Le retour de SLAV et Kanata

Robert Lepage

Dans la saga SLAV et Kanata, ce qui est le plus révoltant, au-delà des arguments manipulateurs des groupuscules d’opposants pour imposer leur censure contre les libertés d’expression et de création, c’est la pression sectaire ou mercantile de certains commanditaires et partenaires qui ont exigé l’abandon des représentations et des organisateurs et diffuseurs eux-mêmes qui s’y sont soumis. En s’écrasant, ils ont écrasé ces libertés essentielles à l’Art!

Il est faux de croire que le Québec et la francophonie accepteront la démagogie de groupuscules, les seuls vrais appropriateurs culturels, qui veulent se réserver le pouvoir et l’exclusivité de la création et de son expression qui traitent ici de l’esclavagisme et des Premières Nations. Demain, d’autres s’ajouteront!

Accepter cela, ce serait assujettir nos cerveaux à ce nouveau genre d’esclavagisme que dénoncent pourtant ces deux pièces de théâtre.

Nous réclamons le retour en force dans nos salles de spectacles de ces deux pièces de théâtre, mais encore plus du respect des libertés de création et d’expression contre l’occupation des cerveaux par le politiquement correct… incorrect! La censure!

Avant d’être des Blancs, nous sommes des humains!

Voici ce que spécifie la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles de l’UNESCO :

« Principe du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales : La diversité culturelle ne peut être protégée et promue que si les droits de l’homme et les libertés fondamentales telles que la liberté d’expression, d’information et de communication, ainsi que la possibilité pour les individus de choisir les expressions culturelles, sont garantis… »

Note d’Impératif français

Nous vous invitons à communiquer avec vos élus et avec les gestionnaires de salles de spectacle pour leur demander d’inclure à leur programmation ces deux grandes pièces de théâtre.

7 commentaires

  1. Très clair, plutôt limpide.
    « La fragilité blanche dans toute sa splendeur se déploie dans cette controverse. Les réactions de beaucoup de nationalistes Québécois me donnent envie de vomir et m’enlève le goût d’être de cette gang là. Comment avez vous oublié qu’il n’y a pas si longtemps se sont les Québécois qui se battaient pour être reconnu dans un pays favorisant systématiquement les anglo-saxons. Comment, mes amis nationalistes Québécois vous pouvez être si sourd aux appels à une plus grande diversité, à une meilleure représentation de ce qui est le Québec actuel. Pourquoi êtes vous si insensible à la souffrance de la colonisation dont les premières nations sont toujours victimes, me semble que vous devriez être bien placé pour comprendre que nous sommes toujours est encore dans un monde colonial et que la lutte n’est toujours pas fini. De vos réactions face aux racisme systémique et aux spectacles SLAV et Kanata, me donne le sentiment que je n’ai plus ma place dans ce mouvement, ça me lève le cœur. BTW, arrêtez de m’utiliser comme ceux qui disent « je suis pas raciste, j’ai un ami noir », je suis pas l’indien de service des souverainistes. Maïtée, lâche pas la patate, je suis fier de toi, je suis souvent silencieux car avec mes études j’ai moins d’énergie pour me battre, mais je suis de tout cœur avec toi. »-Alexis Wawanoloath

  2. on n’est peut pas plus que Robert Lepage en voudrait … En veut-il encore des affaires de même ?

    • lire ‘on n’en peut pas plus’

  3. La fragilité blanche ???? “White Fragility” aux USA et dans le ROC

    https://www.facebook.com/laurent.desbois2/posts/10156655165573140
    Cette gauche AMERICAN-CANADIAN, contrairement à celle des années soixante, s’applique très mal à la situation au Québec. Je mis identifie très mal ou peu, pour ne pas dire… pas du tout! Que veux-tu, je n’y peux rien, sous le régime français les autochtones se sont métissés aux BLANCS! La comparaison aux NOIRS américains (multiculturalisme?) me semble irréaliste.

    « La fragilité blanche dans toute sa splendeur se déploie dans cette controverse. Les réactions de beaucoup de nationalistes Québécois me donnent envie de vomir et m’enlève le goût d’être de cette gang là. Comment avez vous oublié qu’il n’y a pas si longtemps se sont les Québécois qui se battaient pour être reconnu dans un pays favorisant systématiquement les anglo-saxons. Comment, mes amis nationalistes Québécois vous pouvez être si sourd aux appels à une plus grande diversité, à une meilleure représentation de ce qui est le Québec actuel. Pourquoi êtes vous si insensible à la souffrance de la colonisation dont les premières nations sont toujours victimes, me semble que vous devriez être bien placé pour comprendre que nous sommes toujours est encore dans un monde colonial et que la lutte n’est toujours pas fini. De vos réactions face aux racisme systémique et aux spectacles SLAV et Kanata, me donne le sentiment que je n’ai plus ma place dans ce mouvement, ça me lève le cœur. BTW, arrêtez de m’utiliser comme ceux qui disent « je suis pas raciste, j’ai un ami noir », je suis pas l’indien de service des souverainistes. Maïtée, lâche pas la patate, je suis fier de toi, je suis souvent silencieux car avec mes études j’ai moins d’énergie pour me battre, mais je suis de tout cœur avec toi. »-Alexis Wawanoloath

  4. Nous devons respecter nos créateurs. Dans cette saga, le gouvernement a un gros manque. La lâcheté n a pas pas sa place en démocratie.

  5. Nous devons dénoncer et boycotter ceux qui ont reculé devant les groupuscules, pour qu’il comprenne que ça va leurs coûter cher d’écouter ces débiles

  6. Je suis tout à fait d’accord.

Les commentaires sont fermés pour cet article.