Articles – Impératif français http://www.imperatif-francais.org Organisme culturel de recherche et de communication voué à la promotion de la langue française, de la culture d'expression française et de la francophonie. Wed, 18 Apr 2018 21:41:03 +0000 fr-FR hourly 1 http://www.imperatif-francais.org/wp-content/uploads/2016/01/cropped-Logo-F-Impératif-français-transparent-32x32.png Articles – Impératif français http://www.imperatif-francais.org 32 32 59564503 Le prix Citron et plus. Entre autres, l’échec du système scolaire de langue anglaise http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/le-prix-citron-et-plus-entre-autres-lechec-du-systeme-scolaire-de-langue-anglaise/ http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/le-prix-citron-et-plus-entre-autres-lechec-du-systeme-scolaire-de-langue-anglaise/#respond Wed, 18 Apr 2018 21:41:03 +0000 http://www.imperatif-francais.org/?p=20007

]]>
http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/le-prix-citron-et-plus-entre-autres-lechec-du-systeme-scolaire-de-langue-anglaise/feed/ 0 20007
On nous fait payer à gros coûts l’unilinguisme anglais http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/on-nous-fait-payer-a-gros-couts-lunilinguisme-anglais/ http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/on-nous-fait-payer-a-gros-couts-lunilinguisme-anglais/#comments Wed, 18 Apr 2018 21:28:43 +0000 http://www.imperatif-francais.org/?p=20004 Au fédéral, les politiques de bilinguisme servent à financer l’unilinguisme anglais et ses abus.

Le quotidien ontarien « Ottawa Citizen » le confirme dans un article à la une de son édition du 3 avril, « NRC foots VP’s $90K French bill »

Aux postes exigeant la connaissance du français, le fédéral nomme des unilingues anglophones! L’Ottawa Citizen parle ici d’un cas parmi de très nombreux, celui de Ian Potter, vice-président (en formation linguistique) Génie, du Conseil national de Recherches Canada, nommé à ce poste par le président John McDougall, son ex-collègue à la Alberta R&D Corporation. Le gouvernement fédéral lui aurait versé son plein salaire, entre 168 500 $ et 202 300$, depuis deux ans ou presque, en plus de débourser à ce jour plus de 90 000 $ en cours privés « pour apprendre le français » de surcroît dans la très anglophone province de l’Alberta »!

Plutôt que de recruter des candidats répondant à toutes les exigences du poste, dont une très importante, la connaissance du français, les fédéraux « exploitent » le système pour s’accorder, entre anglophones, des vacances et formations généreusement payées par nos impôts et nos taxes.

Tout cela dégage une odeur déplaisante de favoritisme et de corruption!

Pour en savoir plus, lire l’article en anglais du Ottawa Citizen à : https://www.pressreader.com/canada/ottawa-citizen/20180413/281496456867265

]]>
http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/on-nous-fait-payer-a-gros-couts-lunilinguisme-anglais/feed/ 2 20004
« Auction Electronics New Furniture & More » http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/auction-electronics-new-furniture-more/ http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/auction-electronics-new-furniture-more/#respond Sun, 15 Apr 2018 19:31:06 +0000 http://www.imperatif-francais.org/?p=19996

Personne ne peut prétendre ignorer que le Québec est français!

Encouragé par les gouvernements et l’OQLF, le français recule partout au Québec, mais encore plus dans les grandes régions de Montréal et de l’Outaouais.

En voici un autre cas. Il s’agit ici d’un affichage temporaire illégal et agressant que la municipalité où il se trouve, ici Gatineau, encourage également en ne les retirant pas de son territoire.

Merci aux citoyens qui se substituent au laxisme et à la complicité des Sécurités publiques, des fonctionnaires municipaux, des élus et de l’OQLF et qui dépolluent notre environnement culturel en les retirant.

Des citoyens comme cela, il en faut plus!

]]>
http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/auction-electronics-new-furniture-more/feed/ 0 19996
Campagne « Le Québec, c’est une chance de développer une vision différente, riche… » http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/campagne-le-quebec-cest-une-chance-de-developper-une-vision-differente-riche/ http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/campagne-le-quebec-cest-une-chance-de-developper-une-vision-differente-riche/#respond Wed, 11 Apr 2018 00:40:47 +0000 http://www.imperatif-francais.org/?p=19974 Merci de généreusement diffuser dans tous vos réseaux!

