Articles – Impératif français http://www.imperatif-francais.org Organisme culturel de recherche et de communication voué à la promotion de la langue française, de la culture d'expression française et de la francophonie. Mon, 15 Oct 2018 13:17:42 +0000 fr-FR hourly 1 http://www.imperatif-francais.org/wp-content/uploads/2016/01/cropped-Logo-F-Impératif-français-transparent-32x32.png Articles – Impératif français http://www.imperatif-francais.org 32 32 59564503 Campagne de financement et de recrutement http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/campagne-de-financement-et-de-recrutement-2/ http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/campagne-de-financement-et-de-recrutement-2/#respond Sat, 13 Oct 2018 13:33:01 +0000 http://www.imperatif-francais.org/?p=20509 « La langue est le fondement même d’un peuple, ce par quoi il se reconnaît et il est reconnu, qui s’enracine dans son être et lui permet d’exprimer son identité. »

Camille Laurin, père de la loi 101

Campagne de financement et de recrutement

Le Monde parle français !

Merci de renouveler votre carte de membre et de faire un don !

Nous avons besoin de vous pour renouveler, diversifier et accroître nos campagnes promotionnelles, manifestations culturelles et interventions publiques. Participons ENSEMBLE à l’essor de la démocratie culturelle, soutenons notre langue et notre culture et luttons contre la pensée et la langue uniques.

 

En devenant membre et donateur, vous vous engagez à :

participer à la promotion de la démocratie culturelle par l’avancement du français et de la francophonie ici et partout ; développer la richesse de la biodiversité linguistique et culturelle planétaire par la francophonie forte ;
faire pression sur les gouvernements pour adopter des politiques linguistiques en faveur du français ; appuyer et diffuser les interventions publiques, mémoires, études, activités culturelles, envois électroniques, bulletin, site Web d’Impératif français ;
participer aux activités de rassemblement et rejoindre une communauté francophone composée de membres provenant des quatre coins de la planète ; appuyer et diffuser les interventions publiques, mémoires, études, activités culturelles, envois électroniques, bulletins, site Web d’Impératif français ;
faire prospérer nos droits linguistiques.
Note : Un reçu officiel sera remis pour chaque don.

Pour les membres actuels, veuillez prendre note que votre carte de membre arrive à échéance le 30 septembre 2018.

]]>
http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/campagne-de-financement-et-de-recrutement-2/feed/ 0 20509
Brent Tyler et les angryphones http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/brent-tyler-et-les-angryphones/ http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/brent-tyler-et-les-angryphones/#respond Sat, 13 Oct 2018 12:33:58 +0000 http://www.imperatif-francais.org/?p=20507

Brent Tyler

Impératif français se dit révolté de constater la colère de l’avocat Brent Tyler et la rage d’un petit nombre de commerçants anglophones contre la langue française. Celle-ci est pourtant la langue officielle du Québec depuis 1974. Elle est aussi la langue commune d’usage public et la langue de travail. M. Tyler cache, derrière la Loi fédérale sur les langues officielles et la Charte des droits et libertés, un combat d’arrière-garde révoltant contre le projet emballant de développer en Amérique du Nord un État unique qui se distingue par ses valeurs et son identité différentes. Cet énième épisode de l’irrédentisme anglo-québécois, appuyé par la volonté suprémaciste fédérale, dégage une forte odeur de mesquinerie, de francophobie et de mauvaise foi!

Ces quelques « angryphones » présentent, hélas!, une bien mauvaise image de la « communauté anglophone », alors que beaucoup d’anglophones participent, au contraire, avec enthousiasme à ce projet de société de vivre et de travailler dans un état québécois qui se distingue, entre autres, par sa langue, sa culture, sa vision, ses différences… Ils sont effectivement nombreux à choisir la distinction québécoise et à refuser de se laisser écraser par le rouleau-compresseur étatsunien. Un mouvement encore plus sensible depuis que Trump est au pouvoir!

