Plus qu’une gifle, un acte de très grande violence envers l’Histoire!

Deux poltrons : Couillard et Macron

Le refus du président de la France, qui se rendra néanmoins à Ottawa, d’effectuer une visite officielle à l’Assemblée nationale lors de son passage au Québec a l’occasion du G7, trouve sesprincipales explications dans les profils poltrons de deux personnages politiques :

  • Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, et son gouvernement parce qu’ils ont tout fait pour que le Québec ne soit reconnu que comme une province canadienne comme les autres. Aucune revendication ou négociation pour la reconnaissance du caractère «national» et international de l’État du Québec. Ils ont même adopté une foule de mesures«provinciales» de bilinguisation et d’anglicisation systématique du Québec.
  • Le président de la République française, Emmanuel Macron, qui ne cesse d’écraser le français et la francophonie en multipliant les interventions publiques internationales en anglaisvoulant ainsi, dit-il, «renouveler le logiciel» de la francophonie en s’inspirant de «l’exemple nord-américain» selon lequel «parler l’anglais renforce la francophonie»!

 

 

Par leur anglomanie, ils se comportent, à leur façon, comme des fossoyeurs actifs de l’Histoire, de la francophonie et du français, langue internationale.

La suite :

https://quebec.huffingtonpost.ca/2018/05/30/g7-emmanuel-macron-quebec_a_23447198/

1 commentaire

  1. Ici au Québec c’est le français un point c’est tout .

Les commentaires sont fermés pour cet article.