Montréal – Il est rageant de voir et d’entendre ces politiciens manipulateurs

Pendant ce temps, les Villes de Toronto, Calgary, Vancouver… pratiquent l’unilinguisme!

Il est rageant de voir et d’entendre des politiciens manipulateurs, dont la nouvelle mairesse de Montréal, Valérie Plante, utiliser les moins nantis, les affaiblis, les défavorisés, les aînés de ce monde comme prétexte pour imposer leurs visions partisanes en faveur de pratiques linguistiques sectaires contre la cohésion sociale, pour l’isolement, le non-apprentissage et le rejet ou l’infériorisation du français, comme langue nationale et commune de l’Administration, de la communication et du travail.

Il y a de quoi être furieux, enragés et beaucoup plus!

Valérie Plante

Valérie Plante est d’une grande déception et il est peu probable qu’elle s’améliore. Elle va plutôt de mal en pis ! Elle veut faire de Montréal une ville bilingue dont la langue dominante serait l’anglais : « les Press Nine », les « If you want to speak English », les « the knowledge of English is required to work here », etc.

Pendant ce temps, les Villes de Toronto, Calgary, Vancouver… pratiquent l’unilinguisme!

Pas de doute possible, sous son règne caractérisé par son grand sourire simpliste et vide, le français reculera et c’est déjà commencé. Il nous faut tous ensemble trouver des façons de stopper ces politiciens. Il faut envahir les médias sociaux, les sites Web, les lignes et les lettres ouvertes. Il faut les faire connaître, les haranguer en commission, en comité…

La suite à lire : Valérie Plante va « accommoder » davantage les aînés anglophones –  « Les gens devraient être capables de s’exprimer dans la langue avec laquelle ils sont à l’aise », a-t-elle déclaré.

Plusieurs de ces aîné.e.s vivent au Québec depuis 2,5, 10, 20, 30, 40, 50, 60 ans et plus et n’ont toujours pas appris le français et Valérie Plante leur donne raison. Pire, elle les félicite et se sert d’eux pour angliciser entièrement la Ville!

Vous pouvez envoyer vos commentaires à http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=5798,139375630&_dad=portal&_schema=PORTAL

3 commentaires

  1. Montreal ca fait dur! C est deja rendu impossible de se faire servir en francais dans certains endroits. C’est pas les ainees anglais le probleme par contre. Il faut pas melanger les choses car beaucoup de jeunes ne parlent pas francais et continuent de pas l’apprendre. Les immigrants on le choix entre le francais (tres dur a apprendre) et l’anglais (beaucoup plus simple) ils sont pas con…et ils sont plus nombreux a mtl que les quebecois francais…

  2. les provinces anglaises ont été les premières à avoir des cours d’immersion en français, des cours de français à l’élémentaire! Ce depuis au moins 37 ans !
    Plus de gens parlent les 2 langues sans que les provinces soient unilingue!

  3. La langue officielle au Québec est le français et, à ce que je sache Montréal fait toujours partie de cette province. Une réalité dont aucun (e) politicien ( enne) ne devrait faire fi soit par indifférence ou pour tout autre motif. Devant tant de zèle notre langue finira par disparaître et certains de ces politicies ( ennes ) en seront les responsables.
    Nos Anglos-Québècois sont largement privilégiés par rapport aux francophones du reste du Canada et ne souffrent sûrement d’injustice.

Participez à la discussion en laissant un commentaire...