Brent Tyler évoque la liberté d’expression pour attaquer la Charte de la langue française. Impératif français lui rappelle qu’au contraire, la liberté d’expression est l’affaire des citoyens, et tout porte à croire que celle-ci se porte fort bien, puisque le recensement fédéral de 2016 montre que 95 % des citoyens et citoyennes se disent capables de soutenir une conversation en français. Quant à la « minorité anglo-québécoise », elle est de 8 %, mais à proprement parler, la proportion de ses membres qui ne provient pas de l’immigration internationale ou interprovinciale, de l’assimilation ou de l’intégration est inférieure à 1,5%. Et pourtant, la communauté des locuteurs anglophones en public atteint presque les 13%.

On voit mal comment le Québec peut réellement brimer ses citoyens de langue anglaise!

Quant à l’intention de M. Tyler de s’adresser au Haut-Commissariat des Nations-Unies aux droits de l’homme en lien avec cette affaire, ellen’étonnera personne. Nous n’en sommes pas à une occasion près de voir certains anglophones tenter de ternir internationalement la vision et le projet québécois, lesquels jouissent pourtant d’un large appui.

Sur le même sujet : Offensive pour nous écraser avec l’aide de Brent Tyler! Attaque contre l’identité québécoise, sa langue, son histoire, son avenir…

]]>
http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/brent-tyler-et-les-angryphones/feed/ 0 20507
Sommet mondial de la Francophonie http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/sommet-mondial-de-la-francophonie/ http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/sommet-mondial-de-la-francophonie/#comments Wed, 10 Oct 2018 14:00:59 +0000 http://www.imperatif-francais.org/?p=20501 Francophones de tous pays, en signant cette pétition vous signifierez au Président de la République française son obligation morale de prêcher d’exemple en faisant obstacle à l’éradication de notre matrice identitaire.

Cette pétition est initiée au jour où s’ouvre en Arménie le Sommet mondial de la Francophonie.

Texte développant les motifs de la pétition initiée par le collectif LANGUE FRANÇAISE :

La France première de cordée dans l’assaut au dérèglement climatique. La France organisatrice des J.O. de 2024. Merveilleuses vitrines de nos valeurs et de nos savoir-faire ! Or la Cop 21, capitale Paris, arbore pour devise « Make our planet great », et les J.O « Made for sharing ». Cette double incongruité reflète trop exactement le mépris dans lequel la France tient sa matrice identitaire, sa langue.

Pour signer la pétition et pour poursuivre la lecture de la mise en situation, cliquer ICI

Merci de largement diffuser!

]]>
http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/sommet-mondial-de-la-francophonie/feed/ 2 20501
Les « Greetings » de la CAQ! http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/les-greetings-de-la-caq/ http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/les-greetings-de-la-caq/#respond Wed, 10 Oct 2018 13:54:01 +0000 http://www.imperatif-francais.org/?p=20495 Voir ci-joint – Le français n’est-il pas la langue commune d’usage public que tout le monde doit connaître au Québec, sinon l’apprendre!

Les résultats du recensement fédéral de 2016 nous apprennent que près de 95 % des Québécois et Québécoises répondent par l’affirmative à la question suivante  :

« Cette personne connaît-elle assez bien le français (…) pour soutenir une conversation? »

Les quelque 5 % restants sont pour la plupart des enfants qui n’ont pas eu encore cette chance et quant aux quelque autres, des cours de français il s’en donne !

Courriel de la CAQ

De : Réception Coalition Avenir Québec <info@coalitionavenirquebec.org>
Objet : Nous confirmons la réception de votre message  (…)

Bonjour,
Nous accusons réception de votre courriel. Soyez assuré que nous traiterons votre demande dans les plus brefs délais.
Merci de votre appui!

L’équipe de la Coalition Avenir Québec

Greetings,
We acknowledge receipt of your e-mail. It will be processed as soon as possible.
Thank you for your support!

The Coalition Avenir Québec Team

]]>
http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/les-greetings-de-la-caq/feed/ 0 20495
Aberration révoltante! On veut du sang anglophone!!! http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/aberration-revoltante-on-veut-du-sang-anglophone/ http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/aberration-revoltante-on-veut-du-sang-anglophone/#comments Wed, 03 Oct 2018 19:30:00 +0000 http://www.imperatif-francais.org/?p=20489 Le délire anglomane de l’Université de Montréal, du Centre intégré universitaire de santé de l’Est-de-l’Île-de-Montréal et du gouvernement du Québec

Nous vous invitons à écrire et à téléphoner nombreux aux coordonnées indiquées sur l’offre ci-jointe pour en dénoncer les exigences aliénantes et suprémacistes réclamant la « compétence! » suivante : « English (read, spoken and written) or anglophone ».  Il faut du sang « anglophone », sinon!