 

 

]]>
http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/campagne-le-quebec-cest-une-chance-de-developper-une-vision-differente-riche/feed/ 0 19974
Campagne « Une langue universelle, une langue belle, facile à apprendre… » http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/campagne-une-langue-universelle-une-langue-belle-facile-a-apprendre/ http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/campagne-une-langue-universelle-une-langue-belle-facile-a-apprendre/#respond Wed, 11 Apr 2018 00:39:46 +0000 http://www.imperatif-francais.org/?p=19976 Merci de généreusement diffuser dans tous vos réseaux!

 

]]>
http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/campagne-une-langue-universelle-une-langue-belle-facile-a-apprendre/feed/ 0 19976
Les Services frontaliers du Canada vous humilient avec l’appui du gouvernement http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/les-services-frontaliers-du-canada-vous-humilient-avec-lappui-du-gouvernement/ http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/les-services-frontaliers-du-canada-vous-humilient-avec-lappui-du-gouvernement/#comments Tue, 10 Apr 2018 16:10:08 +0000 http://www.imperatif-francais.org/?p=19968 Bonjour Mme Saikaley
Commissaire.Commissioner@clo-ocol.gc.ca

À votre demande, nous vous faisons parvenir ci-dessous nos commentaires à votre rapport préliminaire ci-joint.

  1. Dans votre rapport, il est spécifié que l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) confirme qu’il y a au Canada dans sa fonction publique deux niveaux de services : un de niveau universel, « mur à mur » pour les anglophones et un autre, « sur demande » pour les francophones! L’ASFC confirme donc, à sa façon, qu’au Canada, il y a deux langues officielles: l’anglais et le bilingue! Nulle part, il n’est-il fait mention d’agents des services frontaliers unilingues français! De toute façon, à notre avis, dans tous les aéroports internationaux, compagnies aériennes et services frontaliers (et vous pouvez ajouter les ambassades et consulats du Canada à l’étranger), tout le personnel attaché aux services à la clientèle et en position de gestion se doit d’avoir une connaissance fonctionnelle du français, comme cela est exigé, pour l’anglais, des francophones. Pourquoi, les francophones auraient-ils à demander le service en français, alors qu’il est « mur à mur » disponible partout d’un océan à l’autre en anglais! Cette vision canadienne confirme que les droits des francophones se confinent aux « services en français » lorsqu’ils sont disponibles avec tous les inconvénients, frustrations, délais et stress qui en découlent.Mais en plus, il en va aussi de l’imposition et de la multiplication de l’image internationale du Canada comme pays anglophone auprès de tous les immigrants, réfugiés, visiteurs, touristes, etc.!

Dans sa réponse à la plainte, l’ASFC a déclaré que sur les quinze ASF qui étaient en service à l’Aéroport international Macdonald-Cartier d’Ottawa au moment de l’incident dix étaient des anglophones unilingues et cinq étaient bilingues.

  1. De plus, dans votre rapport, vous écrivez ce qui suit.  Une enquête sur place vous révèlerait rapidement que ceci est loin d’être respecté à plusieurs niveaux : affichage commercial, connaissance du français par le personnel et les propriétaires des boutiques et restaurants, etc. Le droit est une chose, la réalité est toute autre !

Il a été établi dans l’enquête que l’Aéroport international Macdonald-Cartier d’Ottawa, où l’ASFC mène des activités, est un aéroport désigné bilingue. Selon la partie IV de la Loi et le Règlement, l’ASFC doit fournir des services de qualité égale dans les deux langues officielles à l’aéroport pendant toutes les heures d’ouverture.

  1. À ce sujet, nous avons entendu et lu des « histoires d’horreur » qui se sont produites au sein des compagnies canadiennes d’aviation, dans les aéroports et dans les services frontaliers.

Par ailleurs, comme les ASF sont en situation d’autorité, les membres du public voyageur peuvent être réticents d’insister pour être servis dans leur langue officielle préférée. L’absence d’une offre active de service bilingue au point de premier contact crée une situation d’inégalité qui perdure, car les membres des groupes de langue officielle en situation minoritaire peuvent être mal à l’aise d’avoir à demander d’être servis dans leur première langue officielle.

