidature

  • Coordonnées de la personne qui soumet la candidature

 

Protection antipourriel


Pour de plus amples renseignements à propos des prix, veuillez consulter la page http://www.imperatif-francais.org/prix/.

Les prix seront remis en mars prochain, à l’occasion du déjeuner-causerie de la Francofête.

Renseignements :
Impératif français, 819-684-8460
imperatif@imperatif-francais.org, ou

Raymond Côté, coordonnateur du jury, au 819-962-5406
raymond.cote@bell.net

 

]]>
20799
Ministre fédéral Marc Garneau https://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/ministre-federal-marc-garneau/ https://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/ministre-federal-marc-garneau/#comments Sun, 23 Dec 2018 13:17:28 +0000 http://www.imperatif-francais.org/?p=20786 Le ministre fédéral Marc Garneau a fait une annonce ce lundi concernant le transport aérien. Voici une capture d’écran du reportage diffusé par Radio-Canada.

Comme vous le verrez, la qualité du français est bien loin d’être une préoccupation à Ottawa.

Sur le lutrin utilisé par M. Garneau, est inscrit le sujet de la conférence de presse, en anglais et en français. Et, vous le verrez, la faute de français crève les yeux!

Capture d’écran

Ne vous gênez pas pour diffuser cette image…

]]>
https://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/ministre-federal-marc-garneau/feed/ 2 20786
LA TRADITIONNELLE FÊTE DES ROIS 2019 https://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/la-traditionnelle-fete-des-rois-2019/ Mon, 10 Dec 2018 20:23:52 +0000 http://www.imperatif-francais.org/?p=20742

LA TRADITIONNELLE FÊTE DES ROIS

UNIQUE AU QUÉBEC!

Samedi 12 janvier 2019 à 20 h
Ouverture des portes à 19 h

Centre Aydelu, 94, rue du Patrimoine, Gatineau, secteur d’Aylmer

Une belle façon de célébrer l’arrivée de la nouvelle année!

LA FÊTE DES ROIS, une tradition qui n’a pas perdu de son charme! Les gens du pays renouent avec l’histoire, le folklore et les traditions d’antan. Le mouvement Impératif français, organisateur de ces festivités, invite les fidèles vassaux et sujets du royaume à venir rendre hommage à Leurs Majestés, le Roi et la Reine, et à marquer avec éclat la fin des fêtes et le début de la nouvelle année.

Les convives lèveront leur verre de petit caribou à la santé de tous en 2019, se régaleront de la galette des Rois, chanteront des chansons du bon vieux temps, danseront des quadrilles et des rigodons avec l’ensemble folklorique LE GRAND PORTAGE et s’en donneront à cœur joie.

Les convives sont priés d’arriver tôt pour s’assurer les meilleures places. On peut se présenter en costume d’antan et venir EN GROUPE OU EN FAMILLE pour célébrer la magie et la féerie de la traditionnelle fête des Rois, cette vieille coutume qui nous vient de la nuit des temps!

Pour le temps des fêtes, un beau cadeau à offrir à ceux et à celles qu’on aime!

Bonne nouvelle ! Les billets seront en vente à la porte À COMPTER DE 19 H!

Arrivez tôt !

Ouverture des portes à 19 h

35 $ adulte
25 $ étudiant* et enfant

*carte d’étudiant avec photo obligatoire

Premiers arrivés, premiers servis. On vient de tous les coins du royaume pour la circonstance.

Les amis, les gîtes et les auberges se feront un plaisir d’héberger ceux et celles qui seront venus de loin pour participer aux grandes festivités royales.

Renseignements : www.imperatif-francais.org, 819 684-8460 ou communication@imperatif-francais.org



Merci à

Ville Gatineau
logo-matv
-104-7fm-outaouais CHGA fm 97.3
CJVD 100,1 Bulletin d'Aylmer Unique FM 94.5
 
   CFOR 99.3FM

Metro Plus Kelly

Sol Épicerie Santé

Gilles Chagnon, conseiller municipal


IGA Aylmer
Tigre Géant
Bistro Bar Le Troquet
Les Rôtisseries St-Hubert
Coco Frutti
Buffet des Continents
Dépanneur Rapido
Banque Nationale
Fix Auto


L’Aubergiste
Louise Boudrias, conseillère municipale
Marché Laflamme
Brasseurs du Temps
Café Mulligan
Le Matinal
Super C Aylmer
Roxy Lama



Encourageons ceux qui nous appuient!