Les personnes responsables de cette vision démente doivent faire l’objet de mesures disciplinaires sérieuses, mais surtout les cadres supérieurs des établissements en cause et du gouvernement du Québec qui multiplient et autorisent ces pratiques aux odeurs racistes!

http://www.copl.ulaval.ca/fileadmin/copl/documents/images/Membres/Nanoeye.pdf

]]>
http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/aberration-revoltante-on-veut-du-sang-anglophone/feed/ 2 20489
Contre l’imposture du tout-anglais dans nos écoles ! http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/contre-limposture-du-tout-anglais-dans-nos-ecoles/ Sat, 29 Sep 2018 21:05:00 +0000 http://www.imperatif-francais.org/?p=20479 Madame, Monsieur le Député,

Le 12 septembre 2018, Chantal Manes (inspectrice générale de langues vivantes, professeur d’anglais) et Alex Taylor (Britannique naturalilsé Français depuis 2017, animateur de radio et professeur d’anglais), deux professeurs d’anglais donc, remettaient à M. Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation nationale, leurs propositions pour une meilleure maîtrise des langues vivantes étrangères à l’école.

Comme on pouvait s’y attendre, c’est l’anglais qui a remporté la mise, nos deux anglicistes ayant proposé au ministre de mettre l’anglais obligatoire partout dans nos écoles, et cela le plus tôt possible, c’est-à-dire dès la maternelle. Ils ont même proposé que des cours puissent être donnés directement en anglais, tels que des cours d’histoire, de géographie, de mathématiques, etc.

Mais comment en est-on arrivé là ? Comment peut-on demander à deux professeurs d’anglais (dont un est d’origine britannique) quelle serait pour la France la meilleure politique à mener dans ses écoles pour l’enseignement des langues étrangères vivantes ?

Deux professeurs d’anglais pour conseiller le miniistre de l’Éducation nationale, M. Blanquer, sur la politique à mener dans nos écoles en matière d’enseignement des langues vivantes étrangères !

Sur le même principe, aurait-il été normal que le ministre de l’Agriculture demandât à Monsanto, quelle serait pour la France, la meilleure politique à mener en matière de soins à donner aux végétaux ? C’est évident, il y aurait eu là un conflit d’intérêts. Mais, force est de constater que lorsque le ministre de l’Éducation nationale demande des conseils à deux anglophiles patentés (deux professeurs d’anglais dont l’un est britannique) pour savoir quelle politique mettre en œuvre pour une meilleure maîtrise des langues vivantes étrangères à l’école, personne n’a eu rien à redire, personne n’a dénoncé cette imposture.

Dans cette affaire, l’alternative est la suivante : soit M. Blanquer nous prend pour des imbéciles ; soit c’est un candide qui s’est fait manipuler. Mais il est probable tout simplement qu’il suit les consignes d’anglicisation d’Emmanuel Macron, l’anglomane, lui-même étroitement lié, comme l’on sait, à l’oligarchie américano-euro-mondialiste qui veut angliciser le monde pour pouvoir mieux le dominer, l’asservir…

Lire la suite sur : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/blanquer-pas-si-blanc-que-ca-face-207852

Merci, Madame, Monsieur le Député, de bien vouloir agir pour que cesse l’imposture de la mise en place de l’anglais partout dans nos écoles, merci de veiller, ce faisant, à ce que nos enfants y apprennent l’ouverture au monde dans sa diversité culturelle et linguistique et non l’enfermement dans l’idéologie de l’anglais-roi.

Dans l’attente, recevez, Madame, Monsieur le Député, l’expression de ma haute considération.