  1. Ce qui suit est un encouragement à la récidive des pratiques humiliantes et discriminatoires puisque le personnel n’est pas sans connaître ses responsabilités et les gestionnaires, leurs obligations! Aucune mesure disciplinaire n’aurait été prise selon votre rapport. Oui, « l’ASFP a organisé une discussion »!!! De qui, ici, veut-on rire?

L’ASFC a organisé une discussion sur l’incident du 23 janvier 2017 avec l’ASF visé par la plainte, pour faire en sorte que la situation ne se reproduise plus.

  1. Et dans vos « Conclusions », tout se perd dans une recommandation qui fera que rien ne changera ou si peu puisque ces situations d’abus, d’humiliation et d’exclusion existent depuis fort longtemps et ne cessent de se répéter selon les rapports annuels du Commissariat publiés année après année et à la vue des nombreuses plaintes qui ne sont que la pointe de l’iceberg!

Puisqu’il n’y a pas eu d’offre active et que le service en français n’a pas été fourni alors que c’était la langue officielle choisie par le plaignant, l’ASFC n’a pas respecté ses obligations et la plainte s’avère fondée selon la partie. IV de la Loi.

En raison du nombre de plaintes déposées contre l’ASFC et de la nature répétitive des incidents soulevés dans ce rapport, il a été déterminé que le suivi actuel de la vérification menée auprès de l’institution fédérale en 2015 serait la façon la plus efficace de voir comment l’institution a cherché à remédier à ces problèmes persistants.

Les nombreuses plaintes ne cessent de s’accumuler et d’être commentées dans vos rapports annuels successifs sans que des corrections « structurantes et permanentes » soient apportées pour des raisons évidentes d’absence de leadership politique et de gestion, de silence des syndicats, de vision infériorisante de la place du français comme « seconde » langue officielle au sein de la fonction publique fédérale, de maintien en vigueur d’une loi inopérante et d’un commissariat limité à un seul pouvoir d’influence.

Espérant le tout à votre satisfaction,

Jean-Paul Perreault
Plaignant et
Président du mouvement Impératif français

]]>
http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/les-services-frontaliers-du-canada-vous-humilient-avec-lappui-du-gouvernement/feed/ 2 19968
Entourloupette politicienne : invention d’une « pseudo-minorité » http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/entourloupette-politicienne-invention-dune-pseudo-minorite/ Mon, 09 Apr 2018 12:07:03 +0000 http://www.imperatif-francais.org/?p=19962

Monsieur Gratton
Chroniqueur
Le Droit

Il est agréable de lire votre chronique « Municipality de Shawville » dans laquelle vous dénoncez et ridiculisez « The Municipalty of Shawville » pour son illégalité et son acharnement à écraser et à mépriser le français et les francophones, et ceci depuis plusieurs décennies.

Mais, nous vous avouons que votre préambule dans lequel vous déclarez considérer les anglophones du Québec comme « minorité linguistique » comparable aux Franco-Ontariens  en « agace (aussi plusieurs) par moments ».

Presque tout le monde sait que les Anglo-Québécois ne constituent pas une minorité, comme le sont véritablement les Franco-Ontariens ou les Acadiens, mais bel et bien une majorité, la forte majorité canadienne et nord-américaine de langue anglaise qui vit et s’épanouit  très bien au Québec au point d’angliciser à la vitesse grand V tout le Québec, mais encore plus Montréal  et l’Outaouais.

Comment pouvez-vous considérer les Anglo-Québécois comme « minorité » lorsque l’on sait qu’ils ont trois universités, cinq cégeps, 30 % du financement postsecondaire, de multiples médias de tous genres, des transferts linguistiques qui les avantagent, des villes et quartiers au profil d’apartheid comme celui qui fait l’objet de votre chronique, le méga centre hospitalier universitaire de McGill et lorsque l’on constate qu’il y a tant de jeunes qui sortent du système scolaire de langue anglaise en sachant à peine parler français, que 40 % d’Anglo-Québécois ignorent toujours le français bien que bon nombre vivent au Québec depuis 2, 5, 10, 20, 50 ans ou même depuis leur naissance, et qu’ils reçoivent des subventions annuelles du fédéral pour « protéger » l’anglais au Canada, etc.