]]>
20742
Prix de la Carpette anglaise https://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/prix-de-la-carpette-anglaise-7/ https://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/prix-de-la-carpette-anglaise-7/#comments Fri, 07 Dec 2018 00:47:15 +0000 http://www.imperatif-francais.org/?p=20722

Emmanuel Macron

L’académie de la Carpette anglaise n’a pas souhaité désigner le président de la République, par souci de ne pas attenter à la fonction. Toutefois, elle s’inquiète de ses interventions réitérées en anglais, en France comme à l’étranger.

Olivier Schrameck

Au second tour de scrutin, l’académie de la Carpette anglaise a désigné Olivier Schrameck, président du CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel), pour avoir refusé d’exercer les pouvoirs qui lui incombent en matière de respect de la langue française dans les chaînes de radio et de télévision. Ce prix lui a été attribué par sept voix contre six à la Fédération du commerce et de la distribution pour la propagation agressive du Black Friday américain.

Doug Ford

Doug Ford

Louise Mushikiwabo

À titre étranger, l’académie de la Carpette anglaise a décerné son prix à Doug Ford, Premier ministre de la province canadienne de l’Ontario, pour avoir annoncé l’abandon du projet de l’université francophone de l’Ontario français à Toronto, province bilingue. Ce prix lui a été attribué par sept voix contre cinq à Louise Mushikiwabo, nommée secrétaire générale de l’OIF (Organisation internationale de la Francophonie), alors qu’elle n’a cessé de promouvoir l’anglais au détriment du français au Rwanda.

Source :
Marc Favre d’Échallens, secrétaire de l’académie de la Carpette anglaise.
Courriel : parlerfranc@aol.com
Académie de la Carpette anglaise, Le Droit de comprendre, 222 avenue de Versailles

]]>
https://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/prix-de-la-carpette-anglaise-7/feed/ 3 20722
Campagne de Noël sous le signe de la solidarité! https://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/campagne-de-noel-sous-le-signe-de-la-solidarite/ Fri, 07 Dec 2018 00:31:05 +0000 http://www.imperatif-francais.org/?p=20718 C’est dans un climat de francophobie au Canada et au Québec :

  • où, en Ontario, le gouvernement conservateur de Doug Ford ferme la première université de langue française… avant même qu’elle accueille ses premiers étudiants;
  • où, toujours en Ontario, ce même gouvernement cherche à réduire les services essentiels en français;
  • où, au Québec, l’Office  québécois de la langue française (OQLF) invite les sociétés publiques et privées à faire comme Hydro-Québec en n’émettant leurs factures qu’en anglais, et uniquement qu’en anglais « aux clients » qui en font la demande;
  • où, au Québec, le gouvernement confie l’ouverture d’une faculté de médecine en Outaouais à une université de langue anglaise, l’Université McGill, qui impose aux étudiants de suivre leur année préparatoire en anglais à Montréal;
  • où, au Nouveau-Brunswick, on vient d’élire un gouvernement conservateur dont le chef Blaine Higgs, unilingue anglais, a déjà été membre du parti antifrançais « Confederation of Regions »;
  • où, au Québec, les universités et cégeps anglophones reçoivent près de 30 % du financement universitaire;
  • où, au Québec, surtout dans les régions de Montréal et de l’Outaouais, de nombreuses entreprises et commerces embauchent du personnel incapable de recevoir, servir et travailler en français;
  • etc.

 

que le mouvement « Impératif français » invite à la solidarité en relançant sa campagne promotionnelle « Mes emplettes de Noël en français! » où toute la population est conviée à encourager les entreprises et les commerces d’ici qui les reçoivent, les servent, les informent et offrent tous leurs produits conçus et présentés tout en français… Bref qui « les aiment » en français! |

Le mouvement « Impératif français » tient à rappeler qu’au Québec les droits d’être reçus, servis, informés et de travailler en français sont des droits « fondamentaux.



 

]]>
20718