Régis Ravat, Président de l’Afrav

https://www.francophonie-avenir.com/fr/accueil/bienvenue

Association FRancophonie AVenir - Fraterniphonie Association Francophonie Avenir

]]>
20479
Votre vote du 1er octobre : une démocratie avertie! Merci de largement diffuser! http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/votre-vote-du-1er-octobre-une-democratie-avertie-merci-de-largement-diffuser/ Thu, 27 Sep 2018 13:49:16 +0000 http://www.imperatif-francais.org/?p=20472

L’anglais domine! Remarquez le mot « Seal » sur la boîte de scrutin et avec la photo.

Quelques éléments de réflexion! Tout ce qui suit dure depuis longtemps et pire, se perpétue. À vous de choisir!

Que faut-il penser…

  • des études de l’Office québécois de la langue française (OQLF) qui révèlent que seulement 21,2 % des Montréalais travaillent uniquement en français, soit moins d’un travailleur sur quatre, bien qu’au Québec, la loi stipule clairement que le français est la langue de travail?
  • du recul du français comme langue de travail et du fait que plus d’un travailleur sur huit au Québec est unilingue anglais!
  • du fait que l’on cherche à justifier le recul du français en vantant la valeur du bilinguisme? La croissance du bilinguisme, ça veut dire l’anglicisation des milieux de travail, de l’accueil, du service…
  • des nombreux commerces de Montréal et de l’Outaouais qui, malgré la loi, imposent l’anglais en embauchant du personnel incapable de parler français, ou si peu? Aucune excuse, car des cours de français, il s’en donne.
  • de la discrimination et de la dominance de l’anglais qui conduisent à la création d’un poste de ministre responsable des Relations avec les citoyens, mais exclusivement « d’expression anglaise », et d’un secrétariat aux « affaires anglophones »?
  • de la mise en place d’une « clause d’impact » qui accorde à la communauté anglophone un droit de regard sur les nouveaux projets de loi et règlements?
  • des pratiques de banalisation et d’infériorisation du français en vigueur au sein de certaines multinationales, dont Adidas qui ne considère le français que comme un simple « accommodement »?
  • du gouvernement du Québec qui permet aux multinationales et aux autres entreprises à utiliser un nom anglais de marque de commerce à la seule condition qu’un petit slogan en français figure sur la façade de leur édifice?
  • de la nouvelle vision « présence suffisante » plutôt que « nettement prédominante » ou «uniquement en français » (comme lors de l’adoption de la Charte)?
  • de l’encouragement au non-apprentissage de la langue nationale par la multiplication systémique des « Press nine », « Bonjour/Hi », « Fermé/Closed», « Ouvert/Open », « Poussez/Push » et « Bienvenue/Welcome »?
  • de la déclaration de la vérificatrice générale qui révèle que « la francisation des immigrants au Québec est un échec »? Seulement le tiers des immigrants auxquels est destiné le processus de francisation se sont inscrits aux cours offerts par le ministère de l’Immigration, et de ceux-là, plusieurs abandonnent en cours de route, sans qu’aucun suivi ne soit effectué par le ministère.
  • du lancement en Outaouais du programme de médecine de l’Université McGill où l’enseignement par vidéoconférence pendant les trois premiers semestres ne serait dispensé qu’en anglais et ce, pour desservir une population à près de 90 % francophone?
  • du constat que, d’un recensement fédéral à l’autre, l’importance du Québec, de la francophonie canadienne et de la langue française ne cesse de reculer dramatiquement à tous les niveaux, et que la situation s’aggravera  à l’avenir si rien n’est fait?
  • de la manipulation politicienne canadienne qui affirme que le Canada est un pays francophone, membre de la Francophonie internationale, qui reconnaît le français comme langue officielle alors que le français ne cesse de reculer?
  • du mensonge canadien qui encourage la capitale fédérale du Canada, la Ville d’Ottawa, à rejeter le Québec et la francophonie en ne reconnaissant toujours pas un statut égal et officiel à la langue française et aux francophones?
  • des gouvernements canadien et québécois et de nos administrations municipales qui, malgré les reculs du français, refusent toujours de mettre en place des encadrements et des politiques linguistiques pour l’avenir du français, bref d’adopter un Programme de réparation historique?