Nous ne voyons pas ce qui est minoritaire dans ces réalités! Mais vraiment pas! Votre vision est le résultat d’une entourloupette politicienne; d’ailleurs certains journalistes et auteurs vont jusqu’à parler de l’invention d’une « pseudo-minorité ».

]]>
19962
RAYMOND LEMIEUX S’ÉTEINT http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/raymond-lemieux-seteint/ Sun, 08 Apr 2018 23:37:35 +0000 http://www.imperatif-francais.org/?p=19959

Raymond Lemieux

Montréal, samedi le 7 avril 2018 – Raymond Lemieux, architecte et grand défenseur et protecteur de la langue française au Québec, s’est éteint ce matin à Montréal à l’âge de 84 ans.

M. Lemieux a mené une lutte acharnée à Saint-Léonard (Montréal) pour l’intégration dans le système scolaire francophone des nouveaux arrivants au Québec, à la fin des années 1960 – début 1970.

Il a fondé le « Mouvement pour l’intégration scolaire » (MIS) en 1968, a dirigé des actions directes, l’occupation d’écoles, plusieurs manifestations dans les rues et espaces de Saint-Léonard. Le point culminant de cette bataille scolaire sans précédent fût la grande manifestation passive qui s’est transformée en confrontation lorsque des centaines de policiers municipaux et provinciaux anti-émeute sont intervenus à la suite de la lecture de l’acte d’émeute par M. Le Maire de cette petite municipalité en banlieue nord-est de la métropole.

Cette « crise linguistique de Saint-Léonard » forcera finalement le gouvernement québécois à légiférer sur la protection de la langue française (lois 22, 63, 101…).

S’en est suivies des années de procès judiciaires au criminel, à la suite des accusations portées par le Ministre de la Justice du Québec contre Raymond Lemieux pour sédition et incitation à l’émeute, entre autres.

NB : la nièce de feu Raymond Lemieux, Gabrielle Lemieux, est l’actuelle présidente du Parti Québécois.

VOIR AUSSI (liste non-exhaustive) :

Je vous prie de publier (et diffuser) aussitôt que possible (cet) hommage à M. Lemieux.

Sincèrement,

Pierre Lemieux (frère du défunt)

]]>
19959
France – Un sondage national confirme l’attachement des Français à leur langue officielle et commune, et à la Francophonie, en opposition vigoureuse contre leurs élites dirigeantes qui œuvrent pour son effacement au profit de la langue impériale. http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/france-un-sondage-national-confirme-lattachement-des-francais-a-leur-langue-officielle-et-commune-et-a-la-francophonie-en-opposition-vigoureuse-contre-leurs-elites-dirigeantes-qui/ Sun, 08 Apr 2018 11:22:52 +0000 http://www.imperatif-francais.org/?p=19949 L’action de l’association Avenir de la langue française (ALF) s’appuie en effet sur la volonté des peuples francophones de langue maternelle française de garder leur langue française et d’étendre son aire et son influence, en opposition vigoureuse contre celles de leurs élites dirigeantes qui œuvrent pour son effacement au profit de la langue impériale.

En France, ALF a commandé récemment à l’Institut d’opinion publique BVA un sondage national pour obtenir une mesure actuelle du degré d’attachement des Français à leur langue officielle et commune, et à la Francophonie.

Les résultats de ce sondage national, (ci-dessous) publiés le 27 février 2018, sont entièrement conformes à nos attentes.

Ils seront pour la période à venir, une très précieuse référence, à utiliser sans modération : vox populi, vox dei !


SOCIETE

LES FRANÇAIS ET LA LANGUE FRANÇAISE

UN SONDAGE BVA – RÉPUBLIQUE EXEMPLAIRE ET AVENIR DE LA LANGUE FRANÇAISE

La langue française : une composante majeure de l’identité française pour 9 Français sur 10

Les trois quarts des interviewés (75%) considèrent que la langue française est en premier lieu une composante majeure de l’identité française, devant une langue largement enseignée et parlée dans le monde (16%). Une proportion qui monte même jusqu’à 89% au global (citations en 1er + en 2e).

De multiples menaces semblent pourtant peser sur le français, et notamment la dégradation de son enseignement

74% des Français estiment que la dégradation de l’enseignement du français est aujourd’hui la première menace pesant sur la langue.
Dès lors, rien d’étonnant à ce qu’une même proportion de Français(72%) pensent qu’il est avant tout prioritaire d’améliorer l’enseignement du français dans l’éducation nationale afin que la langue française se porte mieux.

