Les mauvais Tours de Brigil!

La folie des grandeurs

À la demande générale, nous rediffusons cet article toujours, selon plusieurs, de très forte actualité et même plus!


Tours Brigil 2015Il n’y a pas que le saccage et la pollution de l’espace et de l’aménagement urbain en cause dans le projet des Tours Brigil. Il y a aussi la dégradation identitaire qui, sans aucun doute, en résulterait.

Drapeau de l'Ontario 2015Ce projet est bien peu québécois puisque, fort probablement, ce seront surtout des Ontariens qui, comme par le passé, répondront aux campagnes de séduction de Brigil en Ontario et qui, par leur unilinguisme, exerceront une pression fortement anglicisante et défrancisante sur tout le tissu urbain. Sans parler du fait qu’un bon nombre d’entre eux pourraient se livrer, comme le font déjà plusieurs de leurs compatriotes, à un trafic identitaire pour conserver leur identité ontarienne afin de ne pas devoir payer leurs impôts au Québec. Ce phénomène est déjà largement observable autour de nous, et c’est nous tous qui avons à payer leur part!

Congestion routière 2015La quatrième ville québécoise et française déjà trop fragilisée dans son appartenance, le sera davantage structurellement et de façon permanente. Deux tours de cinquante étages, ça impose une empreinte impérissable! C’est tout l’équilibre écologique et identitaire qui est menacé.

Et ce ne serait qu’un début!

Adresses utiles :

Maxime Pedneaud-Jobin, Maire
maire@gatineau.ca

Jocelyn Blondin, conseiller
Membre du Comité consultatif d’urbanisme
Blondin.jocelyn@gatineau.ca

2 commentaires

  1. Pour ma part, le point le plus important soulevé dans cet article par M. Perreault est que plusieurs ex-ontariens résident physiquement au QC; afin de profiter des programmes sociaux, tel les garderies et autres; mais conservent une adresse de résidence en Ontario afin de payer des impôts moins élevés!
    Est-ce que vous en connaissez de ces abuseurs?
    Si oui, nous devrions les dénoncés aux autorités fiscales.

  2. Je trouve ce commentaire bizarre et ridicule – ce projet n’a pas aucun aspect linguistique et anglicisé! Brigil, une société avec laquelle j’ai aucun lien, est une société Gatinoise qui s’implique dans la communauté. Je dépose une copie de ma commmentaire au maire:

    Je suis vraiment deçu de votre position contre le projet de Brigil. Vous avez un entrepreneur local qui veut faire un projet de premier classe dans la ville, et vous le donne de la misère. Je souhaite que vous changerez d’opinion et appuyer ce projet pour Gatineau. Quand vous vous promenez autour du « vieux Hull », vous devez remarquer que à l’exception de quelques edifices de patrimoine, on a bien besoin de le renouveler! Ma femme était élevé dans le vieux Hull et elle est d’accord.

    Robert Hannah
    Gatineau

Les commentaires sont fermés pour cet article.