  • des résultats des politiques linguistiques, culturelles et migratoires du Canada qui sont dans la trajectoire des recommandations génocidaires du Rapport Durham?
  • des analystes statistiques et des élus fédéraux qui affirment que le bilinguisme progresse au Canada quand, dans la réalité, c’est SURTOUT l’anglicisation des Québécois et des francophones qui progresse?
  • de l’unilinguisme anglais au Canada qui progresse de 2,6 millions de locuteurs tous les dix ans selon Statistique Canada?
  • de la minorité historique québécoise anglophone d’environ 4 % qui reçoit près de 30 % du financement universitaire et accueille dans ses collèges et universités anglophones ou anglicisantes près de 25 % des étudiants québécois?
  • du système scolaire québécois de langue anglaise qui ne réussit pas aux niveaux primaire et secondaire à offrir une formation en français ouvrant aux élèves un avenir au Québec?
  • des milliers de diplômes décernés chaque année à des cégépiens et à des universitaires anglophones ou allophones incapables, ou presque, de parler la langue nationale du Québec, le français, et qui, ensuite, imposent l’anglais au travail et ailleurs, ou s’expatrient à la fin de leurs études qui ont été payées par le Québec?
  • du gouvernement du Canada, pays supposément francophone, qui nomme des juges, ministres, attachés politiques, sous-ministres, hauts fonctionnaires, membres de direction et de conseil d’administration de sociétés d’État ou de missions diplomatiques incapables de parler français?
  • du gouvernement canadien qui pratique la discrimination systémique en exigeant la connaissance de l’anglais à plus de 60 % de ses employés fédéraux qui travaillent au Québec, afin de servir une population de près 5 % incapable de parler français, et qui n’a pas fait le nécessaire pour l’apprendre?
  • du gouvernement du Canada qui verse chaque année en subventions diverses plusieurs millions de dollars à des organismes canadiens établis au Québec qui ont pour mission l’avancement de l’anglicisation du Québec et ce, pour que les établissements médiatiques, collégiaux, universitaires… anglophones disposent de la main-d’œuvre et des clientèles nécessaires?
  • du gouvernement fédéral qui, au Canada comme à l’étranger, impose à ses citoyens, mais aussi aux visiteurs, aux touristes, aux immigrants et aux réfugiés, l’image d’un pays anglophone véhiculée par ses services frontaliers, aéroportuaires et de transport aérien?
  • de l’espace démesuré que prennent les cultures anglo-saxonnes et, conséquemment, du recul de la place et du prestige du français sur les ondes de nos médias radiophoniques et télévisuels de langue française? Et de l’exclusion de notre culture sur les ondes anglophones?
  • des pratiques d’affaires, professionnelles et autres du genre « Press Nine », et de l’accueil et de l’affichage en anglais qui encouragent au Québec le non-apprentissage du français?
  • de ces gens vivant au Québec depuis 2, 5, 10, 30, 50 ans ou depuis leur naissance qui n’ont toujours pas appris à parler français?
  • de ces francophones qui, au lieu de parler français en tout temps et en tout lieu au Québec, préfèrent s’adresser en anglais aux anglophones et aux allophones?
  • du gouvernement du Québec qui, en Outaouais, ne fait rien pour que cesse la fraude fiscale des Ontariens qui « résident » au Québec, mais trafiquent leur identité pour ne pas avoir à payer leurs impôts au Québec?
  • des élus « provinciaux ou municipaux » québécois qui, bien qu’étant des représentants officiels du Québec, font des interventions publiques « bilingues »?
  • de la disparition de la Commission de protection de la langue française (CPLF), remplacée par  l’Office québécois de la langue française (OQLF) qui, depuis sa création, s’est écrasé et a affaibli le mécanisme démocratique citoyen de plaintes lorsque nos droits linguistiques fondamentaux ne sont pas respectés?
  • du fait que huit millions de personnes se laissent imposer l’anglais par 450 000 Québécois.e.s qui disent ne pas parler français? Comment se fait-il qu’elles ne réussissent pas à franciser la diversité culturelle québécoise?
  • etc.

 

Merci de diffuser!

]]>
20472
Le gouvernement refuse de faire le portrait de la situation linguistique du Québec http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/le-gouvernement-refuse-de-faire-le-portrait-de-la-situation-linguistique-du-quebec/ Fri, 21 Sep 2018 16:02:36 +0000 http://www.imperatif-francais.org/?p=20464

Le gouvernement cache le recul du français!