Au global, les répondants sont assez partagés quant à ce qui pourrait menacer le français, puisque 60% estiment que les médias et la publicité font la part belle à l’anglais quand 51% considèrent que les dirigeants politiques ne prennent pas les mesures suffisantes pour éviter les atteintes répétées à notre langue.

Sept personnes sur dix disent être prêtes à agir pour la langue française

70% des personnes interrogées seraient prêtes à agir pour leur langue,
 et plus particulièrement les seniors de 65 ans et plus (78%).

Plus précisément, un Français sur deux (51%) pourrait confier à un organisme accrédité une délégation de pouvoirs lui permettant, en son nom, d’intervenir lors d’abus préjudiciables à leur langue.

Demander aux pays membres de l’OIF de montrer leur appartenance à la communauté francophone : une initiative soutenue par 7 Français sur 10 

Pour plus de deux tiers des Français (69%), mettre en avant des signes extérieurs marquant l’appartenance des 84 États et gouvernements membres de l’OIF à la communauté francophone serait une bonne chose, notamment en arborant le drapeau de la Francophonie.

Un sondage réalisé pour :

Pour en savoir plus sur la position de l’association Avenir de la langue française (ALF), il suffit de cliquer sur l’hyperlien suivant :
Retrouvons-nous une politique nationale du français et de la Francophonie ?

]]>
19949
Dans « The Municipality of Shawville », la vision orangiste poursuit son œuvre. http://www.imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2018/dans-the-municipality-of-shawville-la-vision-orangiste-poursuit-son-oeuvre/ Sat, 07 Apr 2018 11:44:34 +0000 http://www.imperatif-francais.org/?p=19938 Pas étonnant que le Pontiac se dépeuple et s’appauvrisse et que les jeunes anglophones pontissois quittent la région pour les provinces anglophones quand les leaders d’opinion, les médias et les municipalités « reconnues* » multiplient les déclarations et les comportements qui éloignent et isolent, fermant ainsi l’avenir aux jeunes et détruisant tout intérêt pour les gens de l’extérieur de s’y installer.

Dans le site Web de la « Municipality of Shawville » (http://town.shawville.qc.ca/web/fr/), seule la page de bienvenue et les options du menu sont en français. Chaque lien du menu français mène à des pages en anglais!

Dans le Pontiac, ici dans « The Municipality of Shawville », on pratique toujours systématiquement l’hostilité, la francophobie! Le Québec, la francophonie et le français n’existent pas, et cela, de surcroît, quarante ans après l’adoption de la Charte de la langue française!

Pourtant, l’article 23 de la Charte de la langue française est très clair : « Les organismes et les établissements reconnus* en vertu de l’article 29.1 doivent assurer que leurs services au public sont disponibles dans la langue officielle. Ils doivent rédiger dans la langue officielle les avis, communications et imprimés destinés au public. Ils doivent élaborer les mesures nécessaires pour que leurs services au public soient disponibles dans la langue officielle ainsi que des critères et des modalités de vérification de la connaissance de la langue officielle aux fins de l’application du présent article. Ces mesures, critères et modalités sont soumis à l’approbation de l’Office. »

La francophobie y fleurit depuis longtemps. En 1916, le Clergé catholique avec l’appui des gouvernements du Québec et du Canada fait appliquer au Québec, dans la région outaouaise de Pontiac, le programme d’enseignement de l’Ontario régi par le Règlement 17, dont le but était par l’interdiction de l’enseignement en français de faire disparaître la langue française. Il vise l’assimilation totale.

À Shawville, même sur Facebook… le français n’existe toujours pas : https://www.facebook.com/shawvillequebec/?ref=psym_feed

La « Municipalty of Shawville » vous invite à lui faire parvenir vos commentaires à l’adresse suivante extraite de la section « française » de son site Web :

« Please feel free to contact us » :

Municipality of Shawville
350 Main Street,
CP 339,
Shawville, QC J0X 2Y0
Phone : (819) 647-2979
Fax: (819) 647-6895

Email us info@town.shawville.qc.ca

*Les municipalités « reconnues » selon l’article 29.1 doivent utiliser la langue officielle. Elles peuvent aussi, si elles le souhaitent,  ajouter une autre langue.

]]>
19938