En novembre 2017, la Vérificatrice générale a produit un rapport sur la francisation des immigrants. L’Office québécois de la langue française, qui a le mandat de faire le portrait de la situation linguistique du Québec à tous les cinq ans, n’a, quant à lui, pas produit de bilan depuis 2008. Il a toutefois publié, en mars dernier, son enquête sur l’affichage à Montréal. Il y prétend que la conformité à la réglementation aurait augmenté de 2010 à 2017. La comparaison est fallacieuse puisque les exigences définissant la conformité à la réglementation ont été modifiées entre ces deux dates. En plus, le rapport produit par l’OQLF est avare de détails sur le portrait sociolinguistique de l’affichage, c’est-à-dire sur l’importance relative, la présence et la concurrence des langues dans l’espace visuel montréalais.

Impératif français déplore le fait que l’OQLF n’ait pas rempli son mandat, comme l’exige l’article 160* de la Charte de la langue française, de produire un bilan quinquennal qui aurait pu éclairer, en temps utile, les citoyens du Québec dans la présente campagne électorale.

*Article 160 de la Charte de la langue française : « L’Office surveille l’évolution de la situation linguistique au Québec et en fait rapport au moins tous les cinq ans au ministre, notamment en ce qui a trait à l’usage et au statut de la langue française ainsi qu’aux comportements et attitudes des différents groupes linguistiques. »

]]>
20464
« Native English Speaker »!!! http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/native-english-speaker-2/ http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/native-english-speaker-2/#comments Fri, 21 Sep 2018 15:51:48 +0000 http://www.imperatif-francais.org/?p=20460 Cette entreprise discrimine et exclut tout le Monde sauf les « Native English Speaker »!

Voir l’offre d’emploi ci-dessous.

Mais les pratiques d’exclusion vont encore plus loi, leur site Web est unilingue anglais à https://www.mistplay.com/.

Qu’en est-il de la langue d’accueil, de service, de travail…? Poser la question, c’est y répondre!

Adresse utile :

Mistplay

1435 St Alexander St #140, Montreal, QC H3A 2G4

Pour commentaires en ligne : https://www.facebook.com/mistplayapp/

]]>
http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/native-english-speaker-2/feed/ 1 20460
Les « sans dessins » du Québec imposent des pictogrammes http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/les-sans-dessins-du-quebec-imposent-des-pictogrammes/ Fri, 21 Sep 2018 15:36:11 +0000 http://www.imperatif-francais.org/?p=20455

Philippe Couillard

Une bande de « sans dessins »!!!

Gatineau, le 17 septembre 2018- Le gouvernement du Québec multiplie les attaques contre le français. Après avoir adopté une foule de mesures de défrancisation du Québec, dont :

  • réduire la place du français sur les façades des commerces à un simple slogan,
  • nommer une ministre responsable exclusivement des « Relations avec les citoyens anglophones »,
  • créer un Secrétariat aux « affaires anglophones »,
  • adopter une « clause d’impact » qui consacre le suprémacisme de la communauté anglophone qui jouit ainsi d’un « droit de regard » sur les lois,
  • faciliter aux immigrants allophones le non-apprentissage du français, selon la Vérificatrice générale,
  • angliciser le système scolaire de langue française,
  • encourager l’anglicisation des étudiants des niveaux collégial et universitaire,

 

le gouvernement poursuit ses mesures anti-québécoises contre le français. Pour lui, le Québec est trop québécois, trop français!

Il faut, selon lui, cacher l’identité québécoise et la présence du français dans les espaces publics.

André Fortin

Pour le ministre des Transports, André Fortin, il faut réduire ou mieux faire disparaître le français des panneaux de signalisation routière pour les remplacer par des dessins, des pictogrammes!

Une bande de « sans dessins »!!!

L’effacement du français à https://www.journaldequebec.com/2018/09/14/leffacement-du-francais

Panneaux de signalisation: les pictogrammes préférés au français à https://www.tvanouvelles.ca/2018/09/13/panneaux-de-signalisation-les-pictogrammes-preferes-au-francais

Source ;

Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français
Recherche et communications

]]